Les autres accessoires de magie

Trois athamés

L’athamé

L'athamé est un couteau à double tranchant, un genre de poignard. Il symbolise la force vitale, il sert généralement à tracer les cercles magiques, trancher les forces maléfiques et les liens mauvais. Il est de plus le réceptacle des énergies magiques récoltées lors des rituels.

Parfois, le second tranchant est dentelé, à la manière d'un couteau de chasse, mais il est beaucoup plus petit que ce dernier. Il est plus de la taille d'un gros couteau de cuisine.


La dague, de préférence, devrait être neuve, bien que sa forme et sa taille dépendent de votre goût. Dans la tradition wiccane, la poignée est généralement noire et la lame est aiguisée sur les deux tranchants. Cependant, la lame ne devrait pas être plus longue que la largeur de la paume et des doigts de votre main, et devrait également être faite d'un métal qui peut être aiguisé, puisqu'il devrait être employé pour couper des herbes et faire des incisions dans les bougies.

Si vous faites l'acquisition d'un poignard utilisé, assurez-vous qu'il n'a pas de vibrations négatives, ce que vous pouvez faire à travers la sensation que vous pourriez avoir en le tenant en main. Si elles se produisent, mais que, malgré tout, vous voulez le poignard en question, nettoyez-le à l'intérieur du cercle en l'aspergeant d'eau bénite et en le faisant passer à travers la fumée d’encens. Le poignard, comme l'épée, correspondent tous deux à l'élément de feu.

La clochette

Une petite cloche de cuivre ou de cristal sert à annoncer le début et la fin des rituels. On la sonne aussi lors du décès ou du mariage d'un membre du groupe (lorsque le magicien fait partie d’une communauté). La clochette est essentiellement utilisée en magie cérémonielle.

Le livres des ombres

Grimoire de magie
Ce livre est un petit journal intime servant à noter tous les rituels et les célébrations qui ont été pratiqués. On l’appelle aussi un « grimoire ». Vous pouvez le décorer à votre guise à l'aide de fleurs séchées et de dessins... Vous y inscrirez également toutes vos recettes et le texte de vos incantations.

Autrefois lors du décès d'une sorcière, ce livre était légué à sa fille ou à sa petite-fille, ou à la grande prêtresse du groupe. Si la sorcière n'avait pas de descendantes, il était brûlé pour conserver ses secrets.

Le burin

Le poinçon rituellique
Cet outil sert à graver des symboles, des runes, des noms et des nombres magiques sur les autres accessoires. Il est rarement utilisé lors des rituels. Il sert aux préparatifs et à la consécration des instruments.

Il s'agit parfois d'un petit poinçon.
 

Les pentacles

Le pentacle est un disque plat qui symbolise l'énergie et qui doit absolument être placé sur l'autel. L'étoile à cinq branches est présente sur ce disque. Pour en savoir plus sur les pentacles et les talismans vous pouvez vous rendre à cette page dédiée en cliquant sur le lien.

Les amulettes

Toute amulette ou bijou païen peut être d'une grande aide aux magiciens, à la fois pour leur accorder une protection à aussi à titre d'encouragement dans la recherche de la transformation magique qui se produit alors que les rituels sont célébrés. Les chansons sur ces bijoux les "enchantent", les convertissant en amulettes. Toute amulette (qui devrait rester invisible si elle est portée tous les jours) peut restaurer la confiance perdue de la personne qui l'acquiert, en changeant le signe de la chance si la confiance perdue revient à se rétablir. Il existe de nombreux symboles anciens connus pour leurs pouvoirs de protection et de chance, tels que le pentagramme, la croix ankh ou l'étoile à six branches du Sceau de Salomon. Bien que les amulettes ne constituent pas des rituels utiles, la plupart des magiciens les considèrent comme des aides précieuses.

Le chaudron de sorcière

Le chaudron

Le chaudron magique est un petit chaudron de fer ou de fonte qui symbolise l'utérus de la déesse mère, l'endroit où naît la vie. Quand il est rempli d'eau, il devient alors le miroir magique de la sorcière.

C’est dans le chaudron que seront préparés les philtres et les potions magiques.

