Coutumes et croyances de certaines cultures

Image de Coutumes et croyances de certaines cultures
Dans de nombreuses civilisations il est coutume d'ensevelir les morts avec auprès d'eux ce qui leur sera nécessaire pour se nourrir et pour se défendre. Ils sont enterrés avec leurs armes et des offrandes telles que des fruits ou des œufs. Ces pratiques nous laissent présumer que dans les croyances de ces peuples les personnes disparues ne sont pas destinées au néant ou à rester au Paradis mais qu'elles vont continuer de vivre. On ne peut pas pour autant qualifier ces traditions de preuves de l'existence après la mort.


La réincarnation est contraire aux principes des grandes religions

Dans la Grèce Antique certains philosophes avaient émit l'hypothèse d'une vie après la mort. Mais c'est l'avènement des religions monothéistes islamiques et judéo-chrétienne qui a mis un terme à ces idées. Ces religions reposent sur l'existence d'un Paradis qui serait un lieu de vie éternelle auprès de Dieu. Seuls les croyants ayant mené une vie exemplaire auraient droit de siéger au Paradis. Il n'est donc pas question que les morts reviennent sur terre pour se réincarner dans un autre être vivant.

Émergence des croyances orientales

Les religions islamiques et judéo-chrétienne ne parlent que d'une seule mort sur la terre et l'éternité dans l'au-delà. Elles offrent ce qui est pour beaucoup des réponses convaincantes aux grandes questions concernant l'existence d'un Dieu et sur le fait qu'il puisse permettre une telle injustice envers des personnes qu'il est censé aimer. Un concept séduisant, faisant appel à la volonté de l'équité et au contrôle de notre destin, a été mis en place par ces religions. Mais comme la désillusion dans les religions traditionnelles a augmenté au cours du siècle dernier, le monde occidental était prêt à explorer les croyances traditionnelles orientales. La réincarnation en fait partie et il existe un cas convaincant des vies antérieures : celui de Bridey Murphy.

Lire la suite ...