Le Coran et la science

Le Coran
On trouve de plus en plus de sites web musulmans prétendant que le Coran renferme de grandes connaissances scientifiques. Des connaissances que, à l'époque de Mahomet, personne ne pouvait encore connaître, ce qui confirmerait l'origine divine de ce livre. Qu'en penser vous ?

Le Coran et les sept couches de l'atmosphère

Certains prétendent ainsi que les sourates suivantes décrivent les sept couches de l'atmosphère telles qu'elles ont été découvertes récemment par les scientifiques :

Sourate 67, 3 :
Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène sur elle le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ?

Sourate 78, 12 :
... et construit au-dessus de vous sept cieux renforcés...

Cependant les scientifiques ne divisent pas tous l'atmosphère en sept parties, il y a plusieurs systèmes possibles.

En général on distingues la troposphère, la stratosphère, la mésosphère, la ionosphère et l'exosphère. Cela ne fait que cinq parties. Certains ajoutent la ionosphère entre la stratosphère et la mésosphère, et la magnétosphère dans la partie inférieure de l'exosphère. Cela permet d'arriver à sept. Cependant d'autres ajoutent la turbosphère entre la mésosphère et l'ionosphère, et ils regroupent la troposphère, la stratosphère et la mésosphère sous le nom d'homosphère. Cela fait alors 4 ou 5 couches. Et d'autres encore regroupent la troposphère et la stratosphère sous le nom de neutrosphère.

Difficile alors d'affirmer que l'atmosphère se divise exactement en sept couches.

On remarquera, en plus, que de très nombreux peuples primitifs, partout dans le monde, ont divisé pareillement le ciel en sept parties. Ce n'est donc pas spécifique au Coran.

Cela correspond probablement aux sept astres qu'on croyait tourner autour de la terre sur des orbites concentriques : Lune, Mercure, vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne. Mais on sait maintenant que le système solaire contient huit planètes (dont la terre) tournant autour du Soleil : Mercure, vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Les sept cieux entourant la Terre ne sont donc plus qu'une croyance archaïque et primitive.

 

Les étoiles sont placées dans le ciel le plus bas

De plus le Coran indique que les étoiles sont placées dans le ciel le plus bas. Les sept cieux ne peuvent donc pas correspondre à des couches atmosphériques, ni même aux orbites des planètes :

Sourate 37, 6 :
Oui, Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un ornement d'étoiles.

Sourate 41, 12 :
Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes / étoiles et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient.

Sourate 67, 3,-5 :
Celui qui a créé sept cieux, posés les uns sur les autres ... et très certainement Nous avons embelli de lampes le ciel le plus proche...

Les cieux sont constitués de matière solide

Pire encore, le Coran décrit les cieux comme une chose solide constituée d'une matière dure et cassante, ce qui est le comble de l'obscurantisme :

Sourate 19, 90 :
Peu s'en faut que les cieux ne s'entrouvrent à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s'écroulent .

Sourate 34, 9 :
Ne voient-ils donc pas ce qu'il y a comme ciel et comme terre devant et derrière eux ? Si Nous voulions, Nous ferions que la terre les engloutisse, ou que des morceaux du ciel tombent sur eux. Il y a en cela une preuve pour tout serviteur repentant.

Sourate 79, 27-30 :
... seriez-vous meilleurs créateurs, ou le ciel qu'il a construit ? il a élevé sa voûte et l'a polie.

Les cieux ont été formés après la création de la terre

La sourate 41, 9-12 prétend même que les cieux et les étoiles ont été formés APRES la création de la Terre, de ses animaux et végétaux ... ce qui est absurde :

Dis: Renierez-vous celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers,
C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. Telle est la réponse à ceux qui t'interrogent.
Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : Venez tous deux, bon gré, mal gré. Tous deux dirent : Nous venons obéissants.
Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes étoiles et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient..

Et la sourate 11, 7 s'imagine que l'eau existait déjà avant que les cieux et la terre n'existent, ce qui est également peu logique :

Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, alors que Son Trône était sur l'eau, afin d'éprouver lequel de vous agirait le mieux. Et si tu dis : Vous serez ressuscités après la mort. Ceux qui ne croient pas diront : Ce n'est là qu'une magie évidente.

Difficile donc de trouver de grandes vérités scientifiques dans ces textes remplis de croyances très primitives !

De plus la sourate 11, 7 croit encore en ce vieux mythe de la terre créée en six jours :

Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours ...

Pourtant tout le monde sait très bien qu'il a fallu des milliards d'années pour que le monde devienne ce qu'il est.

Et la sourate 18, 86 prétend même que le soleil se couche dans l'eau :

Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse , et, après d'elle il trouva une peuplade impie. Nous dîmes : ô Zul-Qarnayn, ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard.

