La bougie et sa magie

Bougie
Est-ce qu'une bougie est magique en elle-même ? C'est une question existentielle que beaucoup d'apprentis magiciens se sont certainement déjà posé.

La réponse est « Non ».

C'est en réalité la flamme de la bougie qui possède certaines propriétés et c'est ce que nous faisons de la bougie qui est magique ou ne l'est pas.

La bougie et sa cire sont le combustible du feu. En substance, la bougie est un véhicule pour la matérialisation de la magie contenue dans la flamme, c'est un outil si vous voulez. C'est un accessoire magique donc vous devriez traiter vos bougies comme n'importe quel autre accessoire magique. Vous devriez donner à votre bougie choisie un nettoyage de base, avant de la consacrer. La consécration des ustensiles est un pré-requis avant toute utilisation pour un sort magique.

Quelles bougies choisir pour les travaux magiques ?

Les flammes de bougies
La taille et la forme des bougies que vous utilisez sont sans importance, bien que des bougies très décoratives, extra larges ou de forme inhabituelle ne conviendront pas car elles peuvent créer des distractions lorsque le magicien veut se concentrer sur un travail important. La plupart des magiciens préfèrent utiliser des bougies de taille standard ou uniforme si possible. Celles qui sont vendues dans différentes couleurs pour un usage domestique sont idéales.

Les bougies que vous utilisez pour tout type d'utilisation magique devraient être vierges, c'est-à-dire inutilisées. En aucun cas il faut utiliser une bougie qui a déjà orné une table de salle à manger ou a été utilisée comme une veilleuse de chambre à coucher. Il y a une très bonne raison occulte de ne pas utiliser autre chose que des matériaux vierges en magie. Les vibrations captées par des matériaux ou de l'équipement d'occasion peuvent perturber votre travail et nuire à son efficacité. Vous devriez donc toujours utiliser une bougie neuve pour jeter des sorts - en d'autres termes : des matériaux vierges. Dans certaines traditions magiques, une fois qu'une bougie est brûlée, elle capte les vibrations des choses qui l'entourent - en clair, une bougie usagée est déjà entachée de vibrations, ce qui conduit à des réponses négatives ou erronées.

Certains magiciens qui sont doués artistiquement préfèrent faire leurs propres bougies pour un usage rituel et magique. Typiquement, les bougie courtes, les chandelles ou les bougie votive sont celles qui fonctionnent le mieux. Dans certains cas, un sort peut nécessiter un type de bougie spécifique, comme une bougie de sept jours ou une bougie en forme de figurine qui peut représenter une personne en particulier. L'une des bougies les plus populaires, croyez-le ou non, est en fait les petites bougies menorah (chandelier juif) qui sont vendues en boîtes dans la section kasher de l'épicerie du quartier. Elles ont environ 5 cm de long, elles sont blanches, inodore et mince. Elles sont parfaites pour un travail de sortilège.
 

Comment nettoyer ses bougies ?

Ce nettoyage doit-il être compliqué ? Pas du tout ! Rincez simplement votre bougie avec de l'eau claire sous un robinet et déclarez avec vos propres mots que vous nettoyez la bougie de toutes les impuretés qu'elle a pu acquérir et que vous la dédiez à l'utilisation de votre sort.

Sécher ensuite soigneusement votre bougie et elle est officiellement nettoyée. Pas besoin d'utiliser de l'eau consacrée, ni d'allumer de l'encens ou encore de réciter une invocation complexe.

La raison en est principalement que la plupart des bougies sont en paraffine et la paraffine se charge mal car elle est un mauvais condensateur fluidique. Par conséquent, une simple purification basique peut suffire pour retirer le peu de charge absorbée au cours des rituels précédents et permettre la réutilisation des bougies en toute sérénité.

Comment utiliser des bougies lors d'un rituel

Autrefois les magiciens utilisaient parfois des lampes à huile lors de la réalisation de rituels magiques. Comme son ancêtre la lampe à huile, la bougie s'utilise de la même façon lors d'un sortilège. Elle représente le même but et la même utilité. Les bougies sont traditionnellement placées une dans chacune des quatre directions de l'est, du sud, de l'ouest et du nord, au périmètre de l'espace où votre cercle sera moulé, et représentent les quatre éléments de base. Celles-ci peuvent être dans les couleurs élémentaires ou en blanc, et elles sont appelées « bougies cardinales ». De plus, il devrait y avoir deux autres bougies sur votre autel, l'une pour la Déesse et l'autre pour le Dieu. En dehors de cela, des bougies de différentes couleurs peuvent être utilisées dans les sorts. Elles devraient être nettoyées et éventuellement consacrées et bénies avant utilisation afin que toute l'énergie résiduelle de leur fabrication et de leur stockage soit enlevée, les laissant propres, pures et prêtes pour votre travail magique.

