Une nouvelle vision de l’histoire de l'île de Pâques

Image de Une nouvelle vision de l’histoire de l'île de Pâques
Nous avons commencé à échafauder une nouvelle vision de l’histoire pascuane. Les premiers colons de Rapa Nui sont arrivés vers 1200. Puis, leur nombre augmenta vite, peut-être d’environ trois pour cent par an. Sur l’île de Pitcairn, par exemple, la population a crû d’environ 3,4 pour cent par an après l’arrivée des mutins du Bounty en 1790. Dans le cas de Rapa Nui, un tel taux signifierait qu’une population initiale de 50 personnes dépasserait le millier au bout d’un siècle. Pendant ce temps, la population de rats polynésiens aurait explosé, de sorte que l’addition des dommages aux graines par les rats et de l’abattage d’arbres par les hommes aurait accéléré la déforestation.


Il est aussi certain que les insulaires ont vite commencé à bâtir des moais et des ahus après leur arrivée. Leur population a atteint un maximum d’environ 3000 personnes ou un peu plus vers 1350, et serait ensuite restée stable jusqu’à l’arrivée des Européens. Ce sont probablement les ressources limitées de l’environnement de Rapa Nui qui ont empêché sa population de croître davantage. Quand le Capitaine Roggeveen arriva en 1722, la plupart des forêts avaient disparu, sans que cela n’entraîne pour autant un effondrement culturel.


Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Mystère de l'île de Pâques

 2e partie : L’histoire convenue de l’île

 3e partie : La déforestation de l'île

 4e partie : Précieuses analyses polliniques

 5e partie : Une intense érosion après 1200

 6e partie : Un peuplement plus tardif qu'on croyait

 7e partie : Une nouvelle chronologie

 8e partie : Plus de trois millions de rats

 9e partie : Une nouvelle vision de l’histoire de l'île de Pâques

 Fin : Écocide, puis génocide ?

Retour à la catégorie : Archéologie
Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Une nouvelle vision de l’histoire de l'île de Pâques


Découvrez d'autres publications de ce site, par curiosité :

Xiwangmu
Xiwangmu (Hsi wang mu) est la Reine-mère de l’Occident. La reine mère de l’Ouest, connue sous divers noms locaux, est une déesse de la religion et de la mythologie chinoises, également...
Xiwangmu, la reine mère de l'ouest des chinois

Hybridations divines
Selon les légendes, les dieux entretenaient des relations intimes avec les humains. Mais si les divinités ont choisi d'avoir des rapports sexuels avec des femmes, quelle était leur...
Les dieux ont des relations sexuelles avec les humains

L'Atlantide
La légende de la cité perdue d'Atlantide. Des monuments antiques plongés dans l'eau. Une métropole autrefois florissante aujourd'hui à un kilomètre sous la mer. Des villes perdues submergées depuis des milliers d'années. Dans le monde entier, il...
A la recherche de la cité engloutie d'Atlantide