A quoi ressemble la sorcellerie moderne ?

Sorcellerie moderne
La sorcellerie moderne ressemble en tous points à celle pratiquée dans les temps anciens, à quelques différences près. Les gens qui étudient la magie moderne constatent qu'elle a des origines anciennes qui remontent à l'antiquité voire même à l'époque préhistorique.

Au cours des siècles passés, les gens qui pratiquaient la sorcellerie étaient souvent persécutés en raison de leurs croyances. A titre d'exemple, des chasses aux sorcières étaient organisées dans les vieux pays germaniques au moyen-âge et même aux Etats-unis dans les années 1600 et 1700.

La sorcellerie est souvent désignée comme la Wicca, qui est un vieux terme anglais pour « sorcière ». Les gens qui suivent le chemin Wiccan croient en la capacité de Mère Nature à intervenir au nom de l'homme. Ils croient en la puissance ultime de l'Univers pour changer le cours des évènements et au pouvoir du soleil, de la lune, de la terre et des étoiles.

Le feu en est un élément principal et son utilisation la plus répandue est le feu d'une bougie qui incarne la flamme de l'amour.
 
 

Qu'est ce que la magie noire aujourd'hui ?

Une sorcière moderne en scooter
Depuis le Moyen Âge les choses ont bien changé. La sorcellerie se pratique toujours mais les gens ne sont plus persécutés. Par contre ils continuent de se cacher, notamment dans les grandes villes où elle est la plus pratiquée de nos jours.

Les mouvements de population, l'émigration, ont transporté avec eux les rites et coutumes venus de leurs pays d'origine. En région parisienne, on rencontre de nombreux quimboiseurs qui viennent des Antilles (Martinique ou Guadeloupe), ou encore des marabouts qui viennent d'Afrique Noire, du Mali ou du Sénégal. Ils pratiquent leur sorcellerie et essayent d'en survivre en passant des petites annonces dans les journaux ou en utilisant internet.

Mais peut-on leur faire vraiment confiance sachant qu'en dehors de leur habitat naturel ils ne disposent pas de tous les accessoires et surtout de tous les esprits ancestraux auxquels ils font appel ?
 
 

La sorcellerie comme art de vivre

La sorcellerie moderne est un mode de vie. C'est une combinaison de philosophie et de chemin spirituel. Cela façonne la personnalité, la morale et le comportement quotidien de ceux qui la pratiquent. La sorcellerie ne se limite pas à lancer des sorts. Elle est la raison pour laquelle vous choisissez de faire les choses, la manière dont vous voyez le monde et pourquoi vous choisissez de réagir aux situations de telle ou telle façon. La sorcellerie est une religion. Mais contrairement aux religions traditionnelles, c'est une religion de l'individu et non une religion des masses.

La sorcellerie est identifiée à la fois par les sorcières et les universitaires internationaux comme une religion moderne inspirée et inspirant du nouveau mouvement religieux qu'est le néo-paganisme. Il y a plus de sorcières dans le mouvement néo-païen que d'autres pratiques païennes, mais ce n'est que l'un des nombreux chemins religieux qui relèvent du terme paganisme. La religion des sorcières modernes n'est pas une foi, comme d'autres personnes religieuses définissent ce terme. Elle est expérientielle. Dans le monde des relations interreligieuses on distingue les religions abrahamiques révélées des religions expérientielles du mouvement religieux païen.

Dans le contexte interconfessionnel, ils se nomment païens. Mais dans le domaine académique des études religieuses, le paganisme est considéré comme un nouveau mouvement religieux (NMR), ce qui signifie qu'il a moins de 200 ans. Les néo-païens ont cependant un riche héritage. Toutefois, en tant que phénomène sociologique né principalement de la contre-culture des années 1960 et 1970, c'est un NMR.

La plupart des sorcières de ce siècle ont cherché pendant des années une spiritualité qui leur paraisse logique avant de trouver la sorcellerie ou la wicca. La sorcellerie moderne est un point de rencontre de trois chemins de la vie, au niveau de l'intrigue sacrée des dieux et des déesses. Le premier chemin est le féminisme de la deuxième vague. Le second chemin est constitué des préoccupations pour l'environnement (avant même d'avoir entendu le mot « écologie »). Ça constitue l'un des fondements théologiques de la nouvelle sorcellerie. Troisièmement, les adeptes de ces courants modernes reconnaissent et respectent les méthodes intuitives de connaissance. Ces préoccupations, empreintes des saveurs de la mythologie et du folklore, forgent des fidèles recherchant la connaissance de leur patrimoine ancestral personnel et s’engageant de manière constructive dans la société pour contribuer à un monde meilleur, à la fois sur le plan théologique et pratique.

A ce titre, on pourrait presque dire que le mouvement vegan est un genre de sorcellerie moderne proche du paganisme.


Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Sorcellerie moderne

 2. Qu'est ce que la magie noire aujourd'hui ?

 3. La sorcellerie comme art de vivre


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : A quoi ressemble la sorcellerie moderne ?


Retour à la catégorie : Magie noire (suite)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.