Qu'est-ce que la divination ?

Les arts divinatoires
La divination est le nom donné à une grande variété de pratiques, de rituels, de méthodes et de disciplines visant à permettre à une personne de recevoir des informations, normalement inaccessibles, concernant généralement des événements futurs qui ne se sont pas encore produit.

Même si les méthodes elles-mêmes sont aussi diverses et aussi disparates que les continents, certaines techniques découvertes dans les tribus reculées du fond de la jungle ne sont pas si éloignées de ce qu'on peut trouver au rayon ésotérique du supermarché du coin. Il existe des choses communes à l'ensemble de ces méthodes divinatoires.

Ces similitudes se retrouvent moins dans les procédés eux-mêmes, mais plus dans l'application initiatique des méthodes. En d'autres termes, ce sont des choses qui, à moins que vous ayez appris à le faire par quelqu'un qui maîtrise la divination, ne peuvent venir que de vous. Il est important de chercher ces points communs qui vont vous permettre de comprendre le mécanisme de la divination.

Une autre chose intéressante, en pratiquant la divination, est qu'on finit par découvrir qu'on ne peut pas seulement voir dans le futur, mais que la vision est illimitée sur l'ensemble des connaissances et des informations qui s'offrent à nous. On se rend compte qu'on ne sait RIEN et qu'il y a encore tant de choses à découvrir. Notre compréhension du monde s'épanouit, pas seulement sur l'avenir, mais sur tout.

Prédire l'avenir peut vite devenir comme une deuxième nature, tout comme se souvenir du passé (en particulier celui que l'on n'a pas vécu soi-même). Avec quelques astuces et quelques techniques simples on se rend vite compte qu'il est possible de tout savoir et avec un très bon degré de précision.

 

Liste des arts divinatoires

Le Roi de cœur
Voyons quels sont les systèmes de divination les plus courants.

 La cartomancie, le tarot : le principe est d'utiliser un jeu de cartes à jouer pour prédire l'avenir.

 Les runes : très utilisées par les peuples celtiques, nordiques et germaniques, les runes relèvent presque du paranormal.

 La boule de cristal : c'est l'outil de voyance par excellence. On remplace parfois la boule de cristal par un miroir magique.

 L'astrologie est une science divinatoire qui est basée sur l'observation des astres

 La numérologie, bien que surtout utilisée pour définir le caractère d'une personne, peut être pratiquée pour prédire l'avenir.

 La lecture dans le marc de café s'appelle la cafédomancie (ou caféomancie).

 La chiromancie est la lecture des lignes de la main que pratiquent certaines voyantes ou diseuses de bonne aventure.

 La radiesthésie se base sur les vibrations et les radiations. Elle est pratiquée par les médiums. L'outil indispensable de la radiesthésie est le pendule et la baguette de sourcier.

D'autres arts divinatoires sont très proches l'un de l'autre et utilisent le lancé (de dés, d'os, de cailloux, de baguettes)
• Kybomancie : Prédiction en utilisant le jet de dés
• Astragalomancie : divination par les osselets
• Géomancie : Réalisation d'oracles par le biais de cailloux que l'on laisse tomber
• Palomancie : Recherche de présages par le jet de baguettes. On peut utiliser le jeu du Mikado.

Il existe d'autres formes de divination intéressantes.

• Arithmomancie (ou arithmancie) : la voyance des nombres (ne pas confondre avec la numérologie)
• Graphomancie : forme divinatoire utilisant l'écriture automatique
• Hématomancie : une mancie qui utilise le sang (sang d'animaux ou parfois sang humain)
Lithomancie : divination par les pierres
• Nécromancie : science occulte qui fait appel aux morts pour prédire l'avenir
• Oniromancie : vision obtenue par l'interprétation des rêves
• Pyromancie : art de lire l'avenir en utilisant le feu
• Rhabdomancie : détection d'objets ou de ressources naturelles au moyen d'une baguette de sourcier

La liste ne s'arrête pas là. On pourrait facilement en ajouter une centaine. Mais ces méthodes divinatoires sont anecdotiques ou folkloriques. Lire l'avenir dans les excréments ou dans la boue se pratique relativement peu de nos jours. En fait, on peut utiliser n'importe quoi. L'important n'est pas l'outil mais la façon dont on s'en sert.

Comment fonctionne la divination ?

La voyance, parfois appelée « clairvoyance », est basée sur la perception et l'interprétation de signes extrasensoriels, c'est à dire qui n'utilisent pas les cinq sens habituels (vue, ouïe, odorat, goût et toucher).

Nous vous invitons à consulter notre article sur la clairvoyance.

Comment peut-on alors percevoir quelque chose sans utiliser nos sens ?

Perception de l’œil
Le monde qui nous entoure est très complexe. Si on s'intéresse aux deux premiers sens de l'être humain qui sont la vue et l'ouïe, on a fini par comprendre qu'ils fonctionnaient à partir des ondes. En effet, la lumière et le son se propagent sous forme ondulatoire. La lumière possède plusieurs longueurs d'ondes pour couvrir un spectre qui va de l'infrarouge à l'ultraviolet. La vision humaine n'interprète pas l'ensemble de ce spectre mais se limite aux couleurs de l'arc-en-ciel. L'infrarouge et l'ultraviolet sont des couleurs que nous ne pouvons voir. Il en est de même pour le son : les ultra-sons ne sont pas audibles par l'homme.

