Que contiennent les cartons découverts en 1977 ?

Voyons un peu le contenu approfondi de ces cartons. Nous pensons que vous serez très intéressés par les aspects suivants de la découverte, comment ce matériel a été découvert et pourquoi il n'a pas été trouvé auparavant. Quelle est la nature de ces documents et combien de nouvelles informations sont mises à jour ? Ce que nous croyons être les aspects les plus importants de cette découverte sont les suivants :

Où se trouvaient les cartons ?


Les documents avaient été envoyés dans un centre de dossiers classés qui se trouve à l'extérieur de Washington. Ils ont été découverts par les efforts d'un employé chargé de la responsabilité de maintenir à jour les dossiers de la CIA sur les drogues comportementales et pour répondre aux demandes de la Loi sur la liberté d'information.


Pourquoi ces documents n'ont-ils pas été découverts lors de l'enquête ?


Au cours de l'enquête menée par le Comité Church en 1975, les recherches concernant le matériel de MKULTRA ont été faites en examinant à la fois les dossiers actifs et les dossiers classés de toutes les branches de la CIA considérées comme ayant vraisemblablement été associées au projet. Toutefois, les archives de la Section budgétaire et fiscale de la Direction de la CIA n'ont pas été inspectées. La raison en est que les documents financiers associés à des projets sensibles tels que MKULTRA sont normalement maintenus par la Direction elle-même sous le dossier du projet, et non par la Section budgétaire et fiscale. On aurait du alors trouver ces documents dans les branches de l'Agence concernées par le projet. Dans le cas présent, cependant, le matériel avait été envoyé en 1970 au Centre d'archive de la Section budgétaire et Fiscale dans le cadre de ses propres archivages. La raison de cet écart à la procédure normale n'est pas connue.

À la suite de cela, le matériel a donc échappé à la récupération et à la destruction en 1973 par le Directeur du Bureau ainsi qu'aux recherches effectuées en 1975 par des responsables de la CIA pour répondre aux enquêteurs du Sénat. Mais il semble certain qu'il n'y a pas eu de tentative de dissimulation de ces documents lors des recherches antérieures. C'est le fruit du hasard et rien d'autre.

Quelle est la nature des documents ?


Manipulation mentale
En ce qui concerne la nature du matériel retrouvé, il est important de se rendre compte que les dossiers récupérés sont des dossiers financiers. La majeure partie du matériel comprend des approbations pour des avances des fonds, des bons, des pièces comptables et autres choses de ce genre. La plupart ne sont pas très informatifs quant à la nature des activités qui ont été entreprises.

Des propositions de projets occasionnels ou des notes sur certains aspects d'un sous-projet sont dispersés dans tout ce matériel mais sont très rares. En général, le matériel récupéré n'inclut pas les rapports d'état ou d'autres documents relatifs à des considérations opérationnelles ou à des progrès dans les différents sous-projets, bien qu'une certaine idée des activités se dessine.

Les documents récupérés tombent à peu près dans trois catégories :
- il existe 149 sous-projets MKULTRA, dont beaucoup semblent avoir des liens avec la recherche sur la modification du comportement, l'acquisition de médicaments et les tests ou l'administration de drogues clandestinement, à l'insu des sujets drogués.

- il existe deux boîtes de documents divers MKULTRA, comprenant notamment des rapports d'audit et des états financiers provenant d'organismes de financement officieux (des intermédiaires) utilisés pour dissimuler le parrainage par la CIA de divers projets de recherche.

- 33 sous-projets supplémentaires concernent certaines activités de renseignement précédemment financées par le projet MKULTRA qui n'ont rien à voir avec les modifications comportementales, les drogues et les toxines ou avec d'autres questions connexes.

C'est bien entendu les 149 sous-projets qui nous intéressent le plus.
 

Lire la suite ...