Les revenants

Les revenants
« Le revenant » est le titre d'un film primé aux Oscars. Mais ce mot, dans l'imaginaire populaire, désigne tout autre chose. Il faut savoir que les croyances sont unanimes sur le fait que tous les morts ne reposent pas en paix. En remontant le temps sur plus de 3000 ans on découvre que dans tous les peuples qui ont occupé la terre, il était une chose certaine et acquise : les morts peuvent revenir sous différents avatars au milieu du monde des vivants.

Cependant, vous découvrirez à la lecture de cet article qu'une question reste entière...

Parlons un peu de la mort

Victor Battaggion, le rédacteur en chef adjoint chargé des numéros spéciaux du magazine HISTORIA, écrit dans son éditorial de janvier-février 2016 (Historia Spécial n°27) que la mort est partout. On la rencontre planant sur les champs de bataille de toutes les guerres, elle se cache dans les cliniques, dans la terre des cimetières. Il ajoute que l'on peut observer l'ombre de la mort en contemplant les vieilles photos de familles et les objets du quotidien qui ont appartenu à nos parents disparus.


La Faucheuse ne connait pas le crédit. Quand notre heure est arrivée, impassible, elle prend son butin comme la serpe tranche la moisson. Mais la mort n'est pas une surprise. On est au courant que depuis le jour de notre naissance, la seule chose qui nous attend est la mort. Elle fait partie de notre vie comme un code programmé dans nos gènes et notre ADN. Elle peut se manifester au travers de différentes maladies qui nous seront fatales, ou, pour les plus chanceux, graver la peau de sillons, année après année, jusqu'à ce que le dernier souffle soit expiré.

Qu'est-ce qu'un revenant ?

Pour se rassurer ou calmer ses angoisses, l'humain s'est inventé une existence après la mort. C'est un peu comme si on passait dans un autre plan d'existence. Il serait alors possible de continuer à exister malgré que nous soyons morts. Les revenants sont la preuve que ce plan d'existence post mortem existerait bien. Si un mort peut revenir de l'au-delà c'est incontestablement une preuve de sa continuité d'existence. Notez bien qu'on n'utilise pas le mot « vie » car la vie caractérise seulement la tranche de temps qui s'écoule entre la naissance et la mort.

Une fois envolées de leurs enveloppes charnelles, les âmes des défunts connaîtraient donc une seconde existence ou tout simplement la continuité. Pour les civilisations anciennes, ces âmes descendraient aux Enfers. Leur unique but est alors de revenir parmi le monde des vivants car c'est là que se trouve le bonheur qu'elles ont connu jadis. Mais ne pouvant pas redevenir vivantes à nouveau, ces âmes torturées de l'Enfer ne pensent qu'à se venger — surtout les larves et les lémures de la mythologie romaine qui nous en veulent d'avoir été inhumés un peu trop prestement.

Les non-morts

Illustration d'un non-mort
Un « non-mort » hantant le monde des vivants
Au Moyen Âge, les âmes des morts viennent tourmenter les rêves des vivants, et parfois pendant la journée. Il s'agit d'erreurs dans le système d'échange entre la terre et le ciel. Ces âmes errantes n'arrivent pas à gagner le ciel et elles reviennent chercher l'aide des vivants pour enfin atteindre leur destination. On pourrait appeler ces revenants des « non morts » comme dans le roman de Tanith Lee intitulé « tuer les morts ». Selon la légende, Ghyste Mortua, la cité fantôme, est peuplée de non-morts qui attendent qu'un vivant franchisse ses portes pour se nourrir de sa force vitale. C'est vers cette ville malveillante que se dirige Myal, le jeune et beau ménestrel. Il est guidé par sa fascination morbide pour la mort et le danger. Il est habité par l'ambition de devenir célèbre à jamais en composant une ballade sur les non-morts. En direction de cette cité légendaire, marche également Parl Dro, le boiteux, entièrement revêtu d'une tunique noire qui donne le frisson. Il est le Roi d'épée, le symbole de la Mort et de la Malchance. S'il recherche Ghyste Mortua ce n'est pas pour écrire une chanson mais pour exercer son métier : tuer les non-morts !

A découvrir sur Amazon :
http://www.amazon.fr/Tuer-morts-Tanith-Lee/dp/2277221945

L'imagination de cette époque médiévale nous invente fantômes et autres potergeists qui peuplent les manoirs sinistres et font bouger la vaisselle dans les meubles. Viennent ensuite les vampires, ces buveurs de sang venus de l'Europe de l'est et de la bohème. Les loups-garous sont leurs cousins, apparus à ces époques où l'Europe était sous le joug des épidémies de peste et abandonnée à la merci des loups affamés. On découvre également les zombies, ces morts-vivants qui sortent de leurs tombes. Dans la série Game Of Throne, on tremble devant les « marcheurs blancs » qui arrivent en même temps que l'hiver.

Toutes ces créatures sortent de l'imaginaire collectif mais, comme chaque légende, il y a toujours un fond de vérité quelque part. Il convient donc de ne pas trop s'en amuser et de rester sur ses gardes. On n'est jamais trop prudent.


Mais la grande question reste posée :
 

Les revenants reviennent-ils ou ne sont-ils jamais partis ?

Libre à vous d'y réfléchir...





Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Les revenants

 Parlons un peu de la mort

 Qu'est-ce qu'un revenant ?

 Les non-morts

 Les revenants reviennent-ils ou ne sont-ils jamais partis ?


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Les revenants


Retour à la catégorie : Les phénomènes étranges



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 18 Février 2019, il y a moins d'un an.