Pourquoi tracer un cercle de protection ?

Cercle de protection
Il est très important de se protéger quand on pratique des rituels de magie blanche ou de magie noire. L'un des moyens les plus efficaces pour se protéger est de tracer un cercle de protection sans quoi on s'expose à de graves ennuis.

Mais le cercle de protection, souvent réalisé avec du sel qui est purificateur et destructeur, ne suffit pas pour se protéger complètement. Il faut en réaliser un second qui servira à contenir l'entité évoquée. C'est ce qu'on appelle un « cercle de confinement ».

Nous verrons plus loin comment réaliser ces deux cercles et comment les consacrer pour qu'ils aient une réelle utilité. En effet, il ne suffit pas de tracer un cercle au sol. Ce cercle doit être chargé d'énergie positive pour ne pas laisser passer les ondes négatives.

Le cercle de confinement possède également un double intérêt : c'est lui qui vous permettra de faire repartir l'entité d'où elle vient. Si cette dernière arrive à franchir le cercle de confinement, vous ne pourrez plus la faire repartir.

Même lors d'une simple séance de spiritisme que l'on peut pratiquer avec un verre, si vous n'avez pas pensé à vous protéger il est possible que les esprits restent dans la pièce où vous avez pratiqué la séance. Imaginez alors qu'il s'agit de votre chambre ou de votre studio où vous allez ensuite passer la nuit. Beaucoup de médiums amateurs qui ont pratiqué des expériences de spiritisme chez eux se retrouvent ensuite emmerdés avec des démons qui viennent les hanter pendant leur sommeil.

Tracer un cercle de protection est la plus élémentaire des précautions avant de pratiquer tout acte magique.

 

Confection d'un cercle de protection simple

Voici le rituel le plus simple mais également le plus complet et le plus efficace pour tracer son cercle de protection. Ce rituel nous provient directement du Moyen Âge...

Ingrédients et ustensiles :

  • Une boussole (si vous ne savez pas où se trouvent exactement les points cardinaux)
  • Un kilo de gros sel de cuisine
  • De l'encens d'Oliban
  • Une soucoupe
  • Une bougie blanche
  • Une allumette ou un briquet
  • Un petit bol d'eau qui peut provenir du robinet
  • Un demi verre de farine de blé
  • Un petit entonnoir pour verser le sel
Sel de cuisine
N'utilisez pas du sel fin mais de préférence du gros sel
Un rituel de magie commence toujours par la formation d'un premier cercle de protection. C'est le sel qui va nous servir en premier lieu pour délimiter le périmètre du cercle. Il faut que ce dernier fasse plusieurs mètres de diamètre pour ménager suffisamment de place car n'oubliez pas qu'il y aura ensuite, à l'intérieur du cercle de protection, un second cercle de confinement. Il vous faut également de l'espace entre les deux cercles pour pouvoir vous déplacer librement.

Commencez votre cercle de protection par le nord et en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre.

Versez du gros sel délicatement avec le petit entonnoir en vous tenant à l'intérieur du cercle pour ne pas le « briser ». Briser le cercle correspond à l'action de franchir les limites du périmètre défini par le cercle. On ne doit jamais briser le cercle une fois le rituel amorcé.

Une fois le sel répandu au sol en forme de cercle, c'est avec votre doigt que vous allez tracer le cercle dans le sel, toujours en marchant dans le sens des aiguilles d'une montre. Pour les fois suivantes vous pourrez utiliser un objet magique consacré tel qu'une baguette magique ou une épée magique. Mais comme il vous faut un rituel de consécration pour consacrer ces objets, et un rituel de consécration est un acte magique qui doit donc se dérouler à l'intérieur d'un cercle de protection, pour la toute première fois il n'est donc pas possible d'utiliser d'autres ustensiles que votre doigt.

Faites le tour de votre cercle à trois reprises en partant et en finissant au nord.
 

Invocation des quatre points cardinaux

Fumée d'encens
Fumée d'encens pour l'Est
Il vous faut ensuite invoquer les quatre points cardinaux et les éléments qui s'y rattachent pour consacrer votre cercle de protection sans quoi il serait totalement inutile. Comme votre cercle débute par le nord, on suppose que vous avez déjà utilisé la boussole pour repérer les points cardinaux.

Alors que le traçage du cercle commence par le nord, l'invocation des points cardinaux commence traditionnellement par l'est pour se terminer par le nord, en tournant toujours dans le sens des aiguilles d'une montre.

C'est à ce moment que l'encens d'Oliban doit être allumé. L'encens représente l'air et l'est correspond à l'élément Air.

Placez-vous donc vers l'est, disposez votre encens dans la petite soucoupe et allumez-le en prononçant ces paroles  :
 
 J'invoque la présence du Gardien de la Tour de l'Est,
Celui qui garde les cieux et gouverne l'air.
Nous t'invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Ainsi soit-il.

 

Vous pouvez aussi invoquer la présence des archanges pour assurer une protection encore plus forte à votre rituel de magie ; pour le faire, vous devez ajouter le nom des quatre archanges. Il en existe un pour chaque point cardinal :

L’Archange Gabriel est celui de l'Est,
L'Archange Uriel est celui du Sud,
L'Archange Raphaël est celui de l'Ouest,
L'Archange Michael est celui du Nord.

