La Philosophie Cosmique

Inspiré d’une publication de Pascal Thémanlys - 1907 
 
Symbole de la philosophie Cosmique
Encore une philosophie nouvelle, dira-t-on ?
Nouvelle ? Pas exactement : elle est vieille comme le Monde.

La philosophie cosmique serait la Tradition première de l'Humanité, la source pure, à laquelle toutes les religions, toutes les philosophies, ont emprunté la lumière qu'elles reflètent, après l'avoir plus ou moins dénaturée, d'ailleurs, pour mieux l'adapter à leurs intérêts ou à leurs conceptions. Elle est la Tradition universelle, de tous les temps et de tous les mondes, la Tradition du Cosmos, d'où son nom de Cosmique.

Conservée intacte à travers les âges par ceux qui en étaient les dépositaires, elle n'a jamais cessé d'être connue et pratiquée par les hommes de bonne volonté qui avaient reçu ses enseignements.

Mais elle a été, pendant longtemps, tenue dans l'ombre où se tenaient volontairement ses fidèles dépositaires. C’est pour cela qu’il s’agit d’une tradition occulte mais c’est aussi grâce à cela qu’elle est arrivée jusqu’à nous car les adeptes étaient persécutés par les religions qui avaient étendu leur pouvoir sur l’ensemble du monde. Les temps sont maintenant venus où la diffusion de l’Intelligence Universelle dans les masses profondes de l'Humanité rend désirable et nécessaire la proclamation à voix plus haute de la VÉRITÉ !

 

Dieu et la matière

Qu'est-ce que Dieu ?

Cette question est à la base de toutes les religions et de toutes les philosophies.

Elle répond à la notion de Cause et à l’interrogation : Pourquoi ?

L’homme, de tous temps, cherche une explication à ce qu'il est, à ce qu'il voit. Cette explication, les religions croient la trouver dans la notion d'un Dieu personnel, créé à l'image de l'homme, qui n'est en somme qu'un être plus grand que les autres, mais qui n'est pas l'Etre des êtres, l'Etre en soi.

Ce Dieu a ses passions, ses caprices, tout comme les hommes qui l'ont inventé. Il a ses élus, ses ennemis. Il pardonne, il récompense, il punit. Il est doté d’une humanité. Il ne peut donc pas être le véritable Dieu.

La Matière

A ce Dieu, les religions ajoutent une matière inerte, qu'elles nous vendent comme étant la création de Dieu.

Dieu a tout créé, disent-elles ...
– mais avec quoi ?...
– Il a tiré les mondes du néant.
– Mais le néant, c'est… rien ! On peut donc faire quelque chose avec rien ?....

 

Certaines personnes faibles d’esprit s’en contentent mais vous avouerez que tout ceci n’a rien de très scientifique et semble absurde.

Les chercheurs commencent à peine depuis une centaine d’années à chercher des explications à la matière avec la théorie quantique. Un jour ils perceront certainement le mystère mais d’ici là doit-on se satisfaire de l’explication contrefaite des religions ?

La Conception Cosmique

L’influence de ces notions puériles a pourtant pesé très lourd dans l’histoire de l’humanité avec les conséquences politiques et sociales que l’on connaît (guerres de religions, Inquisition, etc.). La philosophie cosmique oppose une conception différente.

Il existe bien une Cause Première, une Divine Origine, à tout ce qui est, à tout ce qui vit.
Cette Cause sans Cause est impersonnelle et elle n'a point de forme.
Elle est l'Unique Impénétrable et Indivisible, capable de tout pénétrer et de tout diviser.
Elle est au-dessus de nos conceptions.
Elle est l'Impensable !... et nous ne pouvons en percevoir que les Forces manifestées.

Ces forces agissent sur la Substance Intégrale, qui est partout, qui remplit tout dans le temps et dans l'espace, et c'est de cette Substance que sont formés – et non créés – les êtres et les mondes qui constituent l'Univers et le Cosmos.

Tout est donc matière, en dehors de la Cause sans Cause, aussi bien tout ce que nous percevons avec nos sens, que tout ce qui échappe à cette perception encore imparfaite.

L'esprit lui-même ne saurait se concevoir indépendamment d'une substance plus ou moins subtile, plus ou moins raréfiée, mais matérielle et perceptible à nos sens ou à nos instruments d'observation, en proportion de leur degré de perfectionnement.

Le réel est partout, et le surnaturel n'existe pas. Pas plus que les miracles. Tout est soumis aux lois éternelles de la Substance. Nous n'en connaissons encore qu'une faible partie, et c'est pour cela que les esprits superficiels crient au miracle quand ils voient quelque chose qu'ils ne comprennent pas ou qu'ils ne peuvent pas expliquer. Mais le domaine de la science positive s'étend tous les jours et les possibilités de l'intelligence humaine sont illimitées.

La Vie universelle

Cette Substance, incréée, éternelle, n'est donc pas la matière inerte des religions ou des philosophies dites spiritualistes.

Elle est au contraire essentiellement vivante, elle contient en puissance, toutes les capacités d'évolution et dès qu'elle est éveillée à l'activité par les forces manifestées de la Cause sans Cause, elle se classifie en ordre depuis les densités les plus épaisses jusqu'aux raréfactions les plus subtiles, depuis la roche la plus dure jusqu'aux intelligences les plus hautes.

