La sorcellerie en Suisse

La Suisse, pays des sorciers
Comparativement à toutes les autres nations d’Europe, pendant les sombres années où l’Inquisition faisait des ravages sur tout le continent, la Suisse s’est brillamment distinguée en réalisant dix fois plus de procès pour sorcellerie que partout ailleurs si on rapporte ceci aux nombre d’habitants de l’époque. Rien que dans le pays de Vaud il y a eut plus de 2000 exécutions.

Est-ce que ça signifie que les suisses sont plus sanguinaires que les autres peuples ou qu’en Suisse il y avait plus de sorcellerie qu’ailleurs en Europe ? Sans doute un peu des deux.

 

La Suisse, une terre d’accueil

Château du Tourbillon dans le Valais
Château du Tourbillon dans le Valais

La Suisse est réputée pour être très cosmopolite et être une terre d’accueil et d’asile politique. Dans la plupart des conflits la Suisse s’est toujours montrée neutre. Si la France, le pays des Droits de l’homme, était considérée depuis des centaines d’années comme une terre d’accueil et le Pays des droits de l’homme et de la liberté, cette situation a beaucoup changé avec l’épisode des migrants des années 2010 et les cinq ans de Sarkozisme qui ont fait considérablement rétrograder l’Hexagone sur le plan des libertés.

La Suisse possède quatre langues officielles et de nombreux dialectes oraux qui sont encore employés dans les montagnes reculées du pays enclavé au cœur des Alpes.

Mais c’est justement cet enclavement qui a aussi fait de la Suisse un pays en retard culturellement par rapport au reste du monde. Les gens y vivent encore comme au siècle dernier avec des coutumes d’il y a cinquante ans. Le progrès spirituel et le changement des mentalités a beaucoup de retard en Suisse. Les habitants pensent et agissent comme on le faisait en France au début des années 80.

Création officielle de la Confédération Suisse

La Suisse a été créé en 1291 par un traité de paix, le Pacte fédéral, qui liait trois cantons :
Uri
Schwytz
Nidwald (canton de 11 communes)

Ce n’est pourtant qu’en 1891 que ce pacte fut reconnu comme l’acte fondateur de la Suisse. Le document n’avait d’ailleurs été redécouvert qu’en 1724 lors d’un inventaire dans la Tour des archives de Schwytz. C’est dire si les Suisses s’en fichaient de ce traité.

Jusqu’en 1891, la naissance de la Suisse était associée au Pacte de Brunnen datant du 9 décembre 1315. Le Pacte de Brunnen a été signé entre les trois même cantons associés à celui d’Obwald (un canton qui ne compte que 7 communes). Ce sont quatre cantons qui se trouvent en plein centre de la Suisse, au cœur des montagnes.

Voici comment commence le Pacte de Brunnen :

Au nom de Dieu, Amen !

Comme il soit que la mémoire de l'homme soit débile et transitoire, de sorte que facilement l'on oublie les choses qui doivent long temps durer, estant utile et nécesaire, que ce qui est pour la Paix et tranquillité, et pour l'honneur et profit des peuples soit rédigé par escrit ; à cette cause Nous les Paysans d'Ury, de Schwitz et d'Unterwalden faisons savoir à tous ceux qui liront et oïrront ces présentes, que considerans et prevoyans les occurences du temps et pour mieux assurer et deffendre nos personnes et nos biens : Nous nous avons perpétuellement et inviolablement par nostre bonne foy et serment ensemble conjoints et assurés, promis et jurez de nous assister, favoriser et ayder les uns les autres avec corps et biens à nos dépens dedans et dehors nos pays contre tous ceux qui usent de force ou voudraient user à l'endroit des personnes et biens de nous et des nostres ; Et si aucun dommage advenait à aucun de nous à son corps et à son bien, nous luy assisterons, tant que faire pourrons, à ce que cela soit recompensé amiablement ou par justice.

 

L'original est en suisse-allemand, ceci en est une traduction de 1726, un extrait.

Ce sont les templiers qui auraient fondé la Suisse

Ce n’est qu’à partir de 1147, après avoir lancé la deuxième croisade, que le pape Eugène III octroie aux Templiers la croix rouge qui sera leur emblème. Les chevaliers templiers la porteront sur l'épaule gauche de leur manteau blanc.

Mais la monté en puissance de l’ordre connaît un coup d’arrêt le 28 mai 1291 lorsque Saint-Jean-d'Acre, le dernier bastion chrétien en Terre sainte, tomba malgré la résistance acharnée des Templiers. L’Ordre dut alors se replier sur Chypre où se trouvait alors leur siège mondial.

Mais les Templiers étaient présents dans toute l’Europe et Chypre se trouvait très excentré et bien trop proche du Proche Orient. Les Templiers se seraient alors rabattus pour une terre beaucoup plus centrale et très difficile d’accès. La Suisse correspondait parfaitement à ces critères. Ce n’est que deux mois après la chute de Saint-Jean-d’Acre que l’alliance fut créée entre les trois cantons suisses originaux, sans doute pour préparer leurs arrières en cas de repli.

Et bizarrement, les armoiries de la Suisse représentent la fameuse Croix des Templiers, le « gonfanon baucent », mais avec les couleurs inversées : Une croix blanche sur un tissus rouge. Ce drapeau était très facile à fabriquer : il suffisait du sang d’un animal sacrifié répandu sur un drap blanc, après avoir protégé le croisillon central.

Après la rafle des Templiers du 13 octobre 1307, beaucoup de templiers français se sont enfuit en Suisse, emmenant avec eux tout leur or et leurs trésors. C’est le début du fameux système bancaire Suisse avec son « secret bancaire ». Toute la richesse de ce pays enclavé dans les montagnes, ne disposant que peu de ressources, provient en réalité du trésor des Templiers.

Ce n’est que quelques années après le début de la Chasse aux Templiers que le Pacte de Brunnen fut signé, en 1315. Toutes les dates coïncident donc avec les dates importantes des dernières années de l’Ordre.

Plus d'informations...

Plus d’informations sur Youtube



Un authentique Suisse essaye d'expliquer tout cela en fumant un joint

et sur le site du Grand Prieuré Magistral de Suisse :

http://templiers.ch

Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Sorcellerie en Suisse

La Suisse, une terre d’accueil

Création officielle de la Confédération Suisse

Ce sont les templiers qui auraient fondé la Suisse

Plus d'informations...


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : La sorcellerie en Suisse




Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 18 Septembre 2017. Il est un peu ancien mais toujours d'actualité.