Si vous faites le choix d'invoquer les archanges il faut alors modifier la formule qui sera récitée. Voici un exemple pour le cas de l'invocation du point cardinal de l'Est avec l'Archange Gabriel :

 J'invoque la présence du Gardien de la Tour de l'Est,
Celui qui garde les cieux et gouverne l'air.
J'invoque aussi la présence de l'Archange Gabriel
dont les pouvoirs et les forces sont immenses.
Nous vous invitons à vous joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle
En prodiguant vos influences bénéfiques.
Ainsi soit-il.

 

Note : Cette formule sera à adapter pour chaque point cardinal en nommant l'Archange correspondant. La suite de ces formules magiques vous est délivrée sous leur forme simple, sans l'appel à la protection des Archanges.

Bougie
La bougie représente l'élément FEU
Rendez-vous ensuite face au sud et allumez la bougie blanche. En effet, la bougie allumée représente le feu qui est l'élément correspondant au point cardinal Sud. Prononcez les paroles suivantes :

 J'invoque la présence du Gardien de la Tour du Sud.
Celui qui garde le feu sacré et gouverne cet élément.
Nous t'invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Ainsi soit-il.

 

L'ouest correspond à l'élément liquide. Rendez-vous face à l'ouest et prononcez les paroles suivantes, tout en aspergeant cette direction de gouttelettes d'eau :

 J'invoque la présence du Gardien de la Tour de l'Ouest.
Celui qui garde les eaux sacrées et gouverne cet élément.
Nous t'invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Ainsi soit-il.

 

Terminez enfin en saluant, face au nord, et tout en lançant une petite pincée de farine dans cette direction. La farine de blé représente l'élément Terre. Pour la dernière invocation, prononcez ces mots  :

 J'invoque la présence du Gardien de la Tour du Nord.
Celui qui garde la Terre et gouverne cet élément.
Nous t'invitons à te joindre à notre célébration
Et à protéger le périmètre de notre cercle.
Ainsi soit-il.

 

Note : Dans certains livres ou sur certains sites Internet vous trouverez une inversion entre la farine et le sel. C'est bien entendu une erreur, volontaire ou involontaire. En effet, le sel est bien connu pour réaliser les cercles de protection et le sel ne représente pas du tout l'élément Terre car il provient en général de la mer alors que la farine provient de l'agriculture. La farine a l'avantage d'être blanche, ce qui est important pour un cercle de protection. On pourrait utiliser de la terre mais ça n'aurait pas le même effet. De même, la bougie doit être impérativement blanche.
 

Confection du cercle de confinement

Pour garder le contrôle sur les « esprits » invoqués vous aurez besoin d'un second cercle appelé cercle de confinement. Ce cercle n'est pas du tout une seconde protection comme on pourrait le croire. Il existe un réel impératif à ce cercle afin de créer une séparation marquée entre le monde des esprits et le monde des vivants. Lors du rituel de magie vous allez ouvrir une porte sur le monde des ténèbres. Mais il ne faut pas que cette porte soit un passage où toutes les entités pourraient s'engouffrer et pénétrer dans notre monde. Elles doivent être contenues dans un cercle qui représente en quelques sortes les barreaux de leur prison.


Cercle de protection
Si le premier cercle, le cercle de protection, permet d'assurer l'étanchéité entre le périmètre du rituel de magie et le monde que nous connaissons, le second cercle, le cercle de confinement, joue un rôle de grillage entre le périmètre magique et le monde des ténèbres. Les trois mondes ne doivent en aucun cas se mélanger.

A l'intérieur du cercle de protection déjà tracé et consacré, tracez un second cercle, plus petit, dans lequel vous confinerez les esprits invoqués.

Les deux cercles sont imbriqués l'un dans l'autre.

Vous allez utiliser à nouveau du gros sel pour tracer le cercle de confinement.

Voici la formule magique à réciter en traçant votre cercle de confinement :
 Par la puissance du sel sacré, je trace ce cercle pour confiner et contrôler toute entité qui viendra à nous. Amen.     

Une fois que le cercle est tracé, prenez grand soin de ne pas le briser — c'est-à-dire de ne pas y pénétrer — si vous respectez à la lettre cette directive, l'entité invoquée sera prisonnière et ne pourra pas traverser le cercle. Des erreurs irréparables surviennent trop souvent parce que le cercle de confinement a été brisé à un moment donné, parfois sans qu'on s'en soit rendu compte. Il est donc important de travailler dans un espace suffisamment large pour ne pas se déplacer trop près du cercle de confinement car les conséquences irréversibles peuvent s'avérer dramatiques. Elles conduisent la plupart du temps à accomplir un exorcisme complet du lieu où s'est déroulé le rituel.

Une fois que vos deux cercles sont réalisés et consacrés vous pouvez procéder à votre rituel magique et invoquer les entités que vous souhaitez. Mais ensuite, il ne faudra pas oublier de réaliser l'opération de bannissement de vos cercles.

Bannissement du cercle de confinement

Le bannissement des cercles magiques de confinement et de protection doit être réalisé dans l'ordre inverse dans lequel nous les avons confectionnés. C'est à dire que c'est toujours le cercle de confinement qui doit être banni en premier.

Cette opération consiste à s'assurer que les entités invoquées s'en retournent bien d'où elles viennent.

Le bannissement du cercle de protection consiste à remercier les esprits et éventuellement les Archanges de l'aide protectrice qu'ils vous ont apportée. Il existe une formule à réciter. Tout ceci est détaillé dans un autre article.




Lire la suite ...   


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 22 Avril 2018, il y a moins d'un an.