La remise en question

Image de La remise en question

Emile : Mais je n'ai rien à vous prouver ni aucune justification à donner. Un convaincu ne cherche pas à faire du racolage ni à prouver quoi que ce soi. C'est quand on n'est pas convaincu qu'on cherche à convaincre les autres pour se convaincre soi-même car quand on est plusieurs on se sent moins seul. Là ça fait plus de trois heures que vous prêchez dans le vide à essayer de me convaincre d'une chose alors que moi même je suis un convaincu de tout le contraire. Essayez plutôt de piéger d'autres bonnes poires mais arrêter un peu avec moi. Tiens... la preuve que ça ne marche pas et que tous vos efforts sont vains : ce soir j'ai mangé un bon gros rumsteck avec des salsifis. Je me suis régalé. Vous vouliez des preuves, en voilà une. Mais c'est vous qui l'avez demandée. Moi je ne cherche pas à vous forcer de changer. C'est le principe même de la liberté. Au bout d'un moment votre attitude obtuse est lassante et vous ne vous en rendez même pas compte. C'est là tous les symptômes du mimétisme et du fait de réciter par cœur des choses qu'on n'est pas capable d'appréhender par le raisonnement, la critique et le questionnement. « Ah, l'OMS à dit ça dans son rapport, donc c'est vrai ! » Et on ne se pose pas de question. Un pan entier de votre cerveau est mort je crois. Essayez de vous remettre en question de temps en temps. Ça pourrait le ressusciter un petit peu, avec bien sût un pourcentage de risque et d'inconnues non négligeable. Mais statistiquement parlant ça vous donne quelques chances, sauf bien sûr si vous êtes le cas d'exception qui confirme la règle.


Dr. Causse : Emile : si vous ne voulez pas qu'on vous demande des preuves, arrêtez de dire des conneries, d'insinuer des choses fausses. Quant à vous convaincre, je sais très bien que ça ne marchera pas. Ce n'est pas pour vous convaincre que je continue, mais pour éviter que d'autres tombent dans vos délires conspirationnistes, en leur démontrant par A+B que vous racontez des conneries.

Au passage, manger un morceau de viande ne veut absolument pas dire que quelqu'un est convaincu. La preuve : j'ai moi-même mangé un effiloché d'agneau avec du riz. Et pourtant, je suis les recommandations de l'OMS et aussi des trouvailles sur l'environnement en mangeant une quantité limitée de viande. Comme le suggèrent les différentes recommandations.

Quant à avoir un cerveau et de l'utiliser, je vous ai plusieurs fois démontré par A+B que mon raisonnement était logique, méthodique et scientifique, et que le votre non, qu'il était biaisé, accablé de poncifs et de sophismes. Vous prétendez raisonner, questionner, critiquer ? Soit, alors il faut commencer par lire le rapport. Autrement, vous ne savez MÊME PAS ce que vous critiquez, et vous tombez dans le panneau en affirmant des conneries, comme vous l'avez fait de nombreuses fois déjà ici.

Quant à la liberté de croire, en effet, vous êtes libres de croire en une chose. Mais cela ne rend pas la chose vraie, voyez-vous ? Si les faits vous déplaisent, vous pouvez les nier autant que vous voulez, les faits restent vrais, et vos idées demeureront fausses. En somme, vous n'avez pas une once de remise en question.

Emile : C'est là où vous faites l'erreur car vous êtes en réalité un obscurantiste et votre remise en question que je vous ai conseillée a été de bien courte durée pour paraître vraie. Si les fait sont vrais, d'après vous, il ne sert à rien de les nier car ils sont vrais et acceptés ainsi par tout le monde.... jusqu'au jour où quelqu'un découvre qu'ils étaient faux. C'est de cette manière que des gens ont cru que la terre était plate pendant des siècles et qu'ils ont été brûlés sur des bûchers pour avoir osé imaginer la possibilité du contraire. On a déjà cru qu'on était au centre de l'univers mais on s'est rendu compte que ce n'est pas le cas. On s'est ensuite dit qu'on était au centre de la galaxie mais on est au deux-tiers du bras spirale. On s'est dit que le soleil tournait autour de nous mais le soleil est au centre et c'est la terre qui tourne autour.

