La légende de la Mère l'Oie

Publié le 02/01/2018 à 13:25:39 par Admin - Mise à jour de l'article le 03/02/2018

L'origine de la Mère l’Oie est presque certainement la déesse d'Europe centrale qu’on appelait Holda. On croyait que les oies sauvages volantes de nuit étaient Holda avec ses compagnons d'esprit volant dans le ciel. Dans certaines légendes, ses compagnons étaient les esprits des morts, mais on croyait aussi que des humains vivants pouvaient la rejoindre. Pendant les procès de sorcellerie des XVIème et XVIIème siècles, un certain nombre de sorcières accusées ont avoué avoir pris part à ces vols, mentionnant spécifiquement Holda par son nom. Le terme « histoire de la Mère l’Oie » – qui semble être un « conte populaire » – semble provenir de la même époque.

Légende de la mère l'oie

Holda était une Déesse de la Nature, avec de nombreux animaux sauvages sacrés autour d’elle. En plus de prendre la forme d'une oie, elle pouvait apparaître comme une belle jeune femme ou une redoutable petite fille. Elle était un oracle narrateur, et aussi quelqu'un qui testait les gens en leur posant des défis dangereux ou trompeurs. Elle est probablement le prototype de la plupart des figures de sorcières qui figurent dans les contes de fées.

La déesse Holda apparaît en fait dans l'un des contes de Grimm, en tant que mère Holle, une vieille femme mystérieuse aux pouvoirs magiques qui teste deux jeunes sœurs, récompensant l'une et punissant l'autre. On disait qu'elle portait une cape en duvet d'oie. La neige était censée être la chute de son manteau (bien qu'une autre version du folklore, peut-être plus moderne, prétend que la neige viendrait de Holda secouant sa couette en duvet d'oie).

Une légende plutôt charmante raconte comment elle voyageait à travers la campagne sur un char quand l'essieu a brusquement cassé. Un charpentier local lui fit un nouvel essieu, et quand Holda s'en alla, il retourna dans son atelier et constata que tous les copeaux de bois s'étaient transformés en or.

L'histoire de la pantomime de la Mère l’Oie est à bien des égards un exemple classique d'une mythologie sombre transformée en un conte avec une moralité plus légère, mais l'important est que les trois éléments cruciaux soient toujours là : la transformation magique, les tests magiques et les animaux magiques.

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire pour ce billet.


Tags - Mots clés


légendes


Les animaux fantastiques

Contes de Noël

Folklore populaire et contes de fées





Archives


2016

2017

2018


Nuage de mots




Articles au hasard


Ils étaient détenteurs des mystères de la cosmologie

Ils étaient détenteurs des mystères de la cosmologie

Les druides celtes étaient les détenteurs des mystères de la cosmologie et de la connaissance. C'était des genres de magiciens et de devins



Les tables de la loi vendues aux enchères

Les tables de la loi vendues aux enchères

Le 16/11/2016 à Los Angeles s'est déroulé une vente aux enchères un peu particulière. Il s'agissait en effet de celle des Tables de la Loi.



Des géants trop grands

Des géants trop grands

Les œuvres de science-fiction regorgent d'êtres gigantesques comme King-Kong ou Godzilla. Pourquoi ne peut-il exister d'animaux aussi grands ?



Un os du crâne de Bouddha retrouvé

Un os du crâne de Bouddha retrouvé

Des reliques de Bouddha vieilles de 2500 ans ont été retrouvées en Chine. Il s'agit de son os pariétal