Pourquoi ces techniques de divination ont-elles été perdues ?

Arrivée du christianisme
Avec l'arrivée des grandes religions monothéistes, et principalement le christianisme qui s'est répandu en Europe, le discours est à la fois ferme et constant : « La foi du chrétien ne doit pas reposer sur la science. Le témoignage de la Bible est la vraie base de la foi chrétienne ... »


Le catholicisme apporte l'obscurantisme

Il faut savoir que notre ère ne date que de 2 000 ans et que les civilisations antérieures à la notre ont survécues pendant plus de 10 000 ans. Le début de la chrétienté s'est très vite transformé en période sombre d'obscurantisme avec, d'une part, la chute de l'Empire Romain, l'arrivée des Grandes Invasions, et, d'autre part, la tragique période du Moyen Âge avec notamment l'Inquisition. Il ne faut attendre que le 4 décembre 1562, marquant la fin du Concile de Trente, pour entrer dans une nouvelle phase de connaissances humaines.

La période sombre de l'Inquisition

Durant l'Inquisition, tous les actes divinatoires étaient considérés comme de la sorcellerie. Les techniques et les connaissances se sont irrémédiablement perdues pour laisser place aux seuls commandements de la Bible qui étaient manipulés par le Clergé pour son propre enrichissement.

La Bible est-elle véridique ?

La Bible est un ensemble de livres dans lequel le rejet d'un seul élément remet tout l'ensemble en question. On peut néanmoins se demander légitimement si la Bible est la véritable parole de Dieu, digne de confiance en ce qui concerne tous les récits, ou bien s'il s'agit simplement d'une littérature pieuse. La Bible elle-même ne laisse aucun doute sur cette question. L'apôtre Paul écrit que « toute écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice ».

Pourtant, face aux nombreuses divergences répétées dans les textes bibliques, il serait bien imprudent d'affirmer que tout ce que la Bible contient n'est que pure vérité ! Les Mésopotamiens ont laissé une empreinte profonde et indélébile dans la Bible et l'ensemble de la culture judéo-chrétienne. La découverte en Mésopotamie de tablettes datant de 3 500 à 5 000 ans et la découverte en 1947 des Manuscrits de la Mer Morte, montrent de toute évidence que l'Ancien Testament de la Bible de Jérusalem n'est qu'une adaptation d'écrits antérieurs. La particularité des peuples de l'Orient Ancien est d'avoir été en contact direct et prolongé avec les « dieux » des légendes de la Terre. C'est de là qu'ils auraient développé leurs techniques divinatoires que les Hébreux auraient volontairement interdit. On trouve un passage de l’Ancien Testament qui nous apprend qu'une loi interdit aux tribus Juives de pratiquer l’art divinatoire.

Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.…
 
Deutéronome 18:10

Un genre de propagande

Les récits contenus dans le Deutéronome se présentent en fait comme une propagande anti-assyrienne. La divination chez les Assyriens et les Babyloniens était en effet une science très avancée qui n'avait pas d'équivalent dans les tribus Hébraïques.


Sources archéologiques et littéraires :
E.A. Koetting : Become a living God
Anton Parks : Le secret des étoiles sombres
Etudes des textes assyriens de Charles Fossey (1905)




Revenir au début ...