Les couleurs de la magie

Les couleurs de la magie
On entend souvent parler de magie noire ou de magie blanche et c'est relativement clair dans l'esprit des gens. Mais qu'en est-il de la magie verte, la magie rouge, la rose, la bleue, la grise ? Et il existe aussi des magies qui n'ont pas de couleur (magie solaire, magie de l'eau, hoodoo, etc.). On finit par s'y perdre avec toutes ces couleurs et ces appellations. Il est grand temps de vous apporter un peu d'éclaircissement sur ces différentes notions.

Pour commencer, cela va sans doute vous surprendre, mais la magie n'a pas de couleur.

Alors comment se fait-il qu'on parle sans cesse de magie noire ou de magie blanche et de plein d'autres couleurs pour désigner les différents types de magie ?

Un système de classification selon les intentions du magicien

Couleur des magies
Certains vous dirons qu'effectivement, la magie ne possède pas de couleur, mais que ce que désignent les couleurs correspond aux intentions du magicien et aux « outils » à sa disposition qu'il utilise. Ces couleurs qualifient en fait le magicien et non la magie elle-même. Ce classement est réalisé à la fois en fonction des intentions du praticien et de la manière qu'il procède.

On veut dire par là qu'un mage qui cherche à produire le bien fera donc de la magie blanche et qu'un sorcier qui cherche à répandre le malheur sur autrui pratiquera de la magie noire. Mais les deux vont peut-être réaliser le même rituel, prononcer les mêmes formules magiques et utiliser les mêmes ingrédients, car la magie n'a pas de couleur. Ce qui joue, ce sont les intentions : bonnes ou mauvaises.

C'est une définition qui tient la route et qui semble logique mais elle est incomplète car elle n'intègre pas les autres couleurs de la magie. La vérité est beaucoup plus compliquée que cela.

Dans la réalité, le magicien utilise plusieurs magies. On dit souvent qu' « il travaille des deux mains ». Cette expression signifie que le mage peut, au cours d'un même rituel, utiliser des choses qui sont empruntées à la magie blanche et d'autres qui viennent de la magie noire. Il utilise tous les outils qui sont à sa disposition pour arriver à ses fins.

Une dichotomie suivant les notions de bien et de mal

Le bien et le mal
Lutte entre le bien et le mal
Un peu dans le même esprit que la classification suivant les intentions du magicien, on va séparer les choses en deux : d'un côté le bien et de l'autre le mal. En effet, l'esprit de l'homme est très manichéen. Il y a le cerveau droit et le cerveau gauche et rien entre les deux !

Ceci nous donne donc seulement deux types de magies : la magie blanche et la magie noire. La première est une magie bénéfique et la seconde une magie maléfique. Bien !

C'est un peu comme la classification des êtres vivants : il y a le règne animal et le règne végétal. Ensuite, chacun d'eux est découpé en genres et en familles. C'était la classification traditionnelle de Linné établie en 1735. Mais la classification actuelle compte à présent six règnes car on s'est aperçu que certains êtres vivants ne pouvaient pas être classés dans les végétaux, ni dans les animaux. On est donc passé à trois, puis quatre, etc...

En magie c'est la même chose. Une pratique que l'on pourrait qualifiée de magie noire peut très bien s'utiliser pour faire le bien et inversement. C'est comme si c'était des « briques logicielles » que le praticien utilise à sa convenance pour développer un programme informatique complexe.
 

Les magies bénéfiques

Si on en reste pour l'instant aux deux grandes catégories que sont le bien et le mal nous aurons alors sous l'appellation générique de « magie blanche » les variétés suivantes :

magie verte : la magie de la nature. C'est une pratique qui utilise ce que lui offre la nature. On y trouve toutes sortes de choses liées aux plantes mais ça ne se limite pas qu'à ça.

la magie rouge : la magie du sexe. Il s'agit d'un ensemble de pratiques pour améliorer les performances sexuelles et faire tomber sous le charme ses partenaires (ou faire revenir un amour perdu). La magie rouge regroupe tout ce qui a trait de près ou de loin à la sexualité et aux sentiments.

la magie rose est un sous-ensemble de la magie rouge, sans l'aspect sexuel. Elle concerne uniquement les sentiments.

la magie bleue : la magie de l'eau.

la magie solaire : la magie du soleil.