Il s'agit là d'une croyance très primitive. Si le soleil se couche dans l'eau, cela indique que la terre est plate et que le soleil se déplace au-dessus d'elle ... et même qu'il plonge dans la mer en fin de course ! Nous savons pourtant bien que c'est la terre qui tourne autour du Soleil et donc que celui-ci ne se souche nulle part !

Les comètes sont des projectiles lancés contre les diables

D'autres sourates parlent des comètes et étoiles filantes ...

Sourate 15, 16-18 :
Très certainement, Nous avons assigné au ciel des constellations et Nous l'avons embelli pour ceux qui regardent. Et Nous le gardons contre tout diable ennemi. Si l'un d'eux cherche à en voler l'écoute, un bolide fulgurant alors le poursuit.

Sourate 37.6-10 :
Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un ornement d'étoiles afin de le protéger contre tout démon rebelle. Les démons ne peuvent écouter les Chefs suprêmes, car ils sont harcelés de tous côtés ; ils sont repoussés ; ils subiront un châtiment éternel à moins que l'un d'eux ne saisisse au vol quelque chose ; mais il serait alors atteint par un bolide flamboyant.

Sourate 67, 65 :
Oui. Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes (les étoiles) dont Nous avons fait des projectiles pour lapider des diables et Nous leurs avons préparé le châtiment de la Fournaise.

Sourate 72, 8-9 :
Oui, et nous avions touché au ciel, puis nous l'avions trouvé plein d'une forte garde et de bolides, et nous y prenions siège, aux places assises, à l'écoute. Mais quiconque prête l'oreille maintenant trouve contre lui un bolide aux aguets.

Mais croire que les étoiles filantes sont des projectiles lancés contre les diables est vraiment une idée très primitive et pas du tout scientifique. Cela fait du Coran un ouvrage vraiment naïf et obscurantiste !

Le Coran décrit le Big Bang et l'expansion de l'univers

Certains Musulmans prétendent que la sourate 51, 47 décrit le Big Bang et l'expansion de l'univers :

Le ciel, Nous (Allah) l'avons construit par Notre puissance et Nous l'élargissons.

Mais cette expression n'est pas propre au Coran puisqu'on en retrouve une semblable dans le Bible :

Job 9, 8 :
Seul, il étend les cieux, Il marche sur les hauteurs de la mer.
 

Esaïe 42, 5 :
Ainsi a dit le Dieu Fort, l’Éternel, qui a créé les cieux, et les a étendus ...
 

Certains font cependant remarquer que le Coran ne dit pas LES cieux" mais "LE ciel". Ce ne sont donc pas les sept cieux qui sont élargis par Allah mais un seul d'entre eux, celui placé le plus bas.

De plus, dans le Coran, il n'est pas écrit "nouwassi3ou" (="nous l'élargissons / nous sommes son élargisseur") mais "moussi3oun" (="nous avons la capacité, la puissance / nous sommes capables, puissants"). Un Echedda (double consonne) permet de différencier les deux mots.

La vraie traduction devrait donc plutôt être :

Le ciel, Nous (Allah) l'avons construit par Notre puissance: et Nous sommes puissant.
 

Il faut donc vraiment forcer le texte pour voir là-dedans une description précise de l'expansion de l'univers !

Le Coran et la tectonique des plaques

Certains Musulmans prétendent que le Coran décrit l'immobilité des montagnes, celles-ci stabilisant les continents emportés par la tectonique des plaques :

Sourate 16, 15 :
Et Il a implanté des montagnes immobiles dans la terre afin qu'elle ne branle pas en vous emportant avec elle de même que des rivières et des sentiers, pour que vous vous guidiez.

Sourate 21, 31 :
Et Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre, afin qu'elle ne s'ébranle pas. Et Nous y avons placé des défilés servant de chemins afin qu'ils se guident.

Sourate 31.10 :
Il a créé les cieux sans piliers que vous puissiez voir ; et II a enfoncé des montagnes dans la terre, sinon elle aurait bougé et vous avec...

Sourate 78, 6-7 :
N'avons-Nous pas fait de la terre une couche ? Et mis les montagnes comme des piquets de tente (pour la fixer) ?

Il est pourtant difficile de dire plus faux. La tectonique des plaques indique que les montagnes ne sont pas immobiles : elles se déplacent avec la dérive des continents. Les montagnes sont même créées par les plaques tectoniques qui se heurtent. Elles ne fixent donc pas les continents.

D'après le Coran la terre serait ronde

Certains Musulmans prétendent que la sourate 39, 5 indique que la Terre est ronde :

Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit…

Cependant il s'agit du ciel diurne et du ciel nocturne. Cela ne concerne pas directement la forme de la Terre.

Il s'agit d'enrouler le ciel comme un tapis. Hors un tapis, lorsqu'il est enroulé, à la forme d'un cylindre et non pas d'un globe (Il est impossible d'enrouler un globe). Et lorsqu'on déroule un tapis, on voit bien que sa forme est plate.

Cette sourate montre donc plutôt que la Terre est considérée comme plate et non pas de forme ronde.

