Le caractère illégal de la sorcellerie

Image de Le caractère illégal de la sorcellerie
Al'Imrân ibn Husayn a rapporté que le Prophète aurait dit :

Pas un de nous, celui qui répand la superstition et ceux qui y croient, celui qui pratique la clairvoyance et ceux pour qui elle est pratiquée, celui qui pratique la sorcellerie et celui pour lequel elle est pratiquée, et celui qui va à la lumière, puis s'interroge et croit en sa prédiction, n'a pas cru en ce qui a été révélé à Mahomet.


 
[Propos rapportés par Al Bazzar.]

Le Prophète aurait également dit :
Celui qui va vers un devin ou une lumière et croit en sa prédiction, n'a pas cru en ce qui a été révélé à Mahomet.
 

La sorcellerie proscrite dans l'Islam

Tous ces baratinages ne prouvent rien et la loi ne doit pas être dictée par un seul homme, mais toujours est-il que dans l'islam la sorcellerie est jugée illégale et elle est proscrite. Il est dit qu'elle est haram (illicite). Ceci concerne la sorcellerie destinée à faire le mal (Al siḥr al aswad ) et non la magie blanche (Al siḥr al ḥalāl ). A noter cependant que ḥalāl  ne signifie pas « bénéfique » mais bien « licite ». Une magie licite peut tout à fait correspondre à la plus sordide des magies noires. Tant que la magie ne fait pas appel à des invocations d'entités autres que Dieu, elle a des chances de rester licite. Mais bien entendu c'est rarement le cas et même ce que nous appellerions de la magie blanche dans le monde occidental est considéré comme illicite par l'Islam.


Lire la suite ...