Voici comment s'effectue un sort à base de bougies :

La disposition et l'utilisation d'un support

La bougie dédiée pour le sort est placée sur un autel ou un endroit désigné avec son intention de base. Pour aider à façonner l'intention de votre sort, utilisez une bougie conique en cire naturelle non colorée plutôt qu'un cierge. Vous pouvez sculpter votre « intention » avec un clou directement dans la cire. Pour un sort de magie noire on utilisera volontiers un clou rouillé.
Bougie qui fond

Si cela doit affecter quelqu'un en particulier pour une raison quelconque, vous pouvez également écrire son nom sur une feuille de papier et la placez sous la bougie dans son support (et non sous le support). La feuille doit être en contact avec la bougie.

Cette feuille de papier constitue un lien entre le sortilège et la « cible ». Il est possible d'utiliser d'autres supports pour désigner la cible : comme une image, par exemple. La photo peut être placée sous la bougie mais le sorcier préfère souvent la poser à côté de la bougie afin de pouvoir la voir pendant qu'il se concentre sur cette personne. C'est une aide à la concentration.

A noter qu'il est inutile de réfléchir à votre sort avant de préparer la bougie, de définir l'intention et son résultat final. Ça aurait seulement pour effet de diluer les énergies qui, au contraire, doivent être concentrées au moment du rituel. Lorsque vous avez terminé tous les préparatifs et que vous êtes prêt avec une bonne clarté d'esprit, votre prière peut être simpliste et aller droit au but. Plus votre intention est claire et facilement compréhensible et correctement placée dans la préparation de votre sort de bougie et plus le sort aura de chances de réussir.

L'allumage et la prière d'intention

En supposant que votre bougie soit prête, vous devez l'allumer et énoncer votre prière d'intention et vous concentrer sur l'issue du sort. De nombreux magiciens préfèrent se concentrer sur la flamme pour voir le résultat du sort, car c'est la flamme qui est le principe actif. Mais un magicien débutant aura moins de facilités de concentration et il est préférable dans ce cas qu'il se concentre sur l'image de la personne, en supposant qu'une photo soit posée à côté de la bougie. Ainsi, il prend moins de risque de se tromper de cible. Mais la puissance du sortilège sera moindre.

Lorsque vous constatez que votre attention s'est estompée, prenez un peu de temps pour vous détendre et regarder la bougie et essayez de noter les signes donné par la bougie et la façon dont elle brûle. Nous n'allons pas aller plus loin, dans cet article, dans la façon de lire la flamme de la bougie et de l'interpréter. Nous entrons dans le domaine de la divination qui n'est pas le sujet de ce texte. L'important à savoir est qu'avec le temps et l'expérience, vous pourrez lire la flamme et la façon dont la bougie brûle.

Fin du rituel

Laisser la bougie brûler complètement et, quand cela est fait, brûlez aussi le papier ou la photo qui a été utilisé comme support. Cela symbolise l'envoi de votre sort dans l'éther pour faire son travail. Comme tout sort que vous lancez avec des bougies, ou autrement d'ailleurs, il est important de ne pas penser au sort ou à ses résultats une fois que le sort a été lancé. En devenant obsédé par le sort vous l'empêchez de devenir réalité et vous prenez le risque qu'il « reste collé » à vous et que ce soit vous-même qui soyez envoûté à la place de votre cible.

Les huiles

Dans beaucoup d'exemples contemporains de magie de la bougie, le praticien utilise seulement la bougie, comme ci-dessus, et n'utilise aucune huile d'onction. Les Brujos, dans les zones rurales du Mexique, et les Brujos du Guatemala utilisent des bougies de cette manière parce que dans ces communautés pauvres on n'a pas toujours le luxe du monde moderne... et pourtant leurs sorts sont très efficaces.

L'utilisation d'huiles dans la magie des bougies est quelque chose qui peut améliorer ou donner une puissance considérable à vos sorts de magie de la bougie. C'est une méthode par laquelle vous établirez un lien psychique entre vous et la bougie elle-même. En d'autres termes, vous chargez la bougie avec votre propre énergie et vos vibrations personnelles, et projetez votre intention dans la cire avant de la brûler. On appelle cette opération « l'habillage de la bougie ».

