Les magies maléfiques

La dénomination de « magie noire » rassemble toutes les sorcelleries. Ces rites sont destinés à faire le mal (pour le bien ou la satisfaction personnelle du sorcier).

En magie noire il n'existe pas de grandes variétés comme pour les magies bénéfiques. Le sorcier est beaucoup plus terre-à-terre et direct : il utilise tous les outils à sa disposition pour arriver le plus rapidement possible à ses fins.

Les différentes magies noires

On peut néanmoins regrouper ces différentes pratiques par affinité ou origine géographique.


La goétie fait appel aux démons.

La nécromancie utilise les cadavres.

Les magies des Antilles proviennent essentiellement du peuple Yoruba d'Afrique de l'Ouest. Elles se sont développées différemment suivant les îles ou les zones géographiques (vaudou à Haïti, Santéria et Palo à Cuba, Macumba et Candomblé au Brésil, Obeah dans les îles occupées par les britanniques, Quimbois dans les Antilles françaises, etc...)

Le satanisme et les rites lucifériens sont en rapport avec le diable.

Les pratiques énochiennes.

Les messes noires

Les rituels sacrificiels

Il en existe encore bien d'autres.

Une panoplie d'outils

Toutes ces pratiques peuvent utiliser des techniques issues de la magie blanche, mais pour faire le mal. On réalise alors bien mieux ce qu'est la réalité de la magie et qu'il est absurde de lui attribuer des couleurs. La magie n'est qu'un ensemble d'outils divers et variés qui permettent de manipuler les énergies de l'univers. Après, on en fait ce qu'on veut. On peut utiliser un marteau pour briser une vitre ou le même marteau pour construire un meuble qui va nous servir pendant de longues années.

 
 



Lire la suite ...