Dieu et la matière

Image de Dieu et la matière

Qu'est-ce que Dieu ?


Cette question est à la base de toutes les religions et de toutes les philosophies.

Elle répond à la notion de Cause et à l’interrogation : Pourquoi ?

L’homme, de tous temps, cherche une explication à ce qu'il est, à ce qu'il voit. Cette explication, les religions croient la trouver dans la notion d'un Dieu personnel, créé à l'image de l'homme, qui n'est en somme qu'un être plus grand que les autres, mais qui n'est pas l'Etre des êtres, l'Etre en soi.


Ce Dieu a ses passions, ses caprices, tout comme les hommes qui l'ont inventé. Il a ses élus, ses ennemis. Il pardonne, il récompense, il punit. Il est doté d’une humanité. Il ne peut donc pas être le véritable Dieu.

La Matière


A ce Dieu, les religions ajoutent une matière inerte, qu'elles nous vendent comme étant la création de Dieu.

Dieu a tout créé, disent-elles ...
– mais avec quoi ?...
– Il a tiré les mondes du néant.
– Mais le néant, c'est… rien ! On peut donc faire quelque chose avec rien ?....

 

Certaines personnes faibles d’esprit s’en contentent mais vous avouerez que tout ceci n’a rien de très scientifique et semble absurde.

Les chercheurs commencent à peine depuis une centaine d’années à chercher des explications à la matière avec la théorie quantique. Un jour ils perceront certainement le mystère mais d’ici là doit-on se satisfaire de l’explication contrefaite des religions ?

La Conception Cosmique


L’influence de ces notions puériles a pourtant pesé très lourd dans l’histoire de l’humanité avec les conséquences politiques et sociales que l’on connaît (guerres de religions, Inquisition, etc.). La philosophie cosmique oppose une conception différente.

Il existe bien une Cause Première, une Divine Origine, à tout ce qui est, à tout ce qui vit.
Cette Cause sans Cause est impersonnelle et elle n'a point de forme.
Elle est l'Unique Impénétrable et Indivisible, capable de tout pénétrer et de tout diviser.
Elle est au-dessus de nos conceptions.
Elle est l'Impensable !... et nous ne pouvons en percevoir que les Forces manifestées.

Ces forces agissent sur la Substance Intégrale, qui est partout, qui remplit tout dans le temps et dans l'espace, et c'est de cette Substance que sont formés – et non créés – les êtres et les mondes qui constituent l'Univers et le Cosmos.

Tout est donc matière, en dehors de la Cause sans Cause, aussi bien tout ce que nous percevons avec nos sens, que tout ce qui échappe à cette perception encore imparfaite.

L'esprit lui-même ne saurait se concevoir indépendamment d'une substance plus ou moins subtile, plus ou moins raréfiée, mais matérielle et perceptible à nos sens ou à nos instruments d'observation, en proportion de leur degré de perfectionnement.

Le réel est partout, et le surnaturel n'existe pas. Pas plus que les miracles. Tout est soumis aux lois éternelles de la Substance. Nous n'en connaissons encore qu'une faible partie, et c'est pour cela que les esprits superficiels crient au miracle quand ils voient quelque chose qu'ils ne comprennent pas ou qu'ils ne peuvent pas expliquer. Mais le domaine de la science positive s'étend tous les jours et les possibilités de l'intelligence humaine sont illimitées.

La Vie universelle


Cette Substance, incréée, éternelle, n'est donc pas la matière inerte des religions ou des philosophies dites spiritualistes.

Elle est au contraire essentiellement vivante, elle contient en puissance, toutes les capacités d'évolution et dès qu'elle est éveillée à l'activité par les forces manifestées de la Cause sans Cause, elle se classifie en ordre depuis les densités les plus épaisses jusqu'aux raréfactions les plus subtiles, depuis la roche la plus dure jusqu'aux intelligences les plus hautes.

C'est la vie universelle, qui anime tout, qui est dans tout, depuis la vie du cristal, que la science moderne commence à peine à entrevoir, jusqu'à la plus ineffable manifestation de l'Impensable, dont nous ne pouvons avoir encore aucune conception.


Lire la suite ...