Un châtiment ou une vengeance

Image de Un châtiment ou une vengeance
Dans l’œuvre d’Ovide, ces transformations sont dotées de valeurs différentes :
- La métamorphose châtiment est la plus fréquente : le héros est victime d’une vengeance divine, tels Lycaon et Actéon, qui expient leur sacrilège par une métamorphose en loup et en cerf.
- Elle peut en revanche signifier la résurrection et l’immortalisation : l’anémone et le narcisse pérennisent Adonis et Narcisse morts sous leur forme humaine. Les nymphes menacées de viol préservent à jamais leur pureté en mourant et renaissant toutes ensembles dans un laurier, une syrinx ou une source claire.


Mais les dieux magiciens ne font que matérialiser un lien qui existait déjà entre l’homme et l’animal, le végétal ou le minéral. On ne devient que ce qu’on est. Niobé au cœur dur est métamorphosé en pierre. Inversement, si Arachné est si habile tisseuse, c’est que son aventure doit expliquer la naissance de l’araignée.

Le passage qu’est la métamorphose est en quelque sorte appelé par la double nature de l’être.


Lire la suite ...