Hollywood découvre l’horrible massacre

Image de Hollywood découvre l’horrible massacre
En écoutant les fréquences radio de la police, les journalistes ont entendu la nouvelle de cinq morts. À cette époque, à Los Angeles, il y avait un climat torride et sec, et les feux étaient une menace constante, surtout sur les collines où, en quelques minutes, des hommes et des maisons pouvaient disparaître brûlés dans un enfer de flammes. C’est ce qui est arrivé en décembre 2017 avec un incendie monstrueux qui ravageât tout le sud de Los Angeles. Apparemment, certains pensaient que les cinq personnes étaient mortes dans un incendie.


Dans l'une des annonces radio de la police, le nom de Jay Sebring a dû être mentionné, car un journaliste a téléphoné à sa maison et a demandé à son majordome, Amos Russell, s'il savait quelque chose sur "les morts dans le feu". Il a appelé John Madden, président de Sebring International, et lui a dit la nouvelle. Madden s'inquiéta : ni lui ni le secrétaire de Sebring n'avaient eu de ses nouvelles depuis la fin de l'après-midi de la veille. Il a appelé à son tour la mère de Sharon Tate, Doris, qui était à San Francisco. Le père de Sharon, colonel des services de renseignement de l'armée, était posté à proximité du fort Baker, et Mme Tate était venue le voir. Non, elle n'avait pas parlé à sa fille. Ni même avec Jay, qui devait venir à San Francisco ce jour-là.

Avant son mariage avec Roman Polanski, Sharon Tate avait vécu avec Jay Sebring. Lequel, bien qu'elle l’ait abandonné pour le réalisateur polonais, était resté un ami des parents de Sharon, aussi bien que de Sharon elle-même et de Roman; chaque fois qu'il allait à San Francisco, il appelait le colonel Tate.

Après avoir parlé à Madden, Mme Tate a immédiatement appelé sa fille. Le téléphone a sonné longtemps, mais personne n'a répondu.

Tout était calme dans la maison. Même si l'appelant entendait le signal, les téléphones étaient toujours en panne. L'agent Joe Granado, chimiste investigateur à la Division des enquêtes scientifiques (SID) du L.A.P.D., est arrivé vers dix heures et s'est immédiatement mis au travail. Son travail consistait à prélever des échantillons à tous les endroits où du sang a été trouvé. Habituellement, dans un cas de meurtre « normal », Granado aurait terminé son travail en quelques heures. Mais ce jour-là, ça n'avait pas été comme ça. Pas au 10050 de Cielo Drive.

Mme Tate a appelé Sandy Tennant, une amie intime de sa fille, épouse de William Tennant, l'agent de Roman Polanski. Ni elle ni Bill n'avaient parlé à Sharon depuis l'après-midi de la veille. À cette occasion, Sharon lui avait dit qu'elle serait à la maison ce soir avec Gibby (Abigail Folger) et Voytek (Frykowski). Jay leur rendait visite et Sandy était aussi invité. Ils ne voulaient pas faire la fête, mais simplement passer une soirée tranquille. Sandy, qui venait de guérir de la varicelle, avait décliné l'invitation. Comme Mme Tate, elle aussi avait essayé d'appeler Sharon ce matin-là, mais n'avait reçu aucune réponse.

Sandy rassura Mme Tate qu'il n'y avait probablement aucune relation entre l'incendie et le 10050 de Cielo Drive. Cependant, dès qu'elle a raccroché le téléphone, elle a immédiatement appelé le club de tennis de son mari pour le mettre au courant. C'était une chose importante, a-t-elle dit.

La plupart des gens sont vaguement familiers avec ce qui s'est passé tôt le matin du 9 août 1969. La première piste du suspect portant sur William Garretson, le gardien, n’était pas la bonne. En réalité, quatre des disciples de Charles Manson, des membres de la Manson Family, ont fait irruption dans la maison de Tate et ont massacré ses occupants, y compris l'actrice de 26 ans qui était enceinte de huit mois. Les autres victimes de la maison étaient l'ex-petit ami de Tate, Sebring, deux invités de maison, et une jeune homme de 18 ans rendant visite au concierge de la propriété.

Polanski n'était pas à Los Angeles à l'époque mais à Londres, finissant son travail sur un scénario de film. À l'époque, Polanski et Tate étaient considérés comme l'un des couples d'or d'Hollywood.


Lire la suite ...