En général ces deux dernières classifications ne correspondent pas à des rituels dans leur ensemble mais ces deux types de magie sont utilisés à l'intérieur d'autres rituels au même titre que différentes divinations (géomancie, astrologie, ...).

Où ça se complique, et ce qui prouve bien que ce système de classement ne fonctionne pas vraiment, c'est qu'on peut parfaitement faire de la magie rouge en utilisant de la magie de la nature (verte) ou de la magie de l'eau (bleue).


Les magies maléfiques

La dénomination de « magie noire » rassemble toutes les sorcelleries. Ces rites sont destinés à faire le mal (pour le bien ou la satisfaction personnelle du sorcier).

En magie noire il n'existe pas de grandes variétés comme pour les magies bénéfiques. Le sorcier est beaucoup plus terre-à-terre et direct : il utilise tous les outils à sa disposition pour arriver le plus rapidement possible à ses fins.

On peut néanmoins regrouper ces différentes pratiques par affinité ou origine géographique.

La goétie fait appel aux démons.

La nécromancie utilise les cadavres.

Les magies des Antilles proviennent essentiellement du peuple Yoruba d'Afrique de l'Ouest. Elles se sont développées différemment suivant les îles ou les zones géographiques (vaudou à Haïti, Santéria et Palo à Cuba, Macumba et Candomblé au Brésil, Obeah dans les îles occupées par les britanniques, Quimbois dans les Antilles françaises, etc...)

Le satanisme et les rites lucifériens sont en rapport avec le diable.

Les pratiques énochiennes.

Les messes noires

Les rituels sacrificiels

Il en existe encore bien d'autres.

Toutes ces pratiques peuvent utiliser des techniques issues de la magie blanche, mais pour faire le mal. On réalise alors bien mieux ce qu'est la réalité de la magie et qu'il est absurde de lui attribuer des couleurs. La magie n'est qu'un ensemble d'outils divers et variés qui permettent de manipuler les énergies de l'univers. Après, on en fait ce qu'on veut. On peut utiliser un marteau pour briser une vitre ou le même marteau pour construire un meuble qui va nous servir pendant de longues années.

 
 


Construire un rituel magique

Gandalf le Gris
Vous l'avez peut-être maintenant compris, il n'existe pas plusieurs types de magie. La magie n'est qu'un ensemble d'outils pour manipuler les énergies de l'Univers. Les outils sont là, à notre disposition. C'est à nous de s'en servir pour faire le bien ou le mal selon nos intentions. Il suffit de bien les connaitre et de savoir les utiliser. A nous de choisir les outils les plus adaptés face à une situation donnée.

Un rituel est un assemblage de divers outils. Il n'y a pas de couleur là dedans.

Si vous cherchez un rituel de magie noire demandez vous plutôt s'il n'existe pas une technique efficace vous permettant d'atteindre votre but, quel que soit sa couleur ou son absence de couleur. La magie propose souvent des solutions de dernier recours, une fois toutes les solutions classiques épuisées. En effet, elle présente toujours un risque, même quand on pense faire de la « magie blanche » sans danger. Une erreur est si vite arrivée et le sort peut se retourner contre vous.


Avant de pratiquer quoi que ce soit d'occulte, assurez-vous d'avoir rassemblé toutes les connaissances nécessaires. Souvent cela prend des années d'études. Les apprentis sorciers commencent en général très jeunes et finissent par devenir de véritables magiciens à un âge très avancé, quand ils ont une barbe blanche. Avant de pratiquer pour de vrai pour un but sérieux il est sage de vous entrainer très longtemps avec de petites réalisations. Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre et il faut rester humble. Votre puissance magique se renforcera avec le temps, semaine après semaine. L'important est d'avoir la foi en ce que vous faites. Il n'existe pas de formule magique à réciter. La force elle est en vous. Vous seul avez le contrôle de ce que vous êtes capable de réaliser. Si vous ne vous en sentez pas capable alors il n'existe pas de formule ou de rituel magique pour l'accomplir à votre place. C'est seulement que vous n'êtes pas encore prêt.

 

Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Magie



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.