Les Manichéens

Cérémonie mandéenne
Mani, le fondateur du manichéisme est un perse élevé dans un milieu chrétien gnostique. Il affirme que sa révélation est la dernière et être en contact avec un ange. Lors de ses prédications il rencontrera le roi sassanide Shapur Ier qui trouvera dans la doctrine de Mani les éléments originaux pouvant permettre de fonder une religion nationale propre à fédérer son empire. Avec la disparition de ce roi, on assistera au rétablissement du mazdéisme. Mani finira sa vie en prison victime de mauvais traitements.

Le manichéisme est un syncrétisme du zoroastrisme, du christianisme et du bouddhisme. Sa pierre fondamentale est tirée de la mythologie de l’Avesta (ensemble des textes sacrés du mazdéisme), et repose sur la cohabitation de deux dieux adversaires. L’un essence du bien constitue la lumière, l’autre cause et substance du mal, Prince du monde, Satan, est le créateur de la matière.

Les puissance de la matière dans leurs incessants combats aperçurent la lumière qui leur était inconnue, et voulurent y pénétrer. En réponse à cette tentative d’intrusion le Prince de la lumière créa la Mère de la vie, qui à son tour créa le premier humain, ou plus exactement son l’archétype humain. Pour aider au combat furent créés cinq éléments, le vent, la lumière, l’eau, le feu, et la matière, tous étant des productions supérieures n’ayant rien à voir avec les créations du Prince de ténèbres dont l’œuvre ne fut qu’une triste contrefaçon.

L'humain fut dépouillé de son âme

Vaincu par la puissance des ténèbres, l’humain primordial fut dépouillé de son âme. Aidé par l’esprit de vie dans son retour vers la lumière, l’Humain se fit voler une partie de son essence lumineuse par le prince de mal, essence qui resta prisonnière des corps matériels. De ce fait le principe de Vie se mit à agir dans toute création afin de permettre la libération des parcelles de lumière enfermées dans la matière. Pour lutter contre cette hémorragie, le Prince des ténèbres créa un être dans lequel l’âme resterait attachée à la matière et au monde inférieur, et cet être créé à l’image de l’Homme premier, l’homme.

Comme tout gnosticisme, le manichéisme prônait que la libération de la matière ne pouvait être obtenue que par la connaissance. C’est au travers d’une série de réincarnations que l’âme apprend à se dégager de la matière qui l’emprisonne pour finir par rejoindre l’humain premier.

Les auditeurs manichéens

Chez les manichéens les auditeurs constituaient le plus grand nombre. Ils étaient en charge de l’intendance. Le plus petit nombre était constitué des parfaits qui devaient se consacrer à la contemplation, renoncer à la propriété, au travail, observer célibat et continence, ne pas consommer de nourriture animale, s’abstenir de liqueur forte. Ils devaient ne détruire aucunes plantes.

Pour Mani, le Christ n’avait pas pu s’incarner du fait qu’il ne pouvait se soumettre à la matière en s’y incorporant. En foi de quoi sa naissance, ses souffrances, sa mort et sa résurrection n’étaient que des apparences destinées à se manifester aux yeux des hommes. Ce qu’il avait à annoncer ne pouvait être compris et Jésus promis d’envoyer un Esprit de vérité qui viendrait compléter l’enseignement.

Augustin va plus loin et accuse les manichéens de s’adonner a des rites obscènes, dont en particulier recevoir une Eucharistie faite d’un mélange de farine et de semence humaine recueillie lors d’un accouplement. Ces turpitudes et bien d’autres sont rapportées par Augustin qui en temps qu’ancien manichéen peut être sujet à caution.

Voici ce qu'il en dit dans « Des hérésies  » :

Manès, originaire de Perse, fut le chef des Manichéens. (.....) Manès imagina l'existence de deux principes, différents l'un de l'autre, opposés l'un à l'autre, éternels et coéternels, c'est-à-dire, ayant toujours existé ; et, imitant en cela les anciens hérétiques, il admit deux natures et deux substances, celle du bien et celle du mal. (.....)

