La magie est présente dans le Coran

Plusieurs passages du Coran évoquent la magie Sihr et l'efficacité de cette dernière n'est pas mise en doute. Le verset II,102 se rapporte à deux anges appelés Harut et Marut qui enseignèrent aux hommes la manière de séparer un couple à l'aide de la sorcellerie. La magie est donc présentée dans le Coran comme une science d'origine divine, ou du moins cosmique.


Le prophète victime d'un envoûtement

Prophète victime de la magie
Le Prophète lui même aurait été victime d'un envoûtement. Une forte fièvre le poussa au délire de sorte qu'il ne se souvenait plus avoir fait ou ne pas avoir fait certaines choses. D'après le Coran, c'est un ange qui délivra le Prophète de son envoûtement en lui indiquant, au cours d'un songe, où se trouvait l'objet qui était la source de son maléfice. L'objet se trouvait au fond d'un puits et le Prophète réussit à conjurer le sort en cassant cet objet.

L'acte de parole a créé le monde

Pour atteindre un haut niveau de spiritualité et pouvoir communiquer avec les Anges qui sont des êtres spirituels célestes, on doit faire appel à la parole et aux incantations magiques. L'idée de base de l'Islam est que le monde fut créé par Dieu par la simple action de sa parole. Il subsiste sur terre un vestige de cette parole divine : Le Coran. L’étude du Coran apporterait donc aux hommes la connaissance du langage de Dieu et il en découle un état de sagesse absolue.

Avoir le contrôle sur les esprits

Connaître les secrets du Coran permettrait d’avoir le contrôle total sur différentes entités spirituelles. Le simple fait de prononcer une incantation ou une prière dans des conditions particulières entraine l'obéissance instantanée de l'entité spirituelle. Avec des formules magiques basées sur les écritures saintes il est possible de soigner des maladies et d'accomplir des miracles. Ces actions sont réalisées sous le couvert du nom de Dieu et par Dieu lui même. Il n'est même pas pensable en rêve qu'un djinn ou qu'un ange refuse d'obtempérer.




Revenir au début ...