Finalement la terre n'est le centre de rien et vous n'êtes certainement pas le centre du monde avec vos idées apprises par cœur et récitées invariablement comme un disque rayé ou un chien en peluche qui hoche de la tête sur la plage arrière.

Dr. Causse : Et bien c'est encore faire preuve de votre ignorance de la méthode scientifique. Un consensus peut évoluer, et il évolue constamment au fur et à mesure que de nouveaux faits sont établis. Constamment. Comme vous dites, auparavant les civilisations croyaient la terre plate, au centre de l'univers, etc... Et qu'est ce qui a changé ça ? Les FAITS, et la Science, donc. Tout comme la Science a à présent suffisamment de FAITS pour incriminer la surconsommation de viande dans certaines maladies. En niant cela, c'est vous qui restez dans l'obscurantisme et les croyances. Imaginez que l'on applique votre processus de pensée aux sujets que vous avez avancé. Cela équivaudrait à accepter que la Terre est plate, parce que les faits pouvant un jour changer ou être infirmés, il faudrait prendre la croyance antérieure pour vraie. C'est simple, en niant les faits c'est bien vous qui restez obscurantiste, à déblatérer en boucle des croyances que l'on sait désormais fausses.

Quant aux insultes, tout ce que vous réussirez avec c'est de démontrer votre pauvreté d'esprit et que vous préférez des ad personam à des ad rem. Si vous n'avez pas d'arguments recevables, autant ne pas utiliser des méthodes désagréables et fallacieuses.

Emile : Mais si les faits ont changé au sujet de la terre plate c'est que certaines personnes avaient l'esprit critique et se sont posé des questions. Ils n'ont pas acceptés bêtement les lois imposées par la science de leur époque (certains l'ont payé de leur vie). Ils ont ensuite creusé dans ce sens pour apporter des preuves. Ils n'ont pas attendu des faits car sinon il fallait attendre Christophe Colomb qui pensait être arrivé aux Indes. Je pense qu'il est tard et que vous devriez aller vous coucher car vous percevez à présent des insultes dans mes réponses. C'est sans doute un phénomène hallucinatoire. Vous avez fumé quelque chose ce soir ?

Dr. Causse : « avec vos idées apprises par cœur et récitées invariablement comme un disque rayé ou un chien en peluche qui hoche de la tête sur la plage arrière. » Ça c'est clairement une insulte.

Le problème voyez-vous, c'est que creuser pour des preuves, c'est précisément ce que font les scientifiques, et ce sont ces preuves qui sont exposées dans le rapport de l'OMS. Nier ces preuves, c'est rester en arrière, dans l'obscurantisme. C'est précisément ce que vous faites : vous refusez les preuves scientifiques qui sont apportées, et vous y préférez vos poncifs et préjugés faux. N'inversez pas les rôles, vous êtes bien du coté des négationnistes de la Science là. Jusque récemment, la viande était considérée comme inoffensive. Puis des gens avec un peu d'esprit critique se sont posés des questions : « est-ce vraiment inoffensif ? ». Ils ont fait des études, et ils en déduisent que ça peut présenter un risque lors d'une surconsommation. Vous, vous faites partie des gens qui en sont restés à « La viande est inoffensive ». Bref, du coté de l'obscurantisme.

D'ailleurs, par rapport à Christophe Colomb, vous n'avez apparemment pas bien révisé vos cours d'Histoire : à son époque, et dans la majorité du Moyen Age, les universitaires et lettrés SAVAIENT que la Terre était ronde (il n'y avait que le peuple pour les remettre en question, comme vous faites là avec les faits scientifiques de l'OMS). La question opposant Colomb aux Universitaires, c'était la dimension de la Terre, pas le fait qu'elle soit ronde ou pas (et au passage, c'était les Universitaires qui avaient raison).


Lire la suite ...   


Partager sur facebook