Tout savoir sur la magie blanche

La magie blanche
La magie blanche regroupe de nombreuses pratiques qui ne sont pas expliquées par la science mais dont les secrets sont transmis de génération en génération. Par exemple, ce qui pouvait être assimilé à de la sorcellerie au Moyen-Age sera de nos jours appelé phytothérapie car nous pouvons à présent l'expliquer. Mais la grande majorité des pratiques magiques ne s'expliquent toujours pas et font partie du domaine de l'étrange et du paranormal. Ces pratiques, aussi mystérieuses soient-elles, ne sont finalement qu’une utilisation des énergies qui nous entourent, qu’elles proviennent de la terre (du minéral, végétal, animal, etc.), de l’univers, du cosmos, ou simplement de nous-mêmes.


Dark Vador dans Star Wars
La magie blanche est pratiquée seulement par des experts appelés prêtres ou mages. Ils ont pour objectif de jeter des sorts bénéfiques et d'atteindre leurs buts dans la vie. Il existe également des magiciens blancs et des sorciers médecins qui pratiquent ce type de magie pour aider les autres et soigner les malades. Ils le font bénévolement ou contre des rémunérations en argent.

Utilisée de tous temps par les anciens, cette forme de magie est une pratique pure et bénéfique qui ne présente aucun danger. Elle est simplement basée sur l'invocation des forces de la nature et des énergies de l'univers. Dans Star Wars, c'est ce qui s'appelle « La Force ». Le côté obscur correspond à la magie noire. Cette dernière utilise les forces du mal dans le but de nuire. Au contraire, la magie blanche est une arme contre la magie noire. Nous allons voir dans ces pages comment l'utiliser dans ce but.

 

Comment ce type de mécanisme peut-il fonctionner ?

Les recettes magiques, les rituels de magie et les invocations n’ont toujours servi qu’a nous montrer comment puiser dans nos réserves spirituelles et intuitives insoupçonnées pour augmenter ou renforcer notre volonté. La magie blanche utilise l'amour, les forces de la nature et la volonté de l'esprit afin de nous donner le pouvoir de modifier ou changer certains événements du destin. Les pratiquants de ce type de magie doivent respecter certains rites et rituels. Ils utilisent également différents charmes et talismans pour rendre leur « science » encore plus efficace. L'utilisation d'herbes magiques, de pierre précieuses aux pouvoirs magiques et des talismans magiques est ainsi très fréquente dans la pratique de la magie blanche.

Beaucoup de personnes veulent apprendre ces rituels ou désirent apprendre à jeter un sort. Mais ils sont dans une grande incertitude au sujet de la question de par où commencer. Il est important de noter que l'apprentissage comporte quatre étapes distinctes que vous aurez à retenir. Le sorcier lui-même peut être mis en présence d'une divinité ou d'un dieu particulier. Quand il est en sa présence, il doit lire quelques chants trouvés dans le livre des ombres qui n'est rien d'autre qu'un recueil de formules magiques. Il aura ensuite à accomplir un rite particulier en fonction du résultat qu'il attend.

Cependant, les sorciers qui visent à obtenir des résultats positifs de leurs sorts devraient toujours avoir des intentions claires et limpides. Pour réussir, il faut avoir un esprit et un cœur purs. C'est la première condition pour faire de la sorcellerie blanche.

Pour rendre le travail magique plus simple, le magicien peut utiliser des potions et des herbes. Chaque recette aura des pouvoirs particuliers, dits pouvoirs magiques. C'est un peu comme préparer un médicament à partir de plantes médicinales. Rien de sorcier là dedans. Encore faut-il avoir une connaissance irréprochable des effets de chaque plante ou produit utilisé. L'étude de la magie blanche nécessite donc de très nombreuses années, bien plus que pour être médecin généraliste.

En outre, de nombreuses incantations doivent être chantées d'une manière bien spécifique car c'est l'effet vibratoire des sons qui va jouer un rôle important dans l'obtention du résultat. Le magicien blanc ne peut donc pas apprendre tout seul son art en l'apprenant dans des livres. Il a besoin d'un professeur. C'est pourquoi les magiciens sont souvent représentés par de très vieux messieurs avec une barbe blanche, flanqués d'un tout jeune apprenti sorcier.

Les sorts magiques sont jetés pour des raisons spécifiques et doivent l'être d'une manière particulière afin d'avoir des résultats positifs. Si vous êtes sérieux dans ce type de magie et si vous bénéficiez d'un bon mentor, vous pourrez devenir un expert et pratiquer votre art pour faire le bien autour de vous ou pour vous-même. Mais il faut très longtemps, beaucoup d'investissement personnel et une grande expérience avant de pouvoir pratiquer pour le bénéfice d'autrui.

Les différents types d’envoûtement

Parmi les envoûtements les plus courants on peut citer :
Les enchantements liés à l'argent et à la chance
La protection d'une demeure ou d'un individu

Tout le monde peut les pratiquer sans le moindre risque, même quand on est débutant.

L'envoûtement est une opération qui consiste « charger » une cible avec des ondes positives en utilisant des incantations magiques. Dans certaines croyances il est de coutume d'asperger d'eau bénite les pièces d'une habitations. Sans le savoir il s'agit d'une pratique magique car le matériel utilisé a été auparavant consacré suivant un rituel bien précis.

Cependant, pour maximiser les chances de réussite, il est nécessaire de respecter un calendrier pour effectuer les opérations magiques : le calendrier lunaire.

Parfois, on ne peut pas avoir accès directement à la cible, c'est-à-dire à la personne visée par l'enchantement. Nous allons alors utiliser quelque chose qui la représente. Il s'agit du support.

Le support peut se matérialiser, par exemple, sous la forme d'une photo de la personne. Ou bien le magicien va utiliser une mèche de cheveux, un morceau de vêtement qui a été porté la personne. On peut encore aller plus loin en utilisant des fluides corporels (sang, salive, sécrétions intimes...).

Mais le support préféré des magiciens est la poupée dagyde.

Le support minimal sera le prénom de la personne inscrit sur un bout de papier. Même ce simple support peut permettre au sort de fonctionner. C'est toujours mieux que de ne pas utiliser de support du tout. Le risque se présente alors que le sort reste « collé » au magicien et que ce soit ce dernier qui se trouve envoûté au lieu de sa cible. Nous allons voir comment y remédier à travers ces articles.