L'hyperborée

Hyperborée
L'ancien poète grec Pindare parlait d'un pays mystique appelé Hyperborée, très au nord, où le soleil brillait. Les légendes affirment qu'Apollon a visité l'Hyperborée, voyageant dans son char de feu. Apollon aurait dit aux Grecs :

Je suis allé voir d'autres personnes. Je dois aller leur apprendre. Je vais dans un endroit qui est au-delà de l'endroit d'où le vent du nord vient. C'est le pays des Hyperboréens.
 

Nombreux sont les auteurs de l’Antiquité qui évoquent l'Hyperborée.

Hyperborée vient du grec Hyperéa, « qui est en haut », et Borée, « vent du Nord », d’où la traduction : « au-delà du vent du nord », ou bien « sous le vent du Nord ».

 

Où était située géographiquement l'hyperborée ?

L'historien grec Hérodote (5ème siècle AV.JC) situait les hyperboréens dans le nord de la Russie (peuples finno-ougriens). Cependant, pour Hécathée d'Abdère, cité par l'historien grec Diodore de Sicile, elle était une île, Elixoïa (l'Île des Saules, Hélicé) face à la Celtique (elle correspondait donc à la Grande-Bretagne) :

...Nous croyons qu'il n'est pas hors de propos de discuter de la légende des Hyperboréens. Selon ceux qui ont écrit sur les anciens mythes, Hécatée d'Abdère et certains autres disent que dans les régions situées au delà des Celtes, il y a dans l'Océan une île pas plus grande que la Sicile. Cette île est située au nord, et est habitée par les Hyperboréens, qui sont appelés par ce nom car ils sont au delà du souffle de Borée (vent du nord) ; et l'île est à la fois fertile et productrice de toute culture, et s'il arrive que le climat soit tempéré, elle produit deux récoltes chaque année. Mieux encore, la légende suivante est racontée, la concernant : Leto est naît sur cette île, et c'est pour cette raison qu'Apollon est honoré par eux plus que les autres dieux ; et les habitants sont considérés comme des prêtres d'Apollon, d'après l'habitude qu'ils ont de prier le dieu chaque jour, continuellement et en chanson, et de l'honorer avec excès. Et il y a aussi sur l'île à la fois une magnifique enceinte consacrée à Apollon et un remarquable temple qui est orné de nombreuses offrandes votives et qui est de forme circulaire. De plus, il y a une ville qui est consacrée au dieu, et dont la majorité des habitants sont des joueurs de cithare ; et ceux-ci jouent continuellement de leur instrument dans le temple et chantent des hymnes de louange au dieu, glorifiant ses actes, aussi Apollon est-il honoré chez eux plus que les autres dieux. Ils sont, pour ainsi dire, des prêtres d’Apollon parce que ce dieu est quotidiennement célébré sans trève par des chants et honoré de façon remarquable.

Les Hyperboréens ont une langue particulière et des sentiments très favorables aux Grecs, surtout aux Athéniens et aux Déliens ; il ont conservé ces bons sentiments en héritage depuis l’antiquité…

On dit aussi que la Lune semble toute proche de leur île et qu’on y distingue un relief, comme sur la Terre, et que le Dieu visite cette île tous les dix-neuf ans, période dans laquelle s’accomplit le retour des étoiles à la même place dans le ciel ; cette période étant appelée par les Grecs Année Métonienne. À la date de ce retour, il joue de la Lyre et danse tout le temps, depuis l’équinoxe de printemps jusqu’au lever des Pléiades, pour exprimer la Joie des Ses Succès. Le gouvernement de cette ville et la garde du temple sont confiés à des rois appelés Boréades, les descendants et les successeurs de Borée.
(Diodore de Sicile, Bibliothèque historique XLVII , 1er siècle AV.JC.)

On notera que le temple circulaire correspond probablement à Stonehenge.

La légende des deux vierges hyperboréennes

Apollon passait, croyait-on, les mois d'hiver parmi eux, et sa mère, Léto, serait née dans leur pays. Persée leur rendit visite alors qu'il cherchait la Gorgone, et Héraclès, selon la légende, poursuivit jusque chez eux la biche de Cérynie. Pour Pindare, c'était un peuple bienheureux, habitant une sorte de pays enchanté et ignorant les maladies humaines.

Selon une tradition, deux vierges hyperboréennes Opis ("regard" ou "visage") et Argé / Hécaerge, ("tire au loin"), (ou Hyperoché et Laodicé), étaient venues à Délos avec Léto, Apollon et Artémis, et moururent dans l’île. Par la suite, comme les deux jeunes filles n'étaient jamais revenues, les Hyperboréens envoyèrent leurs offrandes à Délos par l'entremise d'intermédiaires et enveloppées dans de la paille de blé.

 
Pour en apprendre davantage sur Apollon et les Hyperboréens...

Par la suite, les romains situeront plutôt l'Hyperborée en Scandinavie. Au 1er siècle ap. J.-C., Pline écrit :

Le pays des Hyperboréens se situe à la même hauteur que la Bretagne. Le jour le plus long y dure 17 heures (Histoire Naturelle VI-39). Les Glaesaria que nous appelons Electrides (îles de l'ambre) sont composées de 23 îles à proximité d'une presqu'île (Jütland).
(Histoire Naturelle IV16)

Retour à la catégorie : Secrets de l'Antiquité



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.