Les expériences russes dans l'espace

Publié le par - Mise à jour de l'article le dramatic.fr

En orbite terrestre basse, en septembre 2007, une expérience à bord d'un vaisseau spatial russe Foton M-3 tente de déterminer le fonctionnement de la résurrection dans le monde naturel.

Il contient des dizaines d'animaux microscopiques appelés tardigrades. Les tardigrades sont une classe d'organismes que nous appelons des extrêmophiles, ce qui signifie qu'ils peuvent supporter des stress extrêmes qui pourraient tuer la plupart des organismes. Sur Terre, les tardigrades sont presque impossibles à tuer. Ils peuvent survivre à des températures bien au-dessus de l'ébullition ou en dessous du gel en libérant presque toute l'eau de leurs cellules.

Le tardigrade est une créature vraiment intéressante, et il a en fait évolué pour avoir cette capacité étonnante d'entrer dans ces états profonds de ce que vous pourriez appeler l'hibernation. Ils sont capables de survivre dans des conditions très difficiles. Mais il existe encore un certain métabolisme en cours, juste très, très ralenti.

Lors de cette mission, les scientifiques veulent voir s'ils peuvent survivre à de longues expositions aux rayonnements solaires. Ils sont donc placés à l'extérieur de la capsule pendant 12 jours. Ils deviennent inertes, mais sont-ils réellement morts ?


Ils ont été ramenés sur Terre, réhydratés. Nous pensons qu’ils disposent également de mécanismes de réparation de l’ADN très efficaces et très opérants, car ils reviennent à la vie, souvent assez rapidement. Les scientifiques se réfèrent à cela comme à une résurrection.

Comparaison avec les momies égyptiennes


Il existe un parallèle curieux entre le tardigrade et le monde antique. Le tardigrade est une créature morte qui a été préservée en retirant tous les liquides qu'elle contient et en attendant sa résurrection. Un peu comme les momies égyptiennes.

En prévision de l’après-vie, les anciens retiraient tout le sang, l’eau et les organes d’un corps qu’ils comptaient momifier. Afin de préserver un corps, vous ne pouvez pas laisser dans le corps des organes qui vont pourrir le corps. Et les Égyptiens ont appris cela très rapidement. Et ils savaient quels organes devaient être prélevés et que le sang devait être drainé du corps pour le préserver en vue d'une résurrection potentielle.

Si le corps était correctement préparé, les Égyptiens croyaient que son âme entamerait son long et pénible voyage dans l'au-delà. Mais il y avait beaucoup de règles. Il y avait beaucoup de navigation très spécifique à accomplir pour que votre âme revienne de la mort dans cet au-delà. Parfois, ces règles étaient si difficiles qu'elles étaient écrites. Et souvent, nous les trouvons écrites à l'intérieur même des cercueils.

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire pour ce billet.


Tags - Mots clés


science

paranormal


Les secrets de la résurrection

Les organismes extrêmophiles

Les tardigrades sont-ils des momies ?





Archives


2016

2017

2018

2019

2020


Nuage de mots




Articles au hasard


Un cas d'incubisme récent

Un cas d'incubisme récent

Se réveiller en plein milieu de la nuit avec une femme blonde assise sur son ventre, qui disparait subitement en laissant un cheveu.



Comment fonctionne le pouvoir de guérison ?

Comment fonctionne le pouvoir de guérison ?

Les guérisseurs et autres magnétiseurs possèdent le pouvoir de guérir. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Des explications scientifiques...



Les enseignements du Kalachakra

Les enseignements du Kalachakra

L'enseignement bouddhiste du Kalachakra donne aux individus des pratiques et des techniques concrètes pour pouvoir transcender le temps.



Le sapin de Noël est un rite païen

Le sapin de Noël est un rite païen

La décoration du sapin de Noël vient de l'adoration d’anciens dieux païen. Elle a été ensuite récupéré par l’église catholique.