Pour habiller une bougie, ce qui est important est d'utiliser une huile magique qui est faite avec les herbes correctes et certains éléments connexes qui sont conçus spécialement pour le charme. Ces huiles sont à faire vous-même ou, si vous les achetez, assurez-vous de le faites auprès d'une personne qui fabrique ses huiles elle-même et sait ce qu'elle fait. Vous aurez besoin d'une huile naturelle. De nombreux pratiquants aiment utiliser l'huile de pépins de raisin car elle n'a pas d'odeur.

Méfiez-vous de quelqu'un qui vous dit qu'il a les meilleurs produits ou que ses produits sont les meilleurs ou que si vous achetez ailleurs que chez lui vous faites une erreur etc, etc. Pire encore, ils vous diront que votre magie ne fonctionnera pas si vous n'achetez pas leurs produits. De tels individus cachent évidemment le fait qu'ils manquent de connaissances dans la fabrication de produits spirituels magiques et espèrent faire seulement une vente rapide. Malheureusement, dans nos phases d'apprentissage de la magie, nous sommes tous vulnérables à ce type d'exploitation.

Commencez par le sommet de la bougie, et frottez l'huile en allant vers le bas, jusqu'au milieu de la chandelle. Ensuite, commencez à la base de la bougie et frottez l'huile vers le milieu en remontant, en terminant là où la première couche d'huile s'est arrêtée. Dans certaines traditions, l'onction est faite juste à l'opposé : vous commencez par le milieu et habillez votre bougie en allant vers les deux extrémités. Si votre travail nécessite l'utilisation d'herbes, roulez la bougie huilée dans les herbes en poudre jusqu'à ce qu'elle soit complètement enduite.

L'utilisation des allumettes

Une idée fausse se rencontre parfois sur certains sites ou dans quelques livres de magie au sujet des bougies : celle de l'interdiction d'utiliser des allumettes pour allumer des bougies pour un travail magique. Ces auteurs pensent que les allumettes, en raison de l'élément sulfureux qu'elles contiennent, attireront des esprits négatifs car le soufre est fréquemment utilisé dans la conjuration des entités démoniaques. C'est une croyance colportée par les vieux grimoires de la magie cérémoniale christianisée.

C'est une idée assez bête qui se rapproche de la superstition car la petite quantité de soufre contenue dans une tête d'allumette n'attire pas les démons ni leur attention. Si c'était le cas, les démons se manifesteraient autour des fumeurs qui utilisent des allumettes plutôt qu'un briquet. Pour appeler des esprits maléfiques, il faut bien plus que du soufre qui doit être mélangé avec d'autres résines et une prière appropriée aux démons évoqués. Vous pouvez utiliser un briquet ou des allumettes sans souffre si vous choisissez de ne pas utiliser d'allumettes à cause de l'élément sulfureux, mais c'est ridicule.

Les bougies de suif d'origine animale

Une autre idée fausse concerne l'utilisation de bougies de suif. Certains prétendent qu'elle est interdite dans la « philosophie du feu », qu'elle est à la fois diabolique et satanique et qu'elle n'est utilisée que par les praticiens des arts sombres.

Mais pensez au fait que toutes les églises et autres lieux de culte utilisaient à la fois des bougies de suif et, bien que ces religions puissent être contestées en termes de théologie, des bougies de suif étaient bel et bien utilisées dans un lieu de culte et de considération divine.

Dans les cercles de Brujeria on croit que les bougies de suif sont plus puissantes pour une utilisation dans la magie de la bougie. Cet avantage viendrait que le suif est de la graisse animale. Avant l'utilisation de la glycérine et l'utilisation d'huiles végétales, le bœuf et la graisse de mouton étaient à la fois utilisés comme base pour les pommades et les produits pour le corps, y compris le savon. On pense que la graisse animale affecte métaphysiquement plus directement la nature animale de l'être humain.

Cela peut à son tour être bénéfique pour certains sorts puissants étant donné que ça attise la nature animale de la personne. Vous n'avez pas besoin d'utiliser des bougies de suif mais elles font partie de l'histoire et si vous vivez à la campagne, dans le Cantal ou la Haute-Saône, loin des commerces de bougies, vous pouvez apprendre à fabriquer ces bougies de suif vous-même pour votre travail magique. C'est assez écologique car elles n'utilisent pas de pétrole mais seulement des produits naturels et du saindoux assez faciles à trouver chez le boucher du coin.




Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : La magie blanche (suite 4)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.