La déesse et le Dieu de la Wicca

Déesse de la Wicca
Article inspiré de Macadam Witch  
de Amorgen Dubhart  

La Wicca se définie parfois comme une religion duothéiste car les deux figures qui représentent la force de la nature créatrice de l'univers sont la Déesse et Dieu. Mais c'est beaucoup plus compliqué que cela car ces représentations, nécessaires pour notre propre compréhension du Divin, ne forment qu’une et en même temps sont très multiples. La Wicca est donc à la fois polythéiste, panthéiste et animiste ; la divinité wiccane revêt de nombreux visages, elle se trouve en chaque chose existante dans l'univers.

Les célébrations du culte wiccan suivent le rythmes des saisons. C'est ce qu'on appelle parfois la « roue de l’année » qui est la base de nombreuses croyances païennes ou néo-païennes. La roue de l’année représente un voyage au cours duquel certaines étapes nous révèlent différents aspects de la Déesse et du Dieu. L'initiation suit le rythme de la nature pour nous conduire vers une évolution spirituelle.

 

La Déesse

Traditionnellement, la Déesse de la Wicca est surnommée « triple Déesse ». Ce triptyque se retrouve dans l'expression « Maiden, Mother, Crone » qui se traduit par « la Vierge, la Mère, la Vieille ». La Déesse de la Wicca est l'ensemble de ces trois figures. Elle est à la fois jeune, éternelle, divine, immortelle. C'est la Mère Nature que nous appréhendons avec difficulté.

La Vierge est symboliquement associée à la Lune ascendante. C'est la créatrice de toute chose. Elle est à la fois le début et la fin. Elle est sauvage et indépendante. C'est la Déesse des étoiles. Elle évoque aussi bien le désir que la peur. Elle est l’image de ce qu’une femme peut devenir et le symbole de l’animal que tout homme cache au fond de lui et sans quoi il ne serait pas vraiment entier.

La Mère, quant à elle, est associée à la Pleine Lune, au Graal, à la Terre nourricière. La Mère porte en son ventre la semence du Dieu qui a fertilisé la planète au cours des Noces Sacrées. Son symbole est le chaudron ou la coupe. Son mari est le Roi, le Seigneur en érection. La Mère évoque aussi la passion d'une maîtresse mais elle n'est possédée que par Dieu. Elle ne recherche pas l’adoration du jeune Dieu, mais l’amour du Dieu-Roi de qui elle enfantera.

La Vieille est la Sage-Femme, la Mère Noire. C'est elle qui possède la Connaissance et la Sagesse. Elle détient les secrets de la Vie et de la Mort. La mort n'est qu'une promesse de renaissance. Il ne faut pas en avoir crainte. Elle permet à la roue de la vie de tourner sans jamais s'arrêter. Son baiser mortel nous révélera ce que nous sommes, car elle aura tué ce que nous croyons être. Son étreinte est la Mort.

A la fois Triple, innombrable et pourtant UNE, voici la représentation de la grande Déesse de la Wicca. Dans sa majesté de Déesse des étoiles, je la cherche, je la désire mais ne peut l’atteindre car elle est inaccessible. En tant que Reine de la Terre, je dois me tenir bravement devant elle, et dans sa couche assumer le Roi qui vit en moi. Elle est Pouvoir, la source de la vie, la Puissance, mais pour atteindre la Connaissance c’est Hécate la sombre que je dois enlacer, et dans la Mort se cache l’étincelle qui révélera ce que je suis.

Le Dieu

La Vie, la Mort et la Renaissance du Dieu wiccan s’inscrivent dans la roue de l’année et le cycle des saisons. Le Dieu de la wicca apparaît double : Seigneur de la Lumière et Seigneur de la Mort.

Dans le mythe wiccan la Déesse est éternelle. Elle ne possède ni commencement ni fin. Elle est en fait les deux à la fois. Le Dieu, quant à lui, possède un commencement et une fin puisqu'il meurt et renaît dans une nouvelle « génération ». L'ancien Dieu doit laisser sa place au « jeune Dieu » pour que la Terre se renouvelle.

La vie du Dieu correspond au rythme des saisons. C'est à l'équinoxe de printemps que le nouveau Dieu se fiance avec la Déesse et qu'une fête est célébrée à cette occasion. Le solstice d'été correspond aux noces sacrées du Dieu et de la Déesse alors que l'équinoxe d'automne correspond à la récolte et au sacrifice du Dieu destiné à fertiliser la Terre avant qu'il ne renaisse à nouveau l'année suivante.

Que se passe-t-il exactement à l'équinoxe d'automne ? C'est le moment où le Dieu va conquérir le Monde Souterrain. Il vient y emmène sa reine en vainqueur.

Le Dieu wiccan représente la vie telle que nous la connaissons, avec ses cycles. Comme nous, il arrive un moment où il doit cesser d'exister et rejoindre le royaume des morts. Mais ce n'est que pour mieux renaître. Le Dieu est donc subtilement lié à la croyance en la réincarnation des humains. Mais c'est aussi la clé de la vie éternelle qu'il nous faut voir en lui.