Les Bézoards : les pierres d'origine animale

Image de Les Bézoards : les pierres d'origine animale
Le terme de bézoard désigne des pierres qui se forment dans le corps des animaux, un peu comme les calculs rénaux des humains. Bien souvent elles sont aussi issues des os des animaux mais pas forcément. Le traité byzantin des Cyranides liste seize pierres d'origine animale :
l'alectoire qui vient du gésier du coq
le borax, appelée encore « crapaudine », provient de la tête du crapaud

la chélidoine est une pierre qui sort du ventre de l'hirondelle
la chélonite sort du corps de la tortue
la dracontite est extraite de la tête du dragon
l'escarboucle, quant à elle, vient du front de la licorne
etc.

On pourrait également considérer les coraux comme des bézoards car il ne s'agit pas d'une roche minérale mais du corps d'un animal qui se présente sous forme de pierre. Les perles d'huitres entrent aussi dans cette catégorie. Rappelons qu'autrefois les bézoards étaient aussi appelés « pierre de fiel » ou « perle d'estomac ».

On a attribué aux bézoards des propriétés magiques et curatives pendant plusieurs siècles.

L'étymologie du mot « bézoard » vient du persan signifiant « contre-poison ». Dans l'antiquité les bézoards étaient rares, prisés et très recherchés. Le vrai bézoard provient d’une race de chèvre orientale appelée « capra aegagrus » qui est une chèvre sauvage. Ce sont les arabes qui ont introduit en Europe l’usage de cette pierre magique tant convoitée et échangée à prix d’or.


Lire la suite ...   

Partager sur facebook