Au sens des Manichéens, Adam et Ève ont eu pour parents les princes de la fumée : leur naissance remonte à l'époque, où, après avoir dévoré tous les enfants de ses compagnons et absorbé ainsi la portion de substance divine qu'ils contenaient, Saclas, leur père, connut sa femme, et rendit de nouveau captive cette portion de divine substance en l'enfermant dans la chair de sa propre race, comme dans une étroite prison.

Christ a existé : c'était le serpent de l’Écriture, qui ouvrit les yeux de l'intelligence à nos premiers parents, et leur fit connaître le bien et le mal.

Le Christ est revenu sur la terre en ces derniers temps pour sauver les âmes et non les corps : il n'a point réellement pris une chair mortelle, il ne s'est incarné qu'en apparence, et s'est ainsi joué des sens de l'homme. Il a paru mourir et ressusciter, et, dans sa mort comme dans sa résurrection, il n'y a eu que de l'illusion.

Le Dieu qui a donné sa loi par le ministère de Moïse, qui a parlé par les Prophètes juifs, n'était pas le vrai Dieu, c'était un prince des ténèbres.

Éliminé de Perse et remplacé par le mazdéisme, le manichéisme semble avoir été présent à Samarkand, au Turkestan, en Chine, Tibet, Inde, Arménie et en Afrique, avant de ressurgir plus tard dans quelques sectes, donc les Bogomiles qui eux-mêmes ont probablement influencé le Catharisme.


Acheter un livre sur le manichéisme

  • Gnose et gnostiques

    Gnose et gnostiques des origines à nos jours

    Les gnostiques, Basilides, Valentin, Marcion, prêchent des doctrines étranges se présentant comme une connaissance secrète (gnose) que Jésus-Christ aurait transmise à ses proches.

    Un livre de Roland Hureaux.

  • G comme Gnose

    G comme Gnose

    Le sens premier de Gnose est la Connaissance. De quelle Connaissance s'agit-il ? Une belle réflexion sur la Gnose remontant à l'origine de l'homme.

    Un livre de Henri Gallois.

  • Les enseignements secrets de la gnose

    Les enseignements secrets de la Gnose

    Ce livre de Matgioi présente les bases de l'enseignement gnostique pour qui veut mener des études gnostiques approfondies.

  • Le Kybalion

    Le Kybalion

    Étude sur la philosophie hermétique de l'ancienne Égypte et de l'ancienne Grèce. Les principes hermétiques de la Gnose et de l'Hermétisme

  • Les gnostiques

    Les Gnostiques

    Les Gnostiques ont posé des questions radicales sur les origines de la vie et notre but sur terre.

    Un livre de Jacques Lacarrière.

  • Manual for Gnostic

    Manual For Gnostic

    Un livre en anglais qui comprend doctrines, prières et pratiques à l'attention des gnostiques.


Ces livres sont en vente sur Amazon.fr
En tant que Partenaire Amazon, dramatic.fr réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

  • Gnose et gnostiques

    Gnose et gnostiques des origines à nos jours

    Les gnostiques, Basilides, Valentin, Marcion, prêchent des doctrines étranges se présentant comme une connaissance secrète (gnose) que Jésus-Christ aurait transmise à ses proches.
    Un livre de Roland Hureaux.

  • G comme Gnose

    G comme Gnose

    Le sens premier de Gnose est la Connaissance. De quelle Connaissance s'agit-il ? Une belle réflexion sur la Gnose remontant à l'origine de l'homme.

    Un livre de Henri Gallois.

  • Les enseignements secrets de la gnose

    Les enseignements secrets de la gnose

    Ce livre de Matgioi présente les bases de l'enseignement gnostique pour qui veut mener des études gnostiques approfondies.

  • Le Kybalion

    Le Kybalion

    Étude sur la philosophie hermétique de l'ancienne Égypte et de l'ancienne Grèce. Les principes hermétiques de la Gnose et de l'Hermétisme.

  • Les gnostiques

    Les Gnostiques

    Les Gnostiques ont posé des questions radicales sur les origines de la vie et notre but sur terre.

    Un livre de Jacques Lacarrière.

  • Manual for Gnostic

    Manual for Gnostic

    Un livre en anglais qui comprend doctrines, prières et pratiques à l'attention des gnostiques.


Ces livres sont en vente sur Amazon.fr
En tant que Partenaire Amazon, dramatic.fr réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Retour à la catégorie : Les premières sectes gnostiques



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.