Les autres transformations monstrueuses

Metamorphose
Le Moyen Âge foisonne d’histoires de filles-biches, de lycanthropes, d’hommes se transformant en cygnes, de licornes, etc. mais on y trouve aussi d’étranges monstres dont certains sont caractérisés par l’absence d’un élément du visage.


Les Arhines : ils n’ont pas de nez

Les Aglosses : ils n’ont pas de bouche et de narines

Les Astomes : ils sont privés de la parole. On situe souvent ces peuplades en Ethiopie ou alors en Inde, sur le côté oriental, aux alentours de la source du Gange. Ils sont velus sur tout le corps et s’habillent avec un duvet de feuille. Ils vivent de l’air qu’ils respirent et des parfums qu’ils aspirent par les narines. Ils ne prennent ni nourriture ni boisson. Une senteur un peu forte peut leur ôter la vie sans difficulté.

On trouve également d’autres types de monstres :

Les Antipodes : Ils ont les pieds tournés à rebours et huit doigts à chaque pied.

Les Pieds-d’Ombre ou Monocoles ou Sciapodes : Ils présentent une jambe unique mais ils sont fort agiles pour le saut. On les appelle parfois sciapodes car l’été quand ils fait très chaud ils se couchent par terre sur le dos pour se protéger par l’ombre de leur pied.

Les Omophtalmes : Ils ne sont pas très éloignés des troglodytes. Ce sont des hommes sans cou qui ont les yeux entre les épaules.

Les Artabatites : Ils possèdent quatre pieds et se déplacent à la manière des bêtes sauvages.

Les Cynocéphales : Ce sont des hommes à tête de chien, vêtus de peaux de bêtes, qui habitent dans les montagnes. Ils aboient au lieu de parler.

Les Pandes : Ceux-ci vivent dans les vallées. Ils vivent deux cents ans et ont les cheveux blancs dans leur jeunesse et noir dans la vieillesse.

La femme-serpent : Le serpent est associé à la luxure.

Souvent ces monstres sont présentés dans des bestiaires et ne sont pas sujets à aucune mutation de l’homme vers l’animal. Ils sont directement décrits sous leur aspect monstrueux. Mais on entre ici dans l’univers des bestiaires monstrueux du Moyen Âge, qui est un autre sujet, mais tout aussi intéressant.


D’après un texte de Laurence Harf-Lancner
Métamorphose et bestiaire fantastique au Moyen Âge (1985)





Revenir au début ...