Le Stonehenge Russe

Arkaim a été décrit comme étant le Stonehenge de la Russie. Quelqu'un, peut-être des extraterrestres, a identifié cela comme un site d'énergie spéciale.

La Russie, s'étendant sur un stupéfiant 6.6 millions de miles carrés, est le plus grand pays du monde. Son territoire gigantesque est également le plus diversifié sur le plan géographique, avec certains des terrains les plus extrêmes de la planète, notamment des forêts denses, une toundra glacée, des montagnes isolées et des déserts stériles.

Malgré sa taille physique, pas moins de 50% de la Russie reste inhabitée et en grande partie inexplorée par l’humanité.

La Russie est presque deux fois plus grande que les États-Unis. À titre de comparaison, les États-Unis s’étendent sur quatre fuseaux horaires, tandis que la Russie s’étend sur onze fuseaux horaires.


La taille de la Russie, son climat rigoureux, en particulier dans le nord de la Russie, la rendent très difficile à explorer. L’une des régions les plus mystérieuses de la Russie est une vallée située juste au nord du Kazakhstan. En 1987, des archéologues de l’Université de Chelyabinsk ont découvert les vestiges d’une ancienne colonie qu’ils ont pu remonter entre le XVIIe et le XXe siècle av. JC. Une grande partie des structures originales de ce site mégalithique, connu sous le nom d'Arkaim, n'existent plus, mais les scientifiques ont tracé sa conception originale, qui comprend des murs massifs circulaires semblables à Stonehenge. Ainsi, Arkaim a été décrit comme le Stonehenge de la Russie.

Description du site

Il est assez intriguant de voir que ce site se trouve à une latitude très similaire à Stonehenge. Il a été suggéré que cela aurait pu être mis là pour des objectifs astronomiques et d'arpentage. Il semble qu'Arkaim ait été à un moment ou à un autre un observatoire qui, à mon avis, est incroyablement fascinant, car cela signifie que dans le monde entier, nos ancêtres ont vu autre chose qui expliquerait cette fascination de longue date pour les étoiles.

À la manière dont la ville a été construite, c'était une structure circulaire. Il y avait une place centrale très intéressante. Fondamentalement, c’était un cercle intérieur entouré d’un cercle, ce qui pour beaucoup signifie le principe du bouddhisme Mandala ou une représentation de l’univers de façon très miniaturisée.

Les archéologues ont constaté qu'Arkaim avait été construit avec des éléments alignés pour mesurer jusqu'à 18 événements astronomiques, tels que les solstices et les équinoxes. Et parmi les ruines se trouvait une ancienne statue représentant un homme regardant vers le ciel.

Ajoutant au mystère, d’étranges anomalies dans la région continuent d’être signalées, notamment des incohérences magnétiques, des lumières étranges et de curieuses formations de brouillard.

Quand on considère les lumières étranges, le brouillard étrange, les anomalies magnétiques, les hallucinations inhabituelles et tout ce qui est arrivé aux gens, il semble que ce soit une sorte de nœud d'énergie ou de vortex sur la Terre qui a été réellement utilisé par les extraterrestres quand cela a été construit.

Si vous regardez réellement la forme d’Arkaim, c’est peut-être la plate-forme d’un vaisseau spatial, comme une fusée, sur laquelle se lancer.

Arkaim aurait-il vraiment pu abriter une visite extraterrestre il y a des milliers d'années ? Et cela pourrait-il être la raison pour laquelle les structures trouvées ici ont été construites avec des alignements astronomiques si précis ? Des partisans de la théorie des anciens astronautes le pensent et suggèrent que des preuves matérielles d'une telle visite pourraient exister dans les montagnes voisines de l'Oural.

Les montagnes de l'Oural

Les montagnes de l'Oural sont de très vieilles montagnes qui s'étendent du nord de la Russie au sud de la Russie. Cela divise la Russie en deux parties, l’Europe et l’Asie. Et il se trouve en effet que les habitants de l’Oural sont témoins de phénomènes étranges dans les airs et au sol.

Des dizaines de visiteurs dans les montagnes de l'Oural ont signalé des observations étranges de boules de feu et de vaisseaux en forme de cigare. On a même retrouvé enfoui dans la terre des choses étrangères à notre planète. En 1991, des géologues ont dirigé une expédition dans l'Oural, riche en minéraux, dans l'espoir de localiser des gisements d'or. En fouillant des sites près des rivières Kozhim, Narada et Balbanyu, à seulement 600 miles au nord d'Arkaim, les scientifiques ont découvert quelque chose d'inattendu. À des profondeurs de plus de 10 m, ils ont mis au jour une série de minuscules bobines et ressorts métalliques.

Ce sol n'a pas été touché pendant des centaines de milliers d'années ou plus. La zone où ils ont été trouvé était probablement à des dizaines de kilomètres du premier village. C'est comme si quelque chose avait explosé il y a des milliers d'années et que les fragments gisaient partout.

Ce que donne l'analyse des fragments

Les fragments de métal, certains aussi petits que 1/10.000 de pouce, ont été envoyés à l'Académie des sciences de Russie à St. Petersburg pour analyse. Leur forme ressemblait à une technologie manufacturée plutôt qu’à des minéraux naturels. Les pièces les plus petites se sont révélées être du tungstène, un métal utilisé dans les engins spatiaux et les missiles, en raison de sa capacité à résister aux températures élevées. Ce sont ces spirales métalliques constituées de cuivre, mais aussi de tungstène et de molybdène, deux métaux très rares.

Lorsque vous les regardez au microscope, leur structure est extrêmement régulière. Ce sont de très belles bobines. La seule façon de les fabriquer, même maintenant, est la technologie à guidage automatique. Vous ne pouvez pas le faire à la main. Ce que nous voyons ici est la preuve que quelqu'un disposait d'une technologie avancée suffisante pour construire le type de circuit que nous ne voyons normalement que dans les semi-conducteurs, les puces informatiques, les équipements de haute technologie, utilisant des métaux qui ne sont pas communément connus. Ce que nous examinons est de la nanotechnologie.

Ces spirales sont donc une preuve évidente que quelqu'un avait une civilisation très avancée ici sur Terre près d'Arkaim. Des extraterrestres auraient-ils déjà visité les montagnes de l'Oural ? Et si oui, ont-ils laissé derrière eux des preuves de technologies avancées ? Auraient-ils pu aider à construire l'observatoire préhistorique d'Arkaim, comme le prétendent des néo-évhéméristes ? On peut peut-être trouver d’autres indices en examinant des récits beaucoup plus récents de visites d’un autre monde.


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les trouvailles du passé



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le . Il est très récent et nécessite peut-être quelques améliorations.