Une brève histoire de la magie du sexe

Histoire de la magie du sexe
 

Les répressions religieuses

La sexualité et les pratiques occultes ont longtemps été considérées comme un mariage contre nature dans les civilisations occidentales. Depuis au moins l'époque des présumés actes hérétiques du culte, la persécution continue des Templiers et des Cathares et la frénésie de la Chasse aux sorcières du Moyen Age, il est évident que le comportement sexuel illicite a facilement, mais pas toujours de manière objective, été liée à des actes magiques, ou, ce que les accusateurs ont soupçonnés être des actes de sorcellerie.


Lisez cet article pour apprendre l'essentiel sur les Cathares et les Albigeois.

Le concept de l'union des corps

Au-delà du domaine des condamnations ecclésiastiques dans le but de tromper les évocations d'un passé païen impie, la sexualité a prospéré dans les écoles de l'ésotérisme occidental. De la mystique Cabale juive à la magie de la Renaissance de Marsilio Ficino et Giordano Bruno, et du mysticisme sexuel de Emanuel Swedenborg à l'époque des Lumières, tous ont embrassé à leur manière le concept de l'union physique de la sexualité masculine et féminine comme étant un reflet terrestre de la conjonction des aspects actifs et passifs des Divinités. Mais il a fallu attendre le milieu du XIXème siècle pour que la relation entre les croyances et la sexualité ésotérique se manifeste réellement dans une série de pratiques, d'attitudes détaillées, et une catégorie magique qui lui est propre.

Naissance de la magie rouge

C'est ainsi que la magie rouge est devenue officiellement l'une des plus récentes familles de magie. Étant donné son jeune âge, c'est peut-être aussi pour ça qu'elle est l'une des catégories magiques les plus étudiées de ces dernières décennies. Peut-être même la plus pratiquée.

Consultez notre article sur : La magie rouge et les rituels de séduction


Lire la suite ...