Les boules de cire maléfiques

Boule de cire maléfique
Les sorciers se servent couramment de cire pour jeter des sorts. La cire se présente sous forme de petites boules ou peut être utilisée comme matière première pour confectionner une poupée dagyde.

Pourquoi la cire est-elle si prisée par les magiciens pour accomplir des actions maléfiques ?

Une fois n'est pas coutume, c'est la science qui en apporte la réponse. Plus précisément, des expériences scientifiques ont démontré que la cire possédait un réel pouvoir, sans pour autant aller jusqu'à l'expliquer.

 

Des expériences scientifiques avec la cire

C'est le Docteur Bordes de l'Institut National de Métapsychie qui, le premier, a tenter de réaliser des expériences sur la cire. Pour se faire il a construit un appareil de mesure de l'influx magnétique humain. Ses expériences très curieuses ont été réalisées avec deux sortes de cire :
- de la cire vierge non magnétisée
- de la cire vierge magnétisée.

La première sorte de cire a laissé l'appareil sans réaction. La seconde, par contre, celle qui était magnétisée, a fait bondir l'aiguille du calculateur.

Partant de ces expériences, le docteur a essayé de démontrer que la cire possédait la propriété de stocker les flux magnétiques d'origine humaine. En poussant les recherches encore plus loin, il a pu établir que ce stockage d'énergie avait une durée de vie approximative d'environ deux semaines. La cire fonctionne donc un peu comme un frigo. Elle conserve toute l'énergie magnétique et évite ainsi qu'elle ne se disperse dans toutes les directions, et elle est capable de restituer cette énergie de façon continue et graduelle.

Il semblerait que la cire soit la matière naturelle la plus douée pour cette propriété.

Quel type de cire utiliser ?

La cire doit être exclusivement de la cire vierge, c’est-à-dire de la cire naturelle, non fondue.

Comment donc les premiers hommes ont-ils fait pour découvrir ces propriétés magiques de la cire ? Il semblerait que ce soit le simple fait du hasard. En effet, les hommes de la préhistoire se nourrissaient de baies et parfois de miel qu'ils trouvaient dans des ruches naturelles. C'est ainsi qu'ils ont été en contact avec la cire et petit à petit ils ont appris à la connaitre et à en exploiter toutes ses propriétés si particulières.

Mais qui donc oserait prendre cette réponse au sérieux ? Eh bien faites comme vous voulez et suivez les recommandations de certains sites Internet qui vous conseillent de faire fondre une bougie dans un bain-marie, tout en surveillant la cire pour pouvoir la retirer dés qu’elle semble suffisamment malléable. Mais ensuite ne venez pas vous plaindre que votre sortilège n'a pas fonctionné.

L'envoûtement avec des boules de cire

On appelle parfois ce type d'envoûtement le « Grand Ensorcellement ». Il s'agit d'un travail magique de haut degré qui est très puissant. Mais faites bien attention car le sort peut se retourner contre vous si vous ne prenez pas toutes les précautions habituelles, et même plus encore.

Le rituel le plus répandu, mais aussi le plus efficace, exige tout d'abord, comme il a été dit, d’utiliser de la cire vierge. Cette cire se présente sous forme de petites boulettes et on peut s'en servir à la fois en magie blanche comme en magie noire pour accomplir des actes négatifs liés au mal.

Le calendrier pour réaliser une telle action magique n'est pas anodin : il faut attendre une phase de lune décroissante (donc après la pleine lune).

Mais les préparatifs commencent bien avant. Il est fortement recommandé, pour ce cérémonial maléfique, d'avoir pratiqué un « jeûne de haine » pendant 10 jours.

Le jour que vous avez choisi pour lancer votre malédiction, il est également conseillé d'accomplir le « rituel du triangle noir ».

Quand vous aurez confectionné vos boules de cire maléfiques il n'y a rien de plus simple pour les utiliser. Rappelez-vous qu'elles emmagasinent toute votre énergie magnétique. Elles se comportent comme des sacs de transport et elles diffusent le maléfice à la manière d'un diffuseur de parfum. Il vous suffit donc de les mettre dans un sac plastique bien étanche (pour votre propre protection) et ensuite de les emportez au domicile de votre victime où vous les cacherez quelque part (derrière un meuble, dans un tiroir de bureau, dans l'armoire à linge, ...).

Rien de plus simple mais pourtant tellement efficace. Vous n'avez ensuite qu'une seule chose à faire : attendre que la boule de cire imprègne la pièce de son énergie maléfique invisible, inodore et pourtant terriblement efficace.

Il ne faut surtout pas continuer à penser à votre sort, ça risquerait de le bloquer. La seule chose à faire : c'est d'attendre.

L'attente ne sera pas très longue. Les premiers résultats devraient se faire sentir sous quinzaine.

