Les cadavres de la Manson Family

Image de Les cadavres de la Manson Family
Le premier cadavre se trouvait à environ cinq ou six mètres de la porte d'entrée. Plus les trois agents s'approchèrent, plus l'horreur de la scène se révéla. Il s'agissait d'un homme, de race blanche, probablement dans la trentaine, mesurant environ 1m80, portant des bottines, des chaussettes colorées, une chemise rouge et une veste décontractée. Il était couché sur le côté, la tête appuyée sur son bras droit; la main gauche tenait toujours une touffe d'herbe. La tête et le visage étaient horriblement défigurés à cause des coups infligés, le torse et les membres perforés par des dizaines de blessures. Il semblait inconcevable qu'une telle férocité ait pu être l'œuvre d'une seule personne.


Le deuxième corps se trouvait à environ onze mètres du premier. C'était une femme blanche avec de longs cheveux noirs, probablement près de trente ans. Elle était en décubitus dorsal, les bras ouverts. Elle portait une chemise de nuit qui lui arrivait aux chevilles et qui, avant les blessures au couteau, devait être blanche.

Le calme apparent inquiétait maintenant les agents. Tout était calme, trop calme. Ce calme est automatiquement devenu une menace. Derrière l'une des fenêtres du côté principal de la maison pouvait se cacher un tueur, qui regardait et attendait.

En quittant DeRosa dans le jardin, Whisenhunt et Burbridge retournèrent au coin nord de la résidence, à la recherche d'une autre entrée. Ils remarquèrent que la moustiquaire de l'une des fenêtres avait été retirée et appuyée contre le mur. Whisenhunt a également remarqué une entaille horizontale dans la partie inférieure de la moustiquaire. Soupçonnant que cela pourrait être l’endroit par où le tueur était entré (ou les assassins). Les agents ont cherché un autre moyen d'entrer. Ils ont trouvé une fenêtre ouverte du même côté. Ils ont regardé à l'intérieur, et ils ont vu ce qui ressemblait à une pièce nouvellement repeinte, sans meubles. Ils sont entrés.

DeRosa attendit de les voir à l'intérieur, puis s'approcha de la porte d'entrée. Il y avait une tache de sang sur l'allée, entre les haies. Beaucoup d'autres étaient sur le coin droit du portique, et d'autres encore juste devant la porte, sur sa gauche et sur le chambranle. Il ne remarqua pas, ou du moins ne se souvint pas d'avoir remarqué, aucune empreinte, même s'il y avait en fait un certain nombre. Comme la porte était ouverte de l'intérieur, DeRosa était déjà sur le porche avant de pouvoir voir que quelque chose avait été griffonné au bas de la porte. Écrit avec quelque chose qui ressemblait à du sang, il y avait trois lettres : "pig".

Whisenhunt et Burbridge venaient de vérifier la cuisine et la salle à manger quand DeRosa entra dans le hall. Tournant à gauche vers le salon, le passage était partiellement bloqué par les deux sacs bleus. DeRosa remarqua aussi, sur le sol près des deux malles, une paire de lunettes à monture de corne. Burbridge, qui l'avait suivi dans la pièce, remarqua d'autres choses : sur le tapis, à gauche de l'entrée, il y avait deux petits morceaux de bois qui semblaient appartenir à la crosse d'un fusil.


Lire la suite ...