Les poltergeists

Poltergeist
Poltergeist est un mot qui provient de l'allemand et qui signifie "esprit bruyant". Il correspond à de nombreux effets tels que les coups sur les murs, les objets lancés à travers une pièce par des mains invisibles, les meubles qui se déplacent et d'autres phénomènes étranges. Ces manifestations ont longtemps été considérées comme les farces espiègles des esprits « farceurs » ou, parfois, comme étant l'œuvre malveillantes de Satan ou de démons qui lui sont associé.

Il est temps de faire toute la lumière sur ces phénomènes paranormaux qui font l'objet d'études depuis maintenant plusieurs dizaines d'années.

Les recherches actuelles, utilisant du matériel de haute technologie en constant perfectionnement, indiquent notamment que l'activité des poltergeists n'a peut-être rien à voir avec les fantômes ou les esprits.

 

Ce qu'on savait sur les poltergeists

Cloison défoncée par un poltergeist
Cloison défoncée par un poltergeist
Le poltergeist est peut-être le type de fantôme le plus connu et le plus redouté. C'est un esprit qui harcèle et tourmente ses victimes. Ce harcèlement se manifeste généralement par des événements mineurs mais très mystérieux et troublants tels que des bruits forts alors que nous sommes seuls dans la maison, des meubles en mouvement, des draps et des couvertures arrachés, de petits objets qui tombent inexplicablement des étagères, des objets qui changent de place, des pierres qui s'élèvent sur le sol, des télévisions qui s'allument toutes seules, etc.

La question était jusqu'à présent de savoir si un poltergeist était un fantôme, c'est-à-dire l'esprit résiduel et désincarné d'un mort, ou bien si c'était une hantise démoniaque, une entité maléfique venue des profondeurs de l'enfer.

Les fantômes sont presque exclusivement des humains morts qui ne sont pas passés dans l'au-delà en raison de problèmes non résolus ou d'une mort violente. Ils sont généralement confus et pas intentionnellement mauvais bien qu'ils puissent l'être si la personne était méchante pendant sa vie. Les fantômes se manifestent généralement de manière visuelle et auditive. Ils apparaissent aux humains sous forme de spectres. Parfois, leur présence fait refroidir les pièces et peut même provoquer des arômes agréables ou désagréables dans l'air.

Les poltergeists sont des entités non-corporelles extrêmement en colère et violentes qui ont le pouvoir d'interagir physiquement avec notre environnement. Ils peuvent faire du bruit dans les murs et les planchers, faire voler des objets, allumer des appareils électriques, produire des ravages et effectuer d'autres actions pour effrayer et énerver les gens, car ils se nourrissent exclusivement des émotions des humains, tout comme le font les démons. Il peut même y avoir une manifestation de phénomènes physiques tels que l'eau qui coule inexplicablement des plafonds où aucun tuyau n'est caché, et de petits incendies qui éclatent.
 

Histoire des poltergeists

Dans son livre « Ghosts : apparitions des morts et transformation culturelle », l'historien RC Finucane note que le mot poltergeist tire son nom de deux mots allemands, signifiant « créer une perturbation » (ou plus spécifiquement gronder, rouler ou fanfaronner), et « esprit ». Bien que des exemples puissent être trouvés dans les siècles précédents, cette forme de harcèlement spirituel ne devient banale que dans l'ère post-réforme autour des années 1600.

L'interprétation des perturbations mystérieuses comme étant causées spécifiquement par un fantôme est un développement assez récent ; il y a quelques siècles, de tels événements auraient pu être attribués à la sorcellerie ou même à Satan.

Poltergeist
Des films d'horreur ou d'épouvante ont contribué à démocratiser les poltergeists. On trouve bien entendu le célèbre « Poltergeist » (1982), mais aussi « Amityville, la maison du diable » (1979) et « l'exorciste » (1973). Ces films cultes ont profondément influencé la façon dont les gens d'aujourd'hui pensent des phénomènes fantomatiques violents. On peut aussi citer deux autres films qui sont plus tournés vers le comique, ce qui montre bien que ces phénomènes sont très populaires ; nous voulons bien sûr parler de « Ghostbuster » (1984 et 1989) et de « Beetlejuice » (1988).

Une activité centrée sur une personne

L'activité des poltergeists est en général centrée sur les gens et est souvent associée à la présence d'enfants, ce qui conduit beaucoup de parents à soupçonner que ce sont des farces de l'enfant pour rechercher de l'attention. Il est vrai que certaines enquêtes ont montré qu'il s'agissait de canulars d'enfants ou d'adolescents, mais c'est loin d'être la majorité des cas.

Puisque l'activité semble centrée autour d'un individu, on pense à présent qu'il est causé par l'esprit subconscient de cet individu. Ce serait, en effet, une activité psychokinétique. L'esprit de la personne pourrait faire bouger des objets par la pensée et de façon inconsciente. Les personnes incriminées sont souvent soumises à un grand stress émotionnel, psychologique ou physique (la puberté peut constituer l'une de ces sources de stress).

Certains fantômes et poltergeists peuvent réellement être créés par la pensée humaine puisque le pouvoir de la pensée pure est le fondement de notre réalité et du pouvoir réel qui se cache derrière toute magie. Ceux-ci s'appellent des fantômes de Tulpa ou des poltergeists.

Les chercheurs actuels s'appuient en grande partie sur le travail du parapsychologue William G. Roll effectué dans les années 1950 et 1960. Les poltergeists sont maintenant communément considérés comme des manifestations psychocinétiques produites par des personnes vivantes. Ceci mérite un peu plus d'explications.

La RSPK - Psychokinésie spontanée récurrente

L'inconscient génère des poltergeist
Roll appelait cela « psychokinésie spontanée récurrente » ou RSPK et a trouvé que l'activité paranormale pouvait presque toujours être attribuée à une personne, cliniquement étiquetée comme un « agent ». Cet agent, bien que victime de cette activité déroutante et parfois effrayante, ne sait pas qu'il en est la cause car tout se fait de façon inconsciente et en dehors du contrôle de sa propre volonté.

Par un mécanisme qui n'est pas encore compris, l'activité surgit de l'inconscient ou du subconscient de l'individu en réponse à un stress émotionnel ou à un traumatisme (physique ou psychologique).

Les contraintes psychologiques subies par cet agent produisent des effets dans le monde physique environnant : coups sur les murs d'une maison, livre tombant d'une étagère, des orbs luisant dans une pièce, de lourds meubles se déplaçant sur le sol et peut-être même des voix audibles.

Dans de rares cas, les manifestations peuvent devenir violentes, produisant des égratignures sur la peau, des bousculades et des gifles. L'esprit inconscient, sous l'effet du stress, se manifeste avec une extrême puissance.


 

Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Les poltergeists

Ce qu'on savait sur les poltergeists

Histoire des poltergeists

Une activité centrée sur une personne

La RSPK - Psychokinésie spontanée récurrente


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Les poltergeists




Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 24 Octobre 2018. Il est à jour.