Un système de classification selon les intentions du magicien

Couleur des magies
Certains vous dirons qu'effectivement, la magie ne possède pas de couleur, mais que ce que désignent les couleurs correspond aux intentions du magicien et aux « outils » à sa disposition qu'il utilise. Ces couleurs qualifient en fait le magicien et non la magie elle-même. Ce classement est réalisé à la fois en fonction des intentions du praticien et de la manière qu'il procède.


Bien et mal, blanc et noir

On veut dire par là qu'un mage qui cherche à produire le bien fera donc de la magie blanche et qu'un sorcier qui cherche à répandre le malheur sur autrui pratiquera de la magie noire. Mais les deux vont peut-être réaliser le même rituel, prononcer les mêmes formules magiques et utiliser les mêmes ingrédients, car la magie n'a pas de couleur. Ce qui joue, ce sont les intentions : bonnes ou mauvaises.

C'est une définition qui tient la route et qui semble logique mais elle est incomplète car elle n'intègre pas les autres couleurs de la magie. La vérité est beaucoup plus compliquée que cela.

Travailler des deux mains

Dans la réalité, le magicien utilise plusieurs magies. On dit souvent qu' « il travaille des deux mains ». Cette expression signifie que le mage peut, au cours d'un même rituel, utiliser des choses qui sont empruntées à la magie blanche et d'autres qui viennent de la magie noire. Il utilise tous les outils qui sont à sa disposition pour arriver à ses fins.

Lire la suite ...