Le Necronomicon et autres grimoires

Publié le 24/03/2018 à 15:51:04 par Admin - Mise à jour de l'article le 24/03/2018

Lovecraft
Une analyse minutieuse du travail de Howard Phillips Lovecraft nous montre qu’il fait souvent référence à des ouvrages ou d’anciens grimoires. Ces livres sont-ils issus de l’imagination de Lovecraft ou ont-ils réellement existé ? C’est ce que nous allons essayer de déterminer dans cet article.

Les nombreux volumes sur les connaissances occultes, avec leurs différentes éditions et traductions, constituent la base des mythes. Ces livres sont une source de pouvoir pour les magiciens, et le fait de les obtenir entraîne des conséquences souvent effrayantes... Les amis de Lovecraft créèrent de nouveaux livres interdits, titres que Lovecraft, à son tour, inclus dans ses propres histoires donnant une cohérence au monde dans lequel ceux-ci (ainsi que les histoires de ses amis) ont été développés.

Certains volumes importants que l’on retrouve dans l’œuvre de Lovecraft sont :

« Le Necronomicon » ou « Kitab Al Azif » de l'Arabe fou Abd al-Azad (ou Abdul Alhazred).
C’est l’un des livres de fiction le plus important dans le travail de Lovecraft. Mais le livre original en arabe aurait réellement existé. Aucune version arabe n’a été officiellement retrouvée mais il en existe des traductions grecques et latines (ces derniers étant souvent traduites du grec au latin et non de l’arabe au latin).


« Le Cultes des Goules » du comte d'Erlette
Le nom de l'auteur de ce livre est basé sur le nom d'August Derleth, dont les ancêtres venaient de France et s'appelaient d'Erlette. Lovecraft le mentionne à plusieurs occasions : «... le livre du comte d'Erlette : Cultes des Goules ...» (dans « L'ombre du temps ») et «... les infâmes Cultes des Goules du comté d'Erlette. .. » (dans « Le chasseur des Ténèbres »).


« De Vermiis Mysteriis » de Ludwig Prinn
Les Mystères du Ver et son auteur, Ludvig Prinn, ont été créés par Robert Bloch, mais le titre latin du livre, De Vermis Mysteriis, a été inventé par Lovecraft. Lovecraft le mentionne dans « L'Ombre du Temps », « Le Journal d'Alonzo Typer » et dans « Le Chasseur des Ténèbres ».


« Unaussprechlichen Kulten », « Le livre noir », ou « Cultes innommables » de Von Junzt
Ils ont été présentés par Robert E. Howard dans son histoire « Les enfants de la nuit » (1931). En 1932, Lovecraft lui a donné son titre allemand, en supposant que Von Junzt l'avait écrit dans cette langue. Ce titre, Ungenennte Heidenthume, a été abandonné par plusieurs de ses correspondants. August Derleth a proposé le titre Unaussprechlichen Kulten avec succès, bien qu'il signifie littéralement « Cultes Imprononçables » ; Die Unaussprechlichen Kulten ou Unaussprechliche Kulten serait plus correct.


« Le livre d'Eibon » ou « Liber Ivonis »
Inventé par Clark Ashton Smith, Lovecraft a fait quelques références à ce livre dans ses histoires : « Les rêves dans la maison de la sorcière », « La chose sur le seuil » et « L'ombre dans le temps ».
Dans ses dernières histoires et critiques, Lovecraft fait référence à deux traductions de ce livre: «... un Livre d'Eibon normand-français » (dans « Le Journal d'Alonzo Typer ») et «... le sinistre Liber Ivonis ... » (dans « Le chasseur des ténèbres »).


« Les Manuscrits de Pnacoticos » (ou Fragments)
Une autre invention de Lovecraft, le deuxième en importance après le Necronomicon.


« Les Sept Livres Cryptiques de Hsan »
Lovecraft ne les mentionne que dans « Les autres dieux » et dans « La quête du rêve du Kadath inconnu », dans les deux cas avec les Manuscrits de Pnacoticos.


