Le développement historique de l'OTO

Image de Le développement historique de l'OTO
L'OTO a été fondé au début du 20e siècle par un franc-maçon de haut degré nommé Karl Kellner et poursuivait ainsi la tradition des organisations templières. Kellner a justifié du choix du nom en disant qu'il avait bénéficié de l'instruction orale de deux Arabes et d'un adepte hindou sur les secrets magiques sexuels qui correspondent à son essence et aux enseignements des anciennes organisations des Templiers.

Le dernier grand maitre connu de l'Ordre des Templiers, Jacques de Molay (1293-1313), avait été brûlé publiquement par l'Inquisition ecclésiastique. Avec la persécution subséquente des Templiers, l'Ordre, qui a cherché à fusionner les mystères de l'Orient et de l'Occident, à disparu de la lumière du public. Dans divers travaux il essaye de poursuivre la tradition des Templiers mais les déclarations sont contradictoires.


Après la mort de Kellner en 1905, Theodor Reuss a repris la succession et formé avec Franz Hartmann, Klein et John Yarker la ligne religieuse intérieure.

En public, ils n'ont expliqué la nature du nouvel ordre OTO que légèrement dans la revue « Oriflamme », qui était à cette époque une publication d'une loge maçonnique. C'était en 1912.

Notre Ordre possède la clef qui ouvre tous les secrets maçonniques et hermétiques, à savoir, la doctrine de la magie sexuelle, et cet enseignement explique, sans exception, tous les secrets de la franc-maçonnerie et tous les systèmes de religion.
 

Dirigé par Theodor Reuss, l'Ordre s'est élargi constamment et regroupait même parmi ses membres des occultistes aussi importants que le Dr Gérard Encausse (Papus) et Rudolf Steiner.


Lire la suite ...