Transcommunication instrumentale, les morts parlent aux vivants

Magnétophone utilisé en transcommunication instrumentale
La réception de la voix d'un défunt sur un magnétophone fut d'abord constatée par un prêtre italien en 1952. Il entendit la voix de son père sur un enregistrement de chants grégoriens qu'il venait d'effectuer. Il fit entendre cet enregistrement au pape Pie XII qui en fut émerveillé, mais l'événement ne fut pas divulgué.

Le phénomène fut à nouveau constaté par le suédois d'origine russe, Frédéric Jurgensen, en 1957. Après avoir enregistré des chants d'oiseaux dans la campagne aux alentours de Stockholm, il se rendit compte à l'écoute de la bande magnétique, que celle-ci avait capté une voix mystérieuse. Intrigué, il multiplia les expériences et des voix se disant de l'au-delà se firent entendre, dont celle de sa mère décédée quatre ans auparavant. Il put vérifier leurs propos, constater leur authenticité et admettre qu'il s'agissait bien de voix de décédés. Il pouvait même recevoir des réponses aux questions qu'il leur posait. Il fit part de sa découverte à des scientifiques et publia son livre « Les voix de l'Univers » en 1964.

 

Les expériences scientifiques - Les appareils utilisés

Des savants de nombreux pays s'intéressent depuis à ce genre d'expériences et cherchent à en améliorer la qualité. La communication, parfois laborieuse à obtenir, est souvent d'une compréhension difficile, et le perfectionnement de la technique arrivera sans doute un jour à apporter un meilleur résultat.

Thomas Edison, le célèbre inventeur de l'ampoule, avait lui-même envisagé de concevoir une machine pour dialoguer avec les morts. Il avait pour objectif de mettre au point un appareil de transcommunication suffisamment sensible pour capter la communication des esprits. Mais il n'obtint aucun résultat probant.

Le matériel le plus utilisé est un magnétophone analogique disposant d'une touche capable de faire varier la lecture de l'enregistrement. En effet, les voix ne sont parfois compréhensibles qu'à une vitesse de lecture très lente. Le micro doit bien entendu être externe afin de ne pas enregistrer les bruits de l'appareil lui-même. Avec le numérique ça devient plus facile car il n'y a plus de fonctionnement mécanique et il est possible de faire varier la vitesse d'écoute sur ordinateur et de filtrer le bruit de fond par logiciel.

Vibrations

Comment est-ce possible ?

Onde sonore sur ordinateur
Les personnes décédées n'ont plus de corps, on dit qu'elles sont désincarnées. Elles ne possèdent donc pas de larynx ni de cordes vocales. La voix ne peut donc provenir que de vibrations infimes qui produisent des ondes dans l'air. C'est comme ceci que se propage le son. Il résulte d'une énergie canalisée par l'esprit du défunt. Il peut être très difficile pour lui de maitriser cette énergie et ça explique pourquoi les paroles sont émises avec une extrême lenteur. Parfois, il est tellement difficile d'interpréter les voix qu'on peut seulement faire la différence entre une voix féminine ou masculine sans comprendre les propos tenus.

Le simple fait d'établir une communication est très difficile. La présence d'un médium peut souvent favoriser les choses grâce à sa sensibilité particulière.

Réception de l'image d'un défunt à la télé

Alois Wiesinger
La réception de l'image d'un défunt sur un écran de télévision fut réalisée pour la première fois en 1980 par Klaus Scheiber à Aix-la-Chapelle. C'est ainsi que des visages, pas toujours bien nets, ont été captés par enregistrement sur cassettes vidéo selon une méthode utilisant un poste de télévision, un magnétoscope et une caméra vidéo en circuit fermé. Le 14 mars 1987 il capta le visage de Aloïs Wiesinger (1885-1955), ancien abbé du monastère cistercien de Schlierbach en Haute-Autriche, qui fut l’auteur en 1952 de « Occult phenomena in the light of theology ».

Romy Schneider
Si la technique a encore besoin d'être améliorée, on a pu toutefois constater à la télévision, le 16 décembre 1992, que le visage de Romy Schneider et celui d'Albert Einstein présentaient une image assez ressemblante.
 

Recevoir un coup de téléphone d'un défunt

Un autre phénomène étrange qui survient parfois est de recevoir un coup de fil d'un défunt. Le téléphone sonne, on décroche, et on a à l'autre bout du fil la voix d'une personne disparue que l'on connait. Ce phénomène peut également se manifester d'une autre façon, quand on est en communication téléphonique avec quelqu'un, et tout d'un coup la voix du défunt intervient et s'incruste dans la communication.

On peut noter que les voix de personnes décédées entendues au téléphone sont beaucoup plus nettes que celles enregistrées avec un magnétophone. On pourrait même les confondre avec la voix d'un correspondant parfaitement vivant. C'est étrange et personne ne peut pour l'instant en expliquer la raison.

Sources :
Une page web très complète sur la transcommunication instrumentale.


Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Paranormal



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.