Le chaudron magique est fondamental dans la magie des Celtes. Il représente l'élément de l'eau et est mentionné dans de nombreux mythes celtiques toujours liés à des événements magiques. Le matériau traditionnel pour le chaudron est la fonte noire, bien qu'il puisse également être fait d'autres métaux. Rempli d'eau, il peut être utilisé comme un miroir ou pour la visualisation, comme un miroir noir ou une boule de cristal. Dans certains enchantements, une fois les bougies placées, elles sont autorisées à s'éteindre dans le chaudron. Il est utile pour tout et constitue une partie vitale du sort de magie celtique.

Le bâton de magicien

Le bâton magique est une sorte de baguette et s’en approche par de nombreuses similitudes mais quelques différences. La tradition veut que la baguette et le bâton doivent être en bois et fabriqués par la personne qui doit utiliser. Si vous décidez malgré tout de les acheter ou de les faire faire (ce qui n’est pas conseillé), remplissez-les de vos vibrations avant de les utiliser ; ce qui n'est pas difficile à faire si vous les manipulez fréquemment et si vous leur envoyez des idées positives. La baguette et le bâton peuvent tous les deux être fabriqués à partir de branches d'arbres naturelles ou des morceaux attachés ensembles et décorés de perles de verre et de bois (parfois de gemmes semi-précieuses).

La longueur de la baguette dépendra de celle qui vous convient le mieux, mais elle ne devrait pas être plus longue que l'avant-bras. Le bâton, par contre, devrait atteindre au moins la longueur du bras jusqu’à l'épaule. Parfois, les hommes tiennent leur baguette ou leur bâton de magicien par un petit pommeau. En ce qui concerne les femmes, j'ai vu des baguettes Celtiques prolongées par un cristal ou un croissant. La baguette est un outil à utiliser lors les enchantements; le bâton, qu’on appelle aussi « la crosse », est le symbole de la connaissance magique. Il donne le droit d’adresser des demandes aux divinités ou aux forces archétypales. Les deux répondent à l'élément Air.

Le sabre ou l’épée

Le sabre symbolise la force du magicien. Cette épée peut servir à tracer ou à effacer le cercle magique. Elle sert aussi à conserver de l'énergie magique.

L'épée, comme le bâton, est un outil de commandement. Elle n'est pas beaucoup utilisée, bien qu'elle soit nécessaire pour certains sorts. Son style, taille et longueur sont facultatifs, bien que vous devez vous assurer que vous pouvez facilement manipuler celle que vous avez choisi. Le poids et la longueur d'un mandoble écossais deviennent un test de résistance après quelques minutes d’utilisation. Pour une femme, une épée de 60 à 75 cm est un bon choix.

L'épée est souvent utilisée dans les rituels de magie cérémonielle. Elle est le symbole de l'obéissance. Elle représente la victoire sur toute force. Lorsqu'on évoque des entités démoniaques puissantes et très antipathiques, l'épée est indispensable pour contrôler ces entités. Elle remplace alors avantageusement le fine baguette en bois.

L'épée ne remplace pas la crosse (le bâton) car elle symbolise l'autorité et la volonté, et non la connaissance. Elle est plus souvent utilisée en magie noire, qui manipule des entités démoniaques, et n'est pas forcément nécessaire en magie blanche (elle l'est moins que le bâton). L'épée correspond à l'élément Feu.

Le miroir magique

Le miroir est un instrument magique dont l'emploi n'est pas indispensable mais il est très utile. Il agit en tant que condensateur fluidique. Il permet au mage d'atteindre plus facilement la clairvoyance. Il peut agir en tant qu'accumulateur d'énergie. Il attire les entités. Il sert également de moyen de communication. Et pour finir, en condensant la lumière, il agit comme protecteur contre les influences nuisibles.

La lampe magique

On la nomme souvent « Lanterne Magique ». Elle représente l'illumination et la lumière intérieure. Allumer une Lampe revient pour le mage à allumer sa propre Lumière intérieure. La couleur de la lumière correspond à une qualité vibratoire particulière et chaque couleur aura un usage bien précis. Un mage expérimenté aura donc recours à plusieurs lanternes de différentes couleurs.

La couronne magique ou la coiffe

C'est l'instrument d'un magicien qui représente l'autorité du Mage. Elle peut être de différente couleur, tout dépend du type d'évocation ou d'invocation pratiqué. Elle doit avoir des inscriptions représentant différents symboles magiques. Son usage doit être réservé à la magie et ne servir à rien d'autre. Pas question de porter le bonnet qui nous sert aux sports d'hiver !

