Le sang est fascinant dans nos légendes

Publié le par - Mise à jour de l'article le dramatic.fr

Bain de sang
Dans le folklore hindou, le vetala était connu comme un esprit maléfique prenant possession démoniaque de cadavres.

La déesse indienne Kali était aussi intimement liée aux sacrifices de sang. Kali devient la destructrice et elle est décrite comme une femme ressemblant à une sorcière avec un grand nombre de bras. Elle porte une épée. Elle est la déesse de la mort et de la destruction. Ses yeux sont rouges et du sang coule de sa bouche. Elle est connue pour prendre des bébés dans leur berceau et boire leur sang.

En Amérique du Nord, les premiers Cherokees croyaient en une créature assoiffée de sang qui massacrait les humains, buvait leur sang et mangeait leur foie, connue sous le nom de U'tlun'ta. On disait que ce démon possédait la vie éternelle tout en se nourrissant des vivants.

La notion de la chose du monde des esprits voyageant à travers les différentes nations indiennes était une grande peur non seulement des Cherokee, mais aussi des Sioux et des Arapahos.

Mais qui ou quoi sont ces créatures mystérieuses et d'où viennent-elles ? Pourrait-il s'agir, comme le pensent les partisans de la théorie des anciens astronautes, d'êtres extraterrestres abandonnés ici sur Terre ?


Dans l'ancien Talmud juif, l'histoire de la Genèse située dans le jardin d'Eden inclut Adam et Ève, mais aussi une femme appelée Lilith. Dans le folklore juif, Lilith était la première épouse d'Adam. Elle a été créée à partir de la même terre qu'Adam, pas à partir de sa côte comme Ève. Mais elle s’est révélée très désobéissante et incontrôlable et a dû être bannie.

Selon le Talmud, lorsque Lilith a refusé d'obéir à Adam, Dieu a envoyé trois anges pour la convaincre de se soumettre à son autorité. Mais quand Lilith refusa pour la dernière fois, Dieu la condamna à vivre sur Terre pour l'éternité. En un sens, Lilith a été le premier vampire à errer sur la Terre. Elle partageait toutes les caractéristiques des vampires.

Lilith avait la tête et les seins d'une femme, le corps d'un serpent et les ailes d'un oiseau, une créature terrifiante. Dans la tradition juive, Lilith est une sorte de démon nocturne contre lequel des intentions et des prières doivent être offertes, car elle viendra arracher un bébé qui dort dans son berceau ou du moins lui arracher son âme et le faire mourir.

Mais pourquoi les histoires de créatures suceuses de sang sont-elles si répandues dans le monde antique ? Et qu'en est-il du sang – en particulier du sang humain – qui en fait un ingrédient essentiel dans la mythologie des vampires ?

Contrairement aux zombies, le vampire est un corps qui possède une âme. Il est un corps où l’âme refuse en quelque sorte de quitter le corps. Très souvent, c’est parce que la personne qui est décédée était tellement méchante et si perverse qu’elle a été incapable de passer dans l’autre monde ou au paradis ou même en enfer. Le vampire ne fait pas partie de ce monde et ne fait pas totalement partie du monde à venir. Il est stoppé dans sa progression. Et c'est pourquoi la plupart des légendes et des histoires de vampire impliquent la libération de l'âme du vampire afin qu'il puisse terminer le voyage de l'autre côté.

Le sang et sa composition chimique unique pourraient-ils servir de combustible cosmique ? Celui qui relie les vivants aux morts ? De l'humain à l'inhumain ? Du terrestre au cosmos ?

La culture maya avait un rituel fascinant. Le grand roi se coupait son organe mâle pour saigner intentionnellement et aurait une saignée assez étendue qui, bien sûr, modifierait la chimie de son cerveau. Cela conduisait à un état modifié et à une vision qui indiquait la voie future de la nation. Certainement, dans un état de mort ou dans un état altéré, ils avaient accès à d'autres mondes, de sorte qu'il existait une croyance universelle en un contact avec les étoiles. Les étoiles sont ensuite tombées et nous ont créé. Un jour, nous y retournerons.

Le sang est la vie. La force des humains. Et c’était très important pour les extraterrestres. Il y a aussi quelque chose de très spécial dans notre sang. Nous devons donc penser que ces sacrifices sanglants ne sont que des distorsions de ce qui était à l’origine des extraterrestres nous montrant que notre sang était important.

Verser le sang et le boire aurait-il permis de communier avec les dieux et atteindre l'immortalité semblable à celle de Dieu, comme le suggèrent certains érudits ? Ou est-ce que les premiers humains ont simplement créé des mythes et des histoires sur les vampires, les zombies et autres morts-vivants comme un moyen de communiquer leur connexion ancestrale à des êtres extraterrestres ? Et si ces êtres existaient réellement, ne pourraient-ils pas revenir ? Le Jour du jugement dernier.

 
Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire pour ce billet.


Tags - Mots clés


paranormal

sorcellerie

légendes

spiritualité


Histoires de vampires

La première femme d'Adam

Les sacrifices humains

Le sang est l'essence même de la vie





Archives


2016

2017

2018

2019

2020


Nuage de mots




Articles au hasard


Françoise Nyssen, ministre de la Culture, serait liée aux sectes

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, serait liée aux sectes

Françoise Nyssen, la nouvelle ministre de la culture du gouvernement Macron, vient d'être qualifiée de plus ou moins liée aux sectes par Mélenchon



Ils reviennent, ils sont parmi nous

Ils reviennent, ils sont parmi nous

La série culte du paranormal et des OVNI revient sur le petit écran avec la saison 10 de X-Files. Etes vous prêts à croire ?



Le gilet accroché à une porte

Le gilet accroché à une porte

Un gilet accroché à une poignée de porte qui disparait puis réapparait comme par enchantement. Une histoire vraie.



Laboratoire de magie expérimentale du cerveau

Laboratoire de magie expérimentale du cerveau

Eric Barone, un chercheur sur l’hypnose dans les années 1970, a atteint l’éveil spirituel et découvert le chemin des registres akashiques.