La Macumba existe-t-elle vraiment ?

Publié le 06/09/2017 à 07:33:49 par Admin - Mise à jour de l'article le 06/09/2017

J'avais une connaissance, malheureusement décédé à présent, qui était un fervent catholique. Il marchait partout avec des images de la Vierge Marie dans sa poche de chemise. Chaque fois qu'il avait entendu parler de sorts, il avait la fierté de montrer à tous ceux qui étaient présents sa Sainte Vierge et de leur dire: « Je ne crois pas que, s'il existe une telle macumba, ça a été fait pour moi ». Ensuite, il montrait crânement l'image et il poursuivait :

Voici ma protectrice, je lui fais confiance.
 

Un jour, ayant pénétré dans une épicerie près de sa maison, il a fini par avoir une conversation avec les autres clients. Certaines personnes parlaient de travaux de macumba. Lui, comme il l'avait déjà fait plusieurs fois, n'a pas fait la sourde oreille : il a rapidement exprimé son mépris habituel, en présentant à chacun à sa sainte patronne.

Là, dans le coin du comptoir, se trouvait un homme de peau noire, d'âge moyen, qui buvait son soda. Mon ami n'a même pas soupçonné qu'un tel gentleman était le pivot de tous les discours.

Après avoir dit que la macumba était absurde, et que les macumbeiros pouvaient lui envoyer leurs « œuvres », parce que son porte-bonheur le protégeait, il entendit ce qu'il ne s'attendait pas à entendre. Le petit homme au coin du comptoir a ramassé son verre de rhum et en a jeté une petite rasade sur le sol avant de dire :

Il est bon que votre saint vous protège, dès que son amitié s'écartera, vous me ferez quémander.
 

Il a fini son petit morceau et a dit au revoir avec un clin d’œil.

Notre ami a déclaré qu'il était sorti avec sa foi fermement ancrée, mais au fond, il s'inquiétait de l'histoire de l'inconnu.

Il se prépare à aller à la salle de bain quand il est rentré chez lui. Il a enlevé sa chemise, comme toujours, et, brusquement, il a été « pris » par un esprit perturbateur qui a tout fait pour le jeter au sol. S'il remettait sa chemise, l'Esprit sortirait, s'il ce dernier l'emportait, l'Esprit l'assujettirait.

Le lendemain, dès l'ouverture de l'épicerie, le propriétaire, Monsieur Manoel, a trouvé la figure de notre connaissance, terrifiée, à l'extérieur du magasin. Le propriétaire, conscient de sa présence si étrange à une heure aussi matinale, se hasarda à lui demander : « Bonjour, monsieur, est-ce que tu viens ici pour faire du pain ? » Il a répondu : « Non, Monsieur Manoel, j'ai besoin que vous appeliez ce petit homme d'hier. »

Ils l'ont appelé. Il est venu avec un regard à demi-cœur, a salué les personnes présentes, et dans un coin du magasin, il a fermé les yeux et a prié qu'il savait qui il était. Ensuite, il a dit : « Vous pouvez aller, mon ami, maintenant, ça va. » Et notre ami s'en est allé, maintenant beaucoup plus prudent avec les choses en rapport avec la magie.

Chaque fois que ses amis l'ont croisé, ils lui demandaient : « Alors, comment ça va ? Maintenant tu crois à la Macumba ? » Il répondait alors : « Croire, je ne crois pas, mais pas d'abus ».

Cette histoire est réellement arrivée au Brésil il n'y a pas si longtemps.

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire pour ce billet.


Tags - Mots clés


sorcellerie


Croire ou non à la Macumba ?

Toujours se méfier de la Macumba très puissante au Brésil

Ne jamais se venter d'être protégé de la magie





Archives


2016

2017


Nuage de mots




Articles au hasard


Qu'est-ce que la métaphysique ?

Qu'est-ce que la métaphysique ?

La métaphysique est-elle une science ? Qu'elle est la définition précise de ce terme souvent employé dans la vie courante ?



Le bien et le mal

Le bien et le mal

L'homme est-il la cause de tous les maux de la planète ? Une réflexion sur le bien et le mal



Faire le vide mental, ouvrir son troisième œil

Faire le vide mental, ouvrir son troisième œil

Faire le vide mental est une technique pour ouvrir son troisième oeil nécessaire à toute pratique magique avancée. C'est quoi exactement ?



La division du monde, un pillage organisé

La division du monde, un pillage organisé

Depuis Christophe Colomb, tous les droits de propriété sont accordés aux plus forts même si d'autres en avaient avant eux la propriété.