Une division de la société par les métiers

Castes en Inde
Le second « commun diviseur » est professionnel comme on l'a vu plus haut. Alors que les jâtis sont intangibles, chacune se subdivise en autant de compartiments qu'il y a de métiers, de professions. De ce fait, elles sont innombrables et il s'en crée toujours de nouvelles alors que les jâtis sont et resteront quatre, pas une de plus. A défaut de distinguer ces deux modes de division, on mélange tout.


Des guildes professionnelles

Quant à l'origine du système, il est fort probable que ce sont justement ses victimes, les non-aryens, qui les auraient inventées avant même l'irruption des envahisseurs. Après la conquête, les Aryens ont sans doute trouvé une société dravidienne organisée en guildes professionnelles, peut-être même déjà héréditaires, structure qu'ils auront adoptée et puis adaptée à leur profit en y surajoutant le critère varna, couleur de la peau, race.

 

Lire la suite ...