Théorie n° 4 : Des persistances résiduelles, des enregistrements du passé

Fantôme descendant un escalier dans un manoir hanté
Ce que nous considérons comme des fantômes ne seraient que les résidus d'événements passés enregistrés dans l'environnement.

Parmi les cinq théories présentées dans cet article, celle-ci est sans doute la moins souhaitable pour tout propriétaire.

Cette autre théorie dit que les observations de fantômes peuvent être expliquées par des événements passés qui s'inscrivent dans l'environnement. Ce que nous reconnaissons comme un fantôme serait juste une histoire qui se joue en arrière dans le temps. Il n'y a pas réellement d'esprit présent. C'est comme regarder un film. Pour les enquêteurs paranormaux, c'est ce qui s'appelle une hantise résiduelle.


Cette idée est renforcée par des rapports d'apparitions qui relatent que le fantôme semble marcher directement à travers les murs dans les endroits où il y avait des anciennes portes. Parfois, comme sur les anciens champs de bataille, les fantômes sont signalés être vu vaquer à leurs affaires comme si la guerre était encore en cours.

Certains chercheurs spéculent que les différents types de géologie naturelle ou de géographie, comme la composition de certaines roches ou de grandes étendues d'eau souterraines, peuvent être propices à des hantises résiduelles.

Pour certains, c'est le croisement de forces telluriques ou magnétiques qui forment des emplacement propices aux apparitions fantomatiques. Ces croisements de champs de force pourraient aussi être à l'origine de l'emplacement de certains lieux de culte de l'Antiquité : les alignements de Carnac, Stonehenge ou encore les Pyramides d'Egypte.

C'est une idée fascinante, et elle pourrait consoler les gens qui craignent que leur maison soit hantée, mais cette théorie s'écroule quand les esprits commencent à parler et à interagir avec les vivants.
 

Lire la suite ...   


Partager sur facebook