L'esprit du christianisme et le fanatisme

Image de L'esprit du christianisme et le fanatisme
Des sophistes outrĂ©s ont attribuĂ© ces horreurs Ă  l'esprit du christianisme : c'est allier la fureur du tigre Ă  la douceur de l'agneau. JĂ©sus-Christ est venu prĂŞcher la clĂ©mence ; il a priĂ© pour ses bourreaux, il a pardonnĂ© Ă  ses ennemis ; il a pleurĂ© sur les malheurs de JĂ©rusalem coupable ; il a apportĂ© au monde la paix du ciel et le culte le plus simple ; il a condamnĂ© les superstitions des pharisiens, qui portaient sur leurs vĂŞtements des prĂ©servatifs et des amulettes ; etc.


L'esprit du christianisme n'est donc pas très en cause dans la superstition, et d'ailleurs le fanatisme s'est montrĂ© dans toutes les religions ; la superstition a rĂ©gnĂ© sur tous les peuples ; les hĂ©rĂ©sies n'ont dĂ©chirĂ© la religion chrĂ©tienne qu'après en avoir dĂ©chirĂ© vingt autres. L'expĂ©rience de tous les siècles prouve que la superstition a toujours resserrĂ© les esprits et abruti les cĹ“urs. La vĂ©ritĂ©, au contraire, vient les ennoblir.

En effet, quand on s'arrĂŞte un moment sur les diffĂ©rents cultes des peuples, on ne trouve de toutes parts que des religions entourĂ©es de mille erreurs, la vĂ©ritĂ© dĂ©figurĂ©e par le mensonge, les idĂ©es de la divinitĂ© ensevelies dans un chaos de superstitions ridicules, et la dignitĂ© de l'homme avilie par les plus monstrueuses faiblesses. Alors on s'Ă©crie : l'erreur et le doute sont-ils donc Ă  jamais le partage de la nature humaine ?


Lire la suite ...   

Partager sur facebook