L'odorat et le goût fonctionnent à partir des molécules. Notre corps est pourvu de capteurs qui sont capables d'analyser ces molécules et d'envoyer au cerveau un influx nerveux correspondant à la présence de certaines molécules particulières qui se trouvent dans l'air ou dans un fluide.

Mais pourquoi se limiter à ces molécules et à ces ondes ? Il existe dans le monde qui nous entoure quantité d'autres vibrations qui ne peuvent être décelées que par l'intermédiaire d'appareillage électroniques particuliers (rayons X, ondes radio, radiations, ...). Nous sommes également entourés de champs électriques et de champs magnétiques.

L'extra-sensoriel consiste à capter et interpréter tous ces phénomènes vibratoires, électriques, magnétiques, cosmiques, ... que nous pouvons, dans l'ignorance, qualifier de surnaturels.
 

Depuis quand existent les arts divinatoires ?

Ecriture cunéiforme
Ecriture cunéiforme
La culture mésopotamienne est l'une des plus anciennes civilisation humaine pour laquelle nous possédons des vestiges. On qualifie souvent la Mésopotamie de « berceau de la civilisation ». C'est dans cette région, entre le Tigre et l'Euphrate, qu'est née l'agriculture et les premières cités humaines. C'est également là que l'écriture a été inventée. Les Sumériens, les Akkadiens et les Babyloniens ont produit une vaste collection de tablettes en argile cuite sur lesquelles sont consignés en écriture cunéiforme tous les événements de leur vie quotidienne, comme la construction de leurs villes, leurs travaux agricoles, leurs codes sociaux, leurs sciences, mais également les récits de la Création.

En 1995 fut découvert le village de Jerf EI-Ahmar sur les bords de l'Euphrate, en Syrie. Il est officiellement le plus ancien village agricole du monde, datant de près de 11 000 ans. Jerf EI-Ahmar présente la spécialité d'être composé d'une dizaine de villages superposés les uns sur les autres. Les équipes d'archéologues y ont fait des découvertes qui remettent en question nos connaissances du monde néolithique.

Les mythes font partie intégrante des croyances populaires de chaque civilisation. Progressivement intégrés dans les différents cultes religieux, ils participent au façonnement de la vie sociale de chaque peuple.

Exemple : les mythes celtes que vous pouvez découvrir en suivant le lien.

Avant l'invention de l'écriture, les connaissances étaient transmises de génération en génération. Il y a donc fort à parier que les techniques et les méthodes de divination sont bien antérieures à l'arrivée de l'écriture et faisaient partie de la vie de tous les jours des premiers hommes.
 

Pourquoi ces techniques de divination ont-elles été perdues ?

Arrivée du christianisme
Avec l'arrivée des grandes religions monothéistes, et principalement le christianisme qui s'est répandu en Europe, le discours est à la fois ferme et constant : « La foi du chrétien ne doit pas reposer sur la science. Le témoignage de la Bible est la vraie base de la foi chrétienne ... »

Il faut savoir que notre ère ne date que de 2 000 ans et que les civilisations antérieures à la notre ont survécues pendant plus de 10 000 ans. Le début de la chrétienté s'est très vite transformé en période sombre d'obscurantisme avec, d'une part, la chute de l'Empire Romain, l'arrivée des Grandes Invasions, et, d'autre part, la tragique période du Moyen Âge avec notamment l'Inquisition. Il ne faut attendre que le 4 décembre 1562, marquant la fin du Concile de Trente, pour entrer dans une nouvelle phase de connaissances humaines.

Durant l'Inquisition, tous les actes divinatoires étaient considérés comme de la sorcellerie. Les techniques et les connaissances se sont irrémédiablement perdues pour laisser place aux seuls commandements de la Bible qui étaient manipulés par le Clergé pour son propre enrichissement.

La Bible est un ensemble de livres dans lequel le rejet d'un seul élément remet tout l'ensemble en question. On peut néanmoins se demander légitimement si la Bible est la véritable parole de Dieu, digne de confiance en ce qui concerne tous les récits, ou bien s'il s'agit simplement d'une littérature pieuse. La Bible elle-même ne laisse aucun doute sur cette question. L'apôtre Paul écrit que « toute écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice ».

Pourtant, face aux nombreuses divergences répétées dans les textes bibliques, il serait bien imprudent d'affirmer que tout ce que la Bible contient n'est que pure vérité ! Les Mésopotamiens ont laissé une empreinte profonde et indélébile dans la Bible et l'ensemble de la culture judéo-chrétienne. La découverte en Mésopotamie de tablettes datant de 3 500 à 5 000 ans et la découverte en 1947 des Manuscrits de la Mer Morte, montrent de toute évidence que l'Ancien Testament de la Bible de Jérusalem n'est qu'une adaptation d'écrits antérieurs. La particularité des peuples de l'Orient Ancien est d'avoir été en contact direct et prolongé avec les « dieux » des légendes de la Terre. C'est de là qu'ils auraient développé leurs techniques divinatoires que les Hébreux auraient volontairement interdit. On trouve un passage de l’Ancien Testament qui nous apprend qu'une loi interdit aux tribus Juives de pratiquer l’art divinatoire.

Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.…
 
Deutéronome 18:10

Les récits contenus dans le Deutéronome se présentent en fait comme une propagande anti-assyrienne. La divination chez les Assyriens et les Babyloniens était en effet une science très avancée qui n'avait pas d'équivalent dans les tribus Hébraïques.


Sources archéologiques et littéraires :
E.A. Koetting : Become a living God
Anton Parks : Le secret des étoiles sombres
Etudes des textes assyriens de Charles Fossey (1905)




Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Esotérisme



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.