« La ville du monolithe » de Justin Geoffrey
Ce livre et son auteur ont été inventés par Robert E. Howard, et Lovecraft n'y fait référence que dans « The Thing on the Doorstep » (« La chose sur le seuil »).


Les livres authentiques auxquels Lovecraft fait référence


Beaucoup des grimoires mentionnés par Lovecraft étaient réels, notamment les ouvrages listés ci-dessous :

Ars Magna et Ultima, de Raimundo Lull (Le cas de Charles Dexter Ward)

L'histoire de l'Atlantide et de la Lémurie perdue, de W. Scott-Elliot (dans « L'appel de Cthulhu »)

Le livre de Dzyan (dans « Le Journal d'Alonzo Typer » et « Le Chasseur des Ténèbres »)

Le livre de Thoth (dans « à travers les portes de la clé d'argent »)

Clavis Alchemiae, de Robert Fludd (Le cas de Charles Dexter Ward)

Cryptomenysis Patefacta, de John Falconer (dans « L'horreur de Dunwich »)

The Daemonolatreia, de Remigius (dans « Le Festival » et « The Dunwich Horror »)

De Furtivis Literarum Notis, de Giovanni Battista della Porta (dans « L'horreur de Dunwich »)

La branche d'or, de Sir James George Frazer (dans « L'appel de Cthulhu »)

De Lapide Philosophico, de Johannes Trithème (dans « Le cas de Charles Dexter Ward »)

La Lave de la Sabiduria, de Artephius (Le cas de Charles Dexter Ward)

Kryptographik, de Johann Ludwig Kluber (dans « L'horreur de Dunwich »)

Liber Investigationis, de Geber (Le cas de Charles Dexter Ward)

Magnalia Christi Americana, de Cotton Mather (dans « L'image dans la maison », « L'innommable », « Le modèle de Pickman », et Le cas de Charles Dexter Ward)

Poligraphia, de Johannes Trithemius (dans « L'horreur de Dunwich »)

Saducismus Triumphatus, de Joseph Glanvil (dans « Le Festival »)

Thesaurus Chemicus, de Roger Bacon (Le cas de Charles Dexter Ward)

Traité des Chiffreuses ou des Sérigraphies, de Blaise de Vigenere (dans « L'horreur de Dunwich »)

Turba Philosophorum, de Guglielmo Grataroli (Le cas de Charles Dexter Ward)

Le culte de la sorcière en Europe de l'Ouest, du Dr. Margaret Murray (dans « L'Horreur à Red Hook » et « L'Appel de Cthulhu »)

Merveilles du monde invisible, de Cotton Mather (dans « Pickman's Model »)

Le Zohar (cité dans « Le cas de Charles Dexter Ward »)

Il ne vous reste maintenant qu’à vous procurer cette liste de livres pour enrichir votre bibliothèque occulte. Mais attention, certains possèdent des pouvoirs dangereux…

 
Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire pour ce billet.


Tags - Mots clés


sorcellerie

livres


L’œuvre de Lovecraft

Les ouvrages maudits

Les livres interdits

La littérature fantastique de Lovecraft





Archives


2016

2017

2018


Nuage de mots




Articles au hasard


Les enfants-sorciers du Congo

Les enfants-sorciers du Congo

La capitale du Congo hébergerait entre 20 000 et 30 000 enfants sorciers qui trainent dans les rues. Avant d'en arriver là, l'église a tenter de les purifier.



Les tables de la loi vendues aux enchères

Les tables de la loi vendues aux enchères

Le 16/11/2016 à Los Angeles s'est déroulé une vente aux enchères un peu particulière. Il s'agissait en effet de celle des Tables de la Loi.



On a filmé le monstre du Loch Ness dans la Tamise

On a filmé le monstre du Loch Ness dans la Tamise

Un touriste publie sur Youtube une vidéo où on peut voir un étrange animal aquatique dans la Tamise. Est-ce le monstre du Loch Ness ?



Laboratoire de magie expérimentale du cerveau

Laboratoire de magie expérimentale du cerveau

Eric Barone, un chercheur sur l’hypnose dans les années 1970, a atteint l’éveil spirituel et découvert le chemin des registres akashiques.