Le serre-tête et les bracelets

Le serre-tête et le bracelet représentent les énergies mâles ou femelles qui vont travailler; en d'autres termes, votre moi le plus intime. En général, les femmes utilisent des bandeaux d'argent ou de couleur argentée et portent très souvent un croissant sur le front. Les hommes utilisent un serre-tête en métal doré et généralement orné d'un symbole du soleil, qui peut consister en un simple cercle ou en un cercle entouré de rayons de lumière. La Couronne et le bracelet et tous les talismans personnels correspondent à l'élément de l'Esprit.

La tunique

C’est l’habit du mage. Elle est principalement utilisée en magie cérémonielle et n’est pas nécessaire pour un rituel pratiqué seul.

Une tunique, qui ne devrait être utilisée que dans les cérémonies, est la dernière pièce fondamentale pour compléter votre attirail magique. Elle peut être unie ou décorée. Elle est dans la couleur qui vous vient à l'esprit quand vous imaginez l’accomplissement d’un rituel magique. Elle peut être blanche, noire ou encore rouge. Il est possible d'avoir plus d'une seule tunique, et qu'elles soient toutes de couleurs différentes, de sorte qu'elles vont s’accorder avec celles des bougies qui apparaissent dans les tableaux de correspondance. On peut la choisir en fonction du sort (magie rouge, magie noire ou magie blanche).

C’est quelque chose que vous devez choisir pour vous-même, même si ce n’est pas un « outil » au sens physique, c’est un objet magique, qui doit être personnel et privé et ne jamais être révélé ou prêté à personne.

La ceinture magique

Cet accessoire est lié au vêtement que porte le magicien pour effectuer ses cérémonies. On peut s’en passer si on ne porte pas une tunique spéciale.

Les chandelles et les bougeoirs

Pour en savoir plus sur les bougies, consultez l’article qui leur est dédié.
N’oubliez pas les allumettes qui vont avec.

Des aiguilles et des épingles

Les aiguilles ne sont pas uniquement réservées au vaudou.

Des cordes et de la ficelle

Les cordelettes sont parfois utilisées dans différentes couleurs. Des lacets de chaussure peuvent très bien faire l’affaire. Il faut en avoir dans différents coloris.

Des ciseaux

Beaucoup de rituels demandent de couper des choses. On a toujours besoin d’avoir une paire de ciseaux à porté de soi.

Des stylos

Il en faut un pour noter vos comptes-rendus dans le livre des ombres. C’est mieux s’il est réservé à cet usage. Mais les stylos peuvent servir à différentes choses lors des rituels. Les modes d’emploi demandent parfois de noter des noms de personnes sur des photographies. Pour être plus authentique on peut se servir d’une plume (d’oie ou de corbeau) et d’un encrier.

Le mortier et le pilon

Le mortier permet d’effectuer des préparations avec différents mélanges de plantes qui seront écrasées avec le pilon.

Des brûloirs à encens

Pour en savoir plus, consultez l’article sur la libanomancie.

Il est essentiel d'avoir un bon encensoir; surtout si vous allez utiliser les meilleurs types d'encens qui brûlent avec du charbon grillé. Choisissez un encensoir qui a des pieds ou une base sur laquelle se tenir. Il faut mettre à l'intérieur une couche de sable frais, car de cette manière il sera plus facile à nettoyer et ça absorbe une partie de la chaleur de sorte qu'il n’abîmera pas l'autel. Si vous devez le transporter d'un endroit à un autre quand il est chaud, des chaînes sont alors absolument nécessaires.

Si l'encensoir ne possède pas de chaînes vous pouvez alors vous organiser pour en ajouter avec un bricolage assez simple à réaliser soi-même. Joindre quatre morceaux de chaîne à un anneau de métal de diamètre légèrement plus petit que l'encensoir. Attachez un anneau plus petit à l'autre extrémité des sections de la chaîne pour le transporter ou l'accrocher. Placez alors l'encensoir dans l'anneau le plus grand des deux et, de cette façon, il peut être manipulé et transporté d'un endroit à l'autre avec facilité.

Représentant de l'élément Feu, l'encensoir peut également être utilisé dans les rituels qui nécessitent de faire brûler du papier.

Les brûloirs à parfum

Ils permettent la matérialisation et la densification de l'Entité évoquée ou de la Force à laquelle le magicien fait appel.


Lire la suite ...