Les intouchables sont les parias de la société

Image de Les intouchables sont les parias de la société
Perdre une guerre est toujours une erreur : depuis plus de 3 500 ans les Dravidiens et autres peuples non-aryens de l'Inde payent très cher leur défaite dans une guerre d'invasion qu'ils n'ont évidemment pas voulue, et ce n'est pas fini. Mais, de tous, ce sont les intouchables qui paient le tribut le plus lourd.

Qu'est-ce que les intouchables ?

Intouchable, quel mot affreux : comment peut-on concevoir que Dieu, ou même tout simplement la nature, ait créé des humains si abjects et impurs au point que leur ombre « pollue » tout ce qu'elle touche ? Et le plus affreux est qu'à force de l'avoir lu et entendu, il ne fasse guère bondir alors que leur sort est bien pire que le mot ! Cette classe d'êtres humains regroupe tout ce que les Aryens ont rejeté de leur système, tous les insoumis (rien à voir avec Mélenchon), tous ceux qui habitaient des jungles trop impénétrables, donc surtout les autochtones pré-dravidiens. De tous les parias, les plus à plaindre sont encore les bâtards d'Aryens, nés d'une union « impure » d'une mère aryenne et d'un père soudra, par exemple. Ils sont excommuniés, rejetés à jamais au ban de la société aryenne, ainsi que leur descendance : un rejet aussi draconien se veut dissuasif à l'égard de telles unions.


 
Il y a quelques années un article du Figaro nous en apprenait plus sur les intouchables.

Le reste du monde également

Les intouchables, combien sont-ils dans l'Inde d'aujourd'hui ? Cent, cent cinquante millions ? Qui le sait. Mais sont également intouchables tout le reste du monde ! Nous, Occidentaux, sommes des hors-castes et le resterons, quoi que nous fassions. Si nous ne sommes pas traités de la même façon que les intouchables autochtones, c'est grâce à la couleur de notre peau, plus blanche que celle du brahmane le plus clair et à notre puissance économique ou militaire.


Lire la suite ...