Méthode pour confectionner des boules de cire

Saisissez votre boule de cire brute et commencez à la malaxer comme si vous étiez en train de pétrir une pâte à pizza. Doucement, nous allons y incorporer les herbes magiques recommandées pour chaque rituel en particulier. Suivant le but désiré, les ingrédients ne sont pas toujours les mêmes, cela va de soi.

On peut également allumer quelques charbons de bois et saupoudrer sur les braises les mêmes herbes utilisées dans la préparation.

Le bloc de cire est ensuite séparé en petites boules de la taille d'une noix. C'est tout !

Notez bien cependant que vous devez stocker les boules non utilisées dans un bocal parfaitement hermétique car elles se mettent à diffuser le maléfice aussitôt préparées et laissées à l'air libre. Si vous possédez une boite en plomb c'est encore plus sûr pour les stocker car, même si elles n'ont rien de radioactif, elles émettent des radiations très nocives.

Enfin, nous ne l'avons pas signalé car cela semblait être une évidence : la préparation des boules de cire maléfiques s'effectue au cœur d'un rituel magique. Il peut y en avoir de différentes sortes, à vous de choisir celui qui vous convient pour le travail à réaliser.

Réalisation du rituel du Grand Envoûtement

Le rituel commence à minuit. Vous avez pris juste avant un bain de purification et vous vous trouvez nu sous votre robe de cérémonie.

Le rituel commence par la cérémonie du « triangle noir ». Disposez une nappe noire en tissus sur votre autel. Dessinez ensuite sur ce drap un triangle à la craie blanche.

Au milieu de ce triangle magique, déposez la photo de votre cible et tout autre matériel lui ayant appartenu (mèche de cheveux, souillures, morceau de vêtement, etc.).

Allumez les encens et les bougies rituelliques.

Toutes ces opérations doivent être accomplies de manière solennelle, très lentement, avec beaucoup de concentration sur votre vengeance ou le sortilège que vous réalisez. Vous devez visualiser mentalement votre victime torturée et implorante pour que cesse ses souffrances. Il faut y mettre toute votre foi et réciter les incantations qui accompagnent le rituel magique.

Prenez un mortier et un pilon et écrasez méticuleusement de la poussière de cimetière que vous aurez récupéré pendant la journée. Lancez ensuite une pincée de cette terre en direction de chaque point cardinal, tout en proférant votre intention à haute voix :

Cette nuit du (citez la date) je me vengerai de toi !
 

Accomplissez le rituel jusqu'à son terme et prenez soin de ranger tous vos instruments après avoir remercié pour leur aide les entités invoquées au cours de la cérémonie.

Comment faire une poupée dagyde avec une boule de cire ?

Saisissez votre boule de cire brute qui doit faire la grosseur du poing et commencez à la travailler.

Fixer la photo, regardez votre poupée qui prend corps peu à peu. Accentuez les parties sexuelles.
Votre figurine doit faire environ quinze centimètres de haut.

Répétez sans cesse le nom de « l’autre ».

Dessinez les yeux, le nez, la bouche, les oreilles. Plantez les cheveux et les rognures d’ongles.

La tension monte.

La poupée est terminée, retournez-la sur le dos et, de la pointe de votre athamé, gravez sur elle le nom de votre victime.

Laissez son image mentale vibrer devant vos yeux, décuplant votre rage.

Saisissez la poupée et affirmez son identité en la présentant à chaque point cardinal tout en prononçant à chaque fois son nom, puis reposez-la sur le dos au centre du triangle noir, sur la photo qui est votre « support ».

Le Grand Cornu est derrière vous depuis un certain temps déjà, attiré par vos projections de haine.

Son regard rougeoyant ne vous lâche plus.

Accélérez votre respiration. Le moment arrive.

Avancez votre main gauche vers votre couteau, saisissez-le.

Brusquement, vous sentez une autre force s’ajouter à la vôtre, celle du Grand Cornu, qui pèse en vous, multipliant votre rage.

Levez votre couteau tout en invoquant :

O Grand Cornu
Que ta force gigantesque
Que ta puissance de destruction
Que ta haine et ta violence
M’aident à assouvir ma vengeance
Que (nommez la personne) plie et se broie
Que ma volonté soit faite.

 

Visez le cœur et transpercez-le une fois... deux fois... trois fois...

Hurlez l’invocation, répétez-la dans une débauche de fureur et de haine.

Quand vous aurez retrouvé votre calme, prononcez le congé.


O Grand Cornu
Pars et me quitte
Pour ta haine et ta force
Sois en remercié
Que ma volonté soit faite.

 

Passage tiré du livre LES VRAIS SECRETS DE SORCELLERIE de Pierre LA GREUGNE




Lire la suite ...   


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 3 Décembre 2017. Il est un peu ancien mais toujours d'actualité.