Un peuplement plus tardif qu'on croyait

Image de Un peuplement plus tardif qu'on croyait
C’est justement cela que nous pensons avoir prouvé au cours de nos investigations sur Rapa Nui. À partir de notre arrivée sur l’île, mes étudiants et moi avons mené des campagnes d’un à deux mois chaque année. En 2004, nous avons commencé de nouvelles fouilles en un lieu nommé Anakena. Comme l’île de Pâques est partout entourée de rochers escarpés, cette magnifique plage de sable blanc passe pour le meilleur abordage possible. C’est pourquoi nombre d’archéologues pensent que la toute première installation humaine sur l’île de Pâques eut lieu à Anakena. Lorsque nous y avons commencé nos fouilles, nous avions l’intention d’étudier l’impact humain sur l’environnement, puisque nous croyions que la chronologie de base était déjà fixée.


Par chance, sous le sable, nous avons trouvé une couche d’argile dont les trois à cinq premiers centimètres contenaient de nombreux fragments de charbon de bois issus d’anciens foyers, des os, y compris ceux de rats, et, signe évident d’industrie humaine, des éclats d’obsidienne (un verre volcanique servant à produire des outils). Aucun indice suggérant une présence humaine n’a été retrouvé au-dessous de cette couche.

Les datations des échantillons de matières organiques trouvées dans chaque couche semblaient erronées car aucune datation ne remontait au-delà de 1200, soit quatre siècles après la période de colonisation admise ! Toutefois, les datations des couches successives décroissaient régulièrement dans le temps, ce qui excluait la contamination des couches anciennes par les couches supérieures. Aucune explication rationnelle ne semblait possible.

En fait, ce serait les datations de la Nouvelle-Zélande qui seraient fausses. La colonisation était postérieure de quatre siècles à la date la mieux admise jusque-là. Toutefois, nous avons décidé de répéter nos datations, en recommençant les mêmes fouilles en un autre point de la plage. Nous avons ainsi rassemblé une nouvelle série d’échantillons datables. Les nouvelles datations confirmèrent les premières.


Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Mystère de l'île de Pâques

 L’histoire convenue de l’île

 La déforestation de l'île

 Précieuses analyses polliniques

 Une intense érosion après 1200

 Un peuplement plus tardif qu'on croyait

 Une nouvelle chronologie

 Plus de trois millions de rats

 Une nouvelle vision de l’histoire de l'île de Pâques

 Écocide, puis génocide ?

Retour à la catégorie : Archéologie
Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Un peuplement plus tardif qu'on croyait


Découvrez d'autres publications de ce site, par curiosité :

La magie des métaux
Selon les enseignements des Mystères, les rayons des corps célestes frappant le monde inférieur cristallisèrent leurs influences et devinrent les différents éléments. Possédant les vertus astrales de leur source, ces éléments neutralisent...
Les métaux et leurs utilisations magiques

Les Mystères d’Egypte
Les auteurs maçonniques sont très sobres de détails, et pour cause, sur les faits et gestes de l'Ordre, pendant la période qui s'écoula entre la création de l'homme et le déluge universel. Ils...
Histoire et origine des Mystères en Egypte Antique

L’histoire des Vampires
Nous avons découvert dans un autre article l'histoire des vampires de l'Antiquité. Abordons maintenant une époque plus récente, au début de l'ère chrétienne et au Moyen-Âge. Les Grecs modernes sont persuadés que les...
Histoire des vampires 2e Partie. Vampires Plus Récents