Soixante ans de réunions secrètes

Groupe Bilderberg
En plus de soixante ans de leurs conférences, la presse n'a jamais été invitée à y assister, aucun compte-rendu n'a jamais filtré et aucun agenda n'a jamais été rendu public. Les dirigeants du « Club Bilderberg » affirment que cette discrétion est nécessaire pour permettre à ceux qui participent aux débats de parler librement. Sinon, disent-ils :
les membres du Bilderberg seraient obligés de parler dans le langage d'un communiqué de presse.

 

Cette option permet sans doute au « Groupe Bilderberg » de délibérer plus librement, mais cela ne répond pas à la question fondamentale de ce que se disent dans ces conférences les personnes les plus puissantes dans le monde.

Droit à l'information

Tout système démocratique moderne protège le droit à la vie privée. Mais le public n'a-t-il pas le droit de savoir de quoi parlent leurs dirigeants politiques quand ils rencontrent les plus riches des chefs d'entreprise de leurs nations respectives ? Quelles sont les garanties pour les citoyens que les réunions du Groupe soient seulement un colloque qui concerne le commerce et n'exerce aucune pression ? Il est interdit de savoir de quoi parlent leurs représentants à ces réunions secrètes.
 

Lire la suite ...