D'autres sourates vont dans le même sens ...

Sourate 15, 20 :
Et quant à la terre, Nous l'avons étalée et y avons placé des montagnes et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée.

Sourate 71, 19 :
... et c’est Dieu qui vous a assigné la terre comme tapis.

Sourate 79, 30 :
... et quand à la terre, en plus de cela il l'a écrasée / roulée comme une pâte.

Sourate 88, 20 :
... et la terre comme elle est aplatie ?

Contrairement à ce que prétendent certains, il n’est pas dit "sat’h al ardh" (="surface de la terre"), mais bien "soutihath al ardh" (= « la terre a été aplatie »).

Tout cela montre bien que le Coran décrit une Terre plate comme un tissus étalé, plate comme un tapis, plate comme de la pâte écrasée. Ce n'est pas du tout scientifique !

La barrière des eaux

Certains disent que, selon le Coran, il existe une barrière invisible séparant deux zones maritimes :

Sourate 25, 53 :
Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux mers : l'une douce, rafraîchissante, l'autre salée, amère. Et Il assigne entre les deux une zone intermédiaire et un barrage infranchissable.

Sourate 55, 19-21 :
Dieu a donné libre cours aux deux ondes, pour qu'elles se rencontrent ; comme il y a entre les deux une zone intermédiaire (barrière), elles ne s'en veulent pas. Eh bien, vous deux, lequel des bienfaits de votre Seigneur traiterez-vous de mensonge ?

Sourate 55, 19-20 :
Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer ; il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent pas.

Il s'agit peut-être la de la description des fleuves qui se jettent dans la mer . Leur flux avance de plusieurs kilomètres au milieu des eaux salées avant de se mélanger enfin avec elles.

Mais cela n'indique pas un savoir transcendant . N'importe qui pouvait observer que les eaux de certains fleuves ne se mélangent pas immédiatement à la mer : cela se voit à la couleur des eaux.

En outre les deux eaux finissent bien par se mêler, donc il est faux de parler d'une barrière infranchissable.

Il est bien plus probable, cependant, que ces sourates décrivent ici un vieux mythe sémitique qu'on trouvait déjà chez les Babyloniens : La croyance en l'existence de deux réservoirs souterrains distincts, l'un contenant de l'eau douce, l'autre contenant de l'eau salée.

Le Coran et le cycle de l'eau

Certains Musulmans prétendent que la sourate 7, 57 expose le cycle de l'eau d'une manière très en avance sur son temps :

C'est lui (Allah) qui envoie les vents, annonciateurs au-devant de Sa miséricorde. Puis lorsqu'ils portent une nuée lourde, Nous la dirigeons en faveur d'un pays mort, puis Nous en faisons descendre l'eau, puis Nous en faisons sortir toute espèce de fruits. Ainsi ferons-Nous sortir les morts. Peut-être vous rappellerez-vous ?

Pourtant c'était à la portée du premier venu de constater que le vent poussait les nuages et que la pluie tombait de ces derniers.

Même bien avant, dans Esaïe 55, 9-11, on retrouve le même genre de connaissance :

Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées. Comme la pluie et la neige descendent des cieux et n'y retourne pas sans avoir arrosé, fécondé la terre et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche : elle ne retourne pas à moi sans effets, sans avoir exécuté ma volonté et accompli avec succès ce pour quoi je l'ai envoyée.

Conclusion :

Le Coran ne dépasse pas les connaissances scientifiques (très faibles) que pouvaient avoir les Arabes à l'époque de Mahomet.

Et les Musulmans ont tort de torturer le texte du Coran pour lui faire dire ce qu'il ne dit pas.

En effet : Il est vain de chercher à interpréter les sourates de manière compliquée car le Coran est un texte très simple qui ne possède aucun sens caché. C'est lui-même qui l'affirme :

Sourate 6, 114 :
Chercherai-je un autre juge que Dieu ? C'est Lui qui fait descendre sur vous le Livre pleinement explicite.

Sourate 16, 89 :
... Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans.

Sourate 18, 1 :
Louange à Dieu qui a fait descendre sur Son serviteur, le Livre, et n'y a point introduit d'ambiguïté.

Sourate 41, 3 :
Un Livre dont les versets sont détaillés et clairement exposés, un Coran arabe pour des gens qui savent.

Non seulement le Coran ne contient pas de connaissances scientifiques supérieures à celles des contemporains de Mahomet, non seulement le Coran renferme même de nombreuses erreurs scientifiques, mais en plus il contient également de nombreuses erreurs historiques.

Source : http://atil.ovh.org/noosphere/sciencecoran.php
Ce site est actuellement disparu. Mais heureusement, Dramatic en a fait une copie pour que ces écrits subsistent.
Dramatic n'est pas l'auteur du contenu de cet article et ne peut en être tenu pour responsable si certaines personnes sont heurtées par certains passages.



Retour à la catégorie : La magie arabe (suite 3)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.