Le Dorlis        

Attaque de Dorlis pendant son sommeil
Le dorlis est une créature surnaturelle, assimilée à un incube ou un succube, qu'on rencontre dans les croyances et les légendes populaires du Quimbois de la Martinique. Il s'agit d'un esprit qui s'introduit dans votre chambre pendant la nuit et impose aux femmes (et parfois aux hommes) des rapports sexuels pendant leur sommeil.

Le dorlis n'existe qu'en Martinique. En Guadeloupe le « phénomène du dorlis » n’existe pas au niveau des croyances populaires. Sur cette île on a souvent assimilé « l'homme au bâton » à un incube alors que ce n'est pas exactement la même chose.

Le dorlis de la Martinique ne doit pas non plus être confondu avec le soucougnan de la Guadeloupe. Ce dernier est un démon qui enlève sa peau pendant la nuit avant de pratiquer de la sorcellerie.

Il ne faut pas non plus confondre une attaque de dorlis (parfois appelée « couche de nuit ») avec un rêve érotique. Les rêves érotiques se font lorsque vous vous endormez en pensant au sexe ou lorsque vous avez passé beaucoup de temps sans connaitre de partenaire. Vous dormez avec l'envie de faire l'amour et vous faites des rêves...
 

Les origines lointaines du dorlis

La croyance viendrait directement d'Afrique, de pays comme le Burkina Faso ou le Sénégal. Dans ces pays on l'appelle « mari de nuit ». Il s'agit d'un démon dont le seul but est d'assouvir ses désirs sexuels. Pour cela il s'en prend aux hommes ou aux femmes endormis.

Esclaves à la vente
Vente d'esclaves
Pour comprendre l'apparition de la croyance au dorlis à la Martinique il est utile d'explorer le cadre historique qui engendre la production d'un tel imaginaire. Pour cela il convient de remonter à la période de l’esclavage. Les esclaves se voient refusés la maîtrise de leur sexualité et de leur postérité. Ils ne sont considérés que comme objets ou comme outils. La femme noire n'a plus sa sexualité propre, intime et personnelle. On lui interdit tout désir.

C’est dans ce contexte là, marqué par la castration, l’impuissance, le refoulement, que va se construire la légende du dorlis. Ce démon est un être immatériel, invisible qui se joue de tous les obstacles pour se manifester comme partenaire sexuel abusif.

La visée n’est ni la chair, ni le sexe mais bien le déchaînement de la puissance sexuelle. Ce démon imaginaire réveille la part du ça « verrouillé » dans la femme. Il devient le symbole d’une virilité perverse et même d’une glorification du sexe masculin. Lorsque le réel écrase, le seul recours est le rêve et l’imagination.

Mais pendant la journée le dorlis est un homme ou une femme tout ce qu'il y a de plus normal. Ce n'est que la nuit tombée qu'il a le pouvoir de se rendre invisible ou de se métamorphoser en une forme animale imprécise pour ensuite abuser de sa victime pendant son sommeil.
 

Comment procède-t-il ?

On raconte que le dorlis quitte son corps charnel en pratiquant un rituel de magie noire. Il peut ensuite s'introduire dans votre maison sous forme d'un esprit. Le dorlis s'accroche à nous et on peut même sentir sa respiration en somnolant. Mais en général on ne se réveille pas complètement et c'est juste un souvenir qu'on a le matin.

Parfois c'est comme un cauchemar mais la victime est bien réveillée. Cependant, le dorlis a le pouvoir de paralyser sa victime qui est parfaitement consciente et qui cherche à se débattre mais ne peut faire le moindre mouvement ni pousser le moindre cri. Elle ne peut qu'assister terrorisée à son viol par le dorlis.

Par la suite, il arrive qu'il revienne en pleine journée. On le reconnait à l'odeur forte de sa sueur mais il reste invisible. L'invisibilité est en effet sa forme la plus commune.

Les couches de nuit et les attaques mystiques

Attaque mystique d'un succube
Ce type d’attaque est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes car les femmes sont les proies faciles. Il s'agit d'un abus sexuel pendant leur sommeil, perpétré par un esprit (succube ou incube) ou un sorcier. En clair, pour ceux ou celles qui n'ont pas compris, c'est quand vous avez des relations sexuelles non désirées pendant que vous êtes endormi et que cela relève du surnaturel.

Au réveil on se sent épuisé. On se réveille parfois en sueur et sous le coup d'une grande fatigue comme si on venait de faire un footing éprouvant. Les femmes se sentent comme quand elles viennent d'avoir un rapport sexuel... et pour cause : elles en ont eu un.

Le dorlis de la Martinique ne se contente pas d'abuser de vous, il puise aussi votre énergie vitale comme s'il vous vampirisait. Parfois, lorsque l'attaque est vraiment sérieuse, la femme peut découvrir sur elle comme un liquide gluant et sale. Il arrive même qu'elle tombe enceinte d'un dorlis. A ce niveau c'est de la possession...
 

Ce qu'une femme ressent quand elle se fait violer par un dorlis durant la nuit ?

