Comment différencier un sorcier d'un wiccan ?

Sorcier ou wiccan
Vous aspirez à tomber amoureux et avez l'intention de faire appel à la sorcellerie du cœur pour parvenir à vos fins. Mais avant de parler de sorts, il faut savoir ce qu'est un sorcier. Souvent les sorciers sont confondus avec les Wiccans. Mais ce n'est pas la même chose.

Tous ceux qui se demandent si les wiccans sont des sorciers, ou l'inverse, peuvent être assurés qu'ils ne sont pas seuls ! Ces deux mots ont été utilisés de manières différentes, avec des connotations parfois très différentes, pendant des siècles. Aujourd'hui, ils peuvent être considérés comme interchangeables par certains praticiens de la Wicca, mais complètement distincts les uns des autres par d'autres. Certains Wiccans s'identifient comme des sorciers, d'autres non. En outre, il y a beaucoup de gens dont la pratique de la sorcellerie comporte des éléments qui se chevauchent avec la Wicca, mais qui ne s'identifient pas en tant que wiccans.

 
 

Définition d'un sorcier par rapport à un wiccan

Un sorcier est une personne qui utilise des éléments naturels et sa propre énergie psychique à des fins occultes indépendamment d'idéologies religieuses. Les Wiccans désignent une partie des adeptes des principes du paganisme. Il s'agit de croyances s'apparentant à une religion.

Une sorcière n'a pas de religion, elle doit croire avant tout en elle-même pour que sa magie opère. C'est pourquoi certains refusent d'être considérés comme des Wiccans car il n'y a pas dans leurs pratiques de déesses ni de fêtes païennes.

Pour les wiccans qui ne se considèrent pas comme des sorciers, la raison en est qu'ils ne pratiquent généralement pas la magie, ce que la plupart des gens considèrent comme de la « sorcellerie ». Ils adorent la déesse et Dieu, célèbrent le cycle de la Roue de l’Année, saison après saison, et vivent en harmonie avec la nature. Mais ils ne cherchent pas à exploiter les énergies naturelles présentent dans l’Univers pour apporter les changements souhaités dans leur vie. Par conséquent, ces wiccans ne sont pas des sorciers.

Et il y a aussi ceux qui pratiquent les deux, c'est à dire des wiccans qui n'hésitent pas à mettre en œuvre des sortilèges exploitant les énergies de l'univers, ou des sorciers qui incluent dans leurs rituels des éléments issus de la Wicca.

A l'origine, la wicca était considérée comme de la sorcellerie

Chose intéressante, cependant, les origines de ce que nous appelons maintenant la Wicca étaient absolument considérées comme de la sorcellerie, comme le décrivent Gerald Gardner et de nombreux autres qui ont étudié et pratiqué la spiritualité occulte au Royaume-Uni de 1940 à 1960, où les traditions de la Wicca ont été fondées et développées. Ces pionniers de la sorcellerie moderne se considéraient eux-mêmes comme des sorciers et le mot « Wicca » n’a été appliqué à ces formes de cultes que plusieurs années plus tard, une fois que la pratique s’était répandue aux États-Unis.

Alors d'où vient le mot « wicca » ? C’est en fait un ancien mot anglais qui signifie « sorcier » ou « devin » et vient de l’ancienne culture anglo-saxonne, où ces compétences magiques étaient valorisées. Au fur et à mesure que la langue anglaise évoluait, la « wicca » devenait finalement « la sorcière », un changement linguistique survenu au cours des années 1500. Il est intéressant de noter que le mot « wiccan » en ancien anglais était en fait la forme plurielle de « wicca », alors qu'aujourd'hui il est devenu un adjectif pour décrire tout ce qui est associé à la religion de la Wicca. Pour sa part, Gardner, le fondateur de la Wicca, qualifiait les membres de ses coven dans leur ensemble en tant que « la Wica », et on pense que c'est de là que le nom moderne de Wicca découle.

La lettre W comme witch

Beaucoup de personnes qui se sentent très attachées à leur identité en tant que sorciers diront qu'elles récupèrent la parole contenue dans les siècles de persécution chrétienne, lorsqu'elle devint une accusation plutôt qu'un titre respecté. Personne dans leur esprit ne se serait identifié comme une sorcière à cette époque, mais heureusement, nous avons la liberté de le faire aujourd'hui.

Néanmoins, il reste encore beaucoup à faire pour éliminer le stigmate de la lettre "W", ce qui explique peut-être pourquoi tant de sorcières choisissent de le capitaliser – afin de le distinguer du stéréotype de conte de fées du « méchant sorcier ». Witch était quelque chose de très péjoratif à une époque. Il est très attaché à la magie noire. En fait, ces connotations négatives expliquent pourquoi certains Wiccans choisissent de ne pas s'identifier comme des sorciers, bien qu'ils pratiquent de la magie. Mais ils vous diront qu'ils ne font que de la magie verte, de la magie blanche ou de la magie rouge, jamais de la sorcellerie.

Et qu'en est-il de la couleur des sorts ?

Ne pas prendre en compte l'argument concernant les couleurs des sorts ou sa double nature ; la magie n'a pas de couleur. C'est seulement un procédé mnémonique pour classer les différents types de magie. Mais sachez qu'un même rituel peut tout à fait être classé dans la magie noire ou bien dans la magie rouge. Ce n'est qu'une question d'objectif. Si le but du rituel est de faire du mal, ce sera alors un rituel de magie noire. Si on l'utilise pour faire le bien il sera alors classé dans la catégorie de la magie blanche ou de la magie rouge. Tout dépend donc de la finalité. Il existe même des rituels qui empruntent des éléments à plusieurs magies ; ils sont donc difficiles à classer par « couleur ».

Quant aux lanceurs de sorts on peut encore plus difficilement les classer en fonction de la couleur des sorts qu'ils utilisent car il leur arrive très fréquemment d'alterner les types de sorts. Il est donc impossible de qualifier quelqu'un de « magicien rouge » ou de « magicien noir » car la magie n'a pas de limite. Ce qui compte pour choisir un praticien est l'intention. Ensuite, peu importe s'il s'agit d'une sorcier ou d'un Wiccan ou d'autre chose ; à partir du moment où il est compétent pour satisfaire l'intention, c'est l'essentiel.

Aider les gens dans les situations désespérées

Sorcellerie d'amour
Les rituels de sorcellerie sont connus pour sauver les gens d'une pléthore de situations les plus diverses et les plus désespérées parmi lesquelles figurent les affaires de cœur. Les sorts d'Amour sont connus pour faire des merveilles à cet égard. Par exemple : retrouvailles avec votre amour perdu, trouver un nouvel amant, empêcher les relations de tomber en miettes, augmenter et maintenir le désir et la luxure dans le couple, guérir des cœurs brisés et, surtout, aider les gens à trouver leurs âmes sœurs. Ce ne sont que quelques questions, parmi un océan de tant d'autres, auxquelles la sorcellerie d'amour est en mesure d'apporter une réponse efficace.

Qu'ils se disent Wiccan, sorcier, Marabout, voyants n'a pas d'importance. Il faut connaitre leurs références pour le type de problème que vous avez à leur soumettre et faire très attention car il y a beaucoup de charlatans dans ce milieu. En effet, beaucoup de gens vont chercher à profiter de la situation désespérée dans laquelle vous vous trouvez pour vous escroquer de l'argent.

Méfiez vous aussi de ceux qui prétendent faire cela que pour vous venir en aide et le faire gratuitement car rappelez-vous qu' « il ne suffit pas d'être pauvre pour être honnête ».


 

Lire la suite ...   


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 16 Novembre 2018. Il est à jour.