Croyances et pratiques de l'obeah

Pratique de l'obeah
Les pratiques de l'Obeah démontrent la plupart des aspects de la religiosité afro-antillaise tels que la vénération des ancêtres, l'esprit de possession, le sacrifice animal, et la divination, mais il ne dispose pas d'un système complexe de liturgie organisée et de rituel. Les praticiens de l'Obeah sont soupçonnés d'être né avec ce don et des pouvoirs spéciaux qui sont transmis de génération en génération. Parfois, ils subissent une conversion miraculeuse qui leur confère les pouvoirs de l'Obeah.


Un véritable métier

Une fois que le don d'Obeah a été identifié, la personne passe habituellement du temps comme apprenti d'un homme ou d'une femme Obeah expérimenté afin d'apprendre les ficelles du métier. Un professionnel de l'Obeah est habituellement recherché par quelqu'un qui veut accomplir un changement dans sa vie, et le succès de l'homme Obeah est « directement liée à la réputation qu'il a établi en tant qu'herboriste, à ses compétences en tant qu'auditeur, et à sa capacité à atteindre les résultats escomptés ».

Une relation client-praticien

Depuis très longtemps, l'Obeah a été une pratique interdite dans les Antilles britanniques. Sa pratique est donc basée sur une démarche individuelle. Et même si un praticien Obeah peut chanter, danser ou entrer en transe dans le traitement d'un client particulier, la pratique ne présente aucune ressemblance avec les rituels complexes de possession et d'invocation des esprits à travers la musique et la danse caractéristique des autres pratiques créoles dérivées des rites africains. Le client peut rechercher l'Homme Obeah pour lancer des sorts ou des charmes qui aident les relations amoureuses, ou encore pour des opérations aussi variées que celles d'échapper à des problèmes juridiques ou avoir de la chance au jeu. L'homme ou la femme Obeah effectue une consultation avec le client, puis recommande une solution pour son problème. Par exemple, cette solution peut consister à prendre des bains, faire des massages, ou en certaines prescriptions de guérison qui peuvent être appliquées à des maladies physiques. L'homme Obeah procure à ses clients des sachets d'herbe ou des fioles de substances diverses, de la terre, des animaux, ou des fragments corporels humains (cheveux, rognures d'ongles, sang et autres fluides corporels). Des vêtements placés dans des endroits stratégiques ou portés sur le corps sont recommandés pour d'autres types de problèmes. Ainsi, la fonction sociale primaire d'un homme ou d'une femme Obeah est celui de guérisseur.
 

Lire la suite ...