En général la victime ne se réveille pas complètement et elle a l'impression de faire un rêve érotique. C'est d'ailleurs très agréable. Elle se rend compte de l'attaque mystique au petit matin quand parfois elle retrouve un liquide visqueux sur son corps. Elle peut aussi se réveiller avec des griffures dans le dos.

Les plus désagréable arrive quand elle se réveille en sursaut alors que le démon incube est déjà sur elle en train de faire son affaire. Elle a alors le profond sentiment qu'une chose immonde est posée sur son corps. Elle peut sentir sa sueur âcre et son souffle près de son visage. Le bruit de cette respiration haletante près de ses oreille est quelque chose d'insupportable.

La femme a alors envie de se débattre et de crier mais aucun son ne sort de ses lèvres. Elle est paralysée et ne peut faire le moindre mouvement. Elle ne peut que subir l'outrage, impuissante. C’est une sensation très forte de blocage total. Elle est comme plaquée, clouée sur son lit par cette chose à la force surhumaine.

Parfois la victime est encore à moitié consciente et il arrive qu'elle se rendorme, appréciant ce que lui fait le monstre. Mais ces cas restent rares et isolés et les victimes n'en parlent en général pas. Dans la plupart des cas ce sont des minutes cauchemardesques qui lui font connaitre une horreur incommensurable. L’entité ne repartira que quand elle aura terminé ce qu'elle est venue accomplir.

Pour une femme, se faire violer par un dorlis est une tragédie qui laisse immanquablement des séquelles psychiques.

Le dorlis ne craint pas le mari qui dors à côté de vous

Si votre mari dors à côté de vous sur le lit, ne pensez pas que ça effraye le dorlis. Celui-ci prendra soin de le jeter sur le sol pour prendre sa place.

Le lendemain matin, à son réveil, le pauvre homme sera tout étonné de s’être retrouvé à même le sol. Il pensera juste qu'il est tombé du lit pendant son sommeil. Si ça vous est déjà arrivé, posez-vous la question si ça ne serait pas la venue d'un de ces monstres incubes pendant la nuit.

Peut-on tomber amoureuse d'un dorlis et avoir du plaisir ?

Une femme peut éprouver du plaisir avec un dorlis et même connaître l'orgasme au point qu'elle n'éprouve plus le besoin de coucher avec un homme. Mais il s'agit dans ce cas d'une forme particulière du syndrome de Stockholm. La victime tombe amoureuse de son bourreau. Ca arrive en général quand les souffrances ont été telles que le cerveau a lâché prise et a déconnecté tous les mécanismes lui faisant remonter la douleur. Comme toute douleur étant supprimée, il ne reste que du plaisir. La victime commence alors à redemander ce plaisir qu'elle éprouve et ça devient comme une drogue. Elle se met à attendre avec impatience la visite du dorlis et à tomber amoureuse de lui.

Le dorlissisme

Le dorlis n'est pas un démon pendant la journée. C'est peut-être votre voisin ou votre collègue de bureau. Ce n'est que la nuit qu'il s'adonne à une pratique ésotérique qu'on appelle le « dorlissisme » et qui lui permet de se transformer en esprit maléfique.

Le rituel s'accompagne d'incantations et de prières tirées du « vié liv » (vieux livre en créole). Il s'agit ni plus ni moins d'un grimoire de sorcellerie : la Bible du dorlis.

Tout le monde ne peut cependant pas pratiquer le dorlissisme car il est nécessaire de disposer d'une grande force mentale et beaucoup ne pourraient pas supporter de lire ces incantations magiques, de réciter ces psaumes et de pratiquer un tel rituel de sorcellerie. Ils deviendraient fous.

Comment repousser et faire fuir les dorlis ?

Ca ne sert à rien de fermer sa porte à clé et de fermer les fenêtres et les volets car cette entité démoniaque peut pénétrer chez vous en passant par le trou de la serrure ou en se glissant sous la porte.

On dit que pour le repousser il faut mettre une culotte rouge ou noire à l’envers et disposer une paire de ciseaux (ouverts) sous le lit. Il ne faut pas dormir nu. Dormir avec un tee-shirt (ou ses sous-vêtements) à l’envers fonctionnerait aussi.

Il existerait une recette de grand-mère qui consiste à verser dans un verre d'eau un filet d'alcali et un filet d'essence de térébenthine et de disposer ces verres aux quatre coins de la pièce. Mais les odeurs fortes risquent également de vous indisposer pendant votre sommeil, pas seulement le dorlis.

Question que l'on peut se poser ...

La femme n'est-elle pas, non pas victime du dorlis, mais mère du dorlis ? Elle l’enfante ! Elle le constitue dans sa chair et dans sa pensée comme complice, afin de camoufler son acte. Le dorlis est le détour par lequel un inconscient va rejoindre un des tabous de la condition féminine de l’époque : le droit au plaisir !

Compléments :

En 1978 un homme est arrêté en Martinique pour cambriolage et agression sexuelle. La presse l'associe au dorlis.

Un dorlis fait la une des journaux


Sources :
Quelques idées de l'écrivain Ernest Pépin sont reprises pour ce qui concerne le paragraphe sur les origines du dorlis à la Martinique.