La ruqya est un remède

La ruqya

La sorcellerie est un mal qui affecte le corps et l'esprit, jusqu'à ce que la victime tombe malade ou meurt. Elle crée la discorde entre les époux. Il fut légiféré d'interdire de faire quoi que ce soit à son sujet et d'utiliser des moyens légaux de guérison. En effet, Allah a guéri toutes les maladies.

Le Prophète aurait dit :

Toute maladie peut être guérit, si le remède correspondant est là.

 

C'est un peu une vérité de Lapalisse mais depuis on pense que, pour la sorcellerie en particulier, le remède se trouve dans le Coran étant donné que la sorcellerie et les paroles sataniques sont annulées par les paroles d'Allah.

Allah aurait dit à Mahomet : « Ce Coran que nous révélons aux croyants et apporte la guérison et la miséricorde, en fait, aggrave la ruine des méchants. »

Les voix intérieures

Si on s'en tient à ces voix intérieures qu'aurait entendu Mahomet, la religion ne pourrait guérir que les croyants. Mais pourtant, depuis que la sahaba Fatiha a été guérie par un chef guérisseur d'une tribu, la ruqya est une porte Dawa pour les non-musulmans et le Coran guérit également les non-musulmans.

La sorcellerie, les djinns ou le mauvais œil sont autant d'épreuves d'Allah et le croyant doit se tourner vers Allah et savoir qu'il lui inflige cette épreuve parce qu'il l'aime et veut qu'il se rapproche de lui. C'est là qu'intervient la ruqya pour aider le croyant à guérir de ses maux et par la même occasion de renforcer sa foi musulmane.

Allah a dit : « Nous envoyons le Coran, qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. » (Sourate 17 Verset 82).

Ainsi, Allah nous demande de guérir et il a mis le remède dans le Coran, mais pas seulement. Il est aussi possible de s'aider de plantes qui sont licites et qui contiennent des propriétés particulières. Ce serait en effet illusoire de croire qu'un livre tout seul puisse guérir des maladies les plus redoutables.


Lire la suite ...