C'est la vie universelle, qui anime tout, qui est dans tout, depuis la vie du cristal, que la science moderne commence à peine à entrevoir, jusqu'à la plus ineffable manifestation de l'Impensable, dont nous ne pouvons avoir encore aucune conception.

L'Univers

Sa Constitution

Le Cosmos se compose de :
La Cause sans Cause, l'Unique Impénétrable et Indivisible, l’Impensable, capable de tout pénétrer et de tout diviser.
La Substance Intégrale, pénétrable et divisible dans tous ses degrés de raréfaction et de densité.

Unité de force, unité de matière, tel fut le premier mot de la sagesse antique sur la constitution de l'Univers. La science actuelle parle plutôt d’énergie et de matière. Elle a même découvert l’anti-matière et un jour on découvrira l’anti-énergie qui va de pair.

L'Équilibre Cosmique

Les forces manifestées de la Cause sans Cause et la Substance intégrale sont coégales, coéternelles. La coégalité des forces manifestées de l'Impensable avec la Substance intégrale a comme premier résultat l'Equilibre cosmique. Mais pour que cet équilibre soit réalisé, il faut que la Substance puisse recevoir pleinement les forces manifestées de l'Impensable et leur répondre.

Il n'en a pas toujours été ainsi, et c'est de là qu'est né le déséquilibre, principe de division, principe de dissolution, principe de mort, source du mal, comme il sera expliqué plus loin.

L'équilibre, principe de vie, est la condition essentielle de toute évolution. L'avancement des formations dans la voie du progrès est à ce prix.

Les Formateurs

L'action des forces manifestées de l'Impensable sur la Substance intégrale ne peut s'exercer directement, en raison de la différence de densité entre ces forces et cette substance. Pour agir, la force à besoin d’un intermédiaire.

Un exemple tiré de la vie quotidienne vous fera mieux comprendre. Considérons l'électricité. Elle existe, personne ne le nie, bien qu’elle ne tombe sous aucun de nos sens. Mais pour qu'elle puisse se manifester, il faut une batterie qui la génère, un fil conducteur qui la transporte. Sans ces intermédiaires, elle est pour nous sans utilisation possible, elle est comme si elle n'existait pas.

Dans l'histoire de la formation des mondes, ces intermédiaires sont ce qu’on appelle les « Formateurs ».

Quels étaient ces Formateurs ?

On les mentionne sous différentes appellations : Attributs, Emanations ou Formations.

Un Attribut est une qualité spéciale, toujours impersonnelle, d'une Puissance supérieure.

Une Emanation est une conception intellectuelle de l'Emanateur, revêtue de densités matérielles, soit par l'Emanateur, soit par elle-même. Une Emanation peut être indépendante de son Emanateur.

Une Formation est un être qui est produit par une Emanation au moyen de la matérialité qu'elle trouve à sa disposition. C'est donc toujours un être individuel, indépendant de son Formateur.

Ces êtres, véritables entités positives, et non pas seulement conceptions symboliques, étaient de densité différente, de plus en plus grande, à mesure qu'ils s'enfonçaient davantage dans les profondeurs de la Substance passive, non encore éveillée à l'activité.

Il n'y a donc pas eu de création, dans le sens propre du mot, puisque les forces manifestées de l'Impensable et la Substance intégrale sont coégales, coéternelles. Il y a eu seulement formation par une succession de Formateurs revêtus d'une matière en rapport avec le degré de densité qu'ils avaient à façonner.

Le Formateur de notre Monde

La formation du monde auquel nous appartenons est l’œuvre d'un grand Formateur, que la Tradition désigne sous le nom d'Elohim.

Mais ce grand Formateur lui-même, toujours pour les mêmes raisons de densité, n'a pas agi directement sur le degré de la matière dont nous sommes formés. Il a agi par l'intermédiaire d'une Formation qu'il produisit à sa similitude.

Cette Formation fut le premier Homme, à la fois divin et humain, qui, sous le nom de IE d'abord, de KAHI ensuite, participa ainsi à la formation des différents états de la matière qui constituent le monde matériel.

Le Déséquilibre

Son Origine

En proportion de l'évolution des forces de la Substance et de leur capacité de réception et de responsion vis-à-vis des forces manifestées de l'Impensable, est l'Équilibre cosmique.

Mais cet équilibre est encore loin d'être atteint et dans le passé comme dans le présent, le déséquilibre n'a troublé que trop souvent l'harmonie évolutive de l'Univers.

En parallèle des Formateurs le déséquilibre s'est personnifié d'abord dans un Etre plus grand que les autres qu'on appela l'Hostile, ou le Grand Hostile, puis dans une série d'êtres qui découlaient de lui et qu'on appela également les Hostiles.

Les Hostiles sont les ennemis jurés de l'Homme et sont les agents de la division. Leur but est de prendre possession de l’état physique et surtout de l'homme.

Pour certaines religion c’est le diable ou l'esprit du mal. Mais le mal n'existe pas en lui-même. Ce qu'on appelle ainsi n'est que le déséquilibre.

Lutte de l'Homme et de l'Hostile

Par la ruse et par le mensonge, par les menaces et par les promesses, par la terreur et par la violence, par tous les moyens, l'Hostile a essayé d'arracher au premier Homme sa suprématie sur l'état physique qu'il avait reçue.

La Tradition et la mythologie ont conservé le récit fidèle de cette lutte dont les livres sacrés de quelques religions nous offrent un vague souvenir, dénaturé comme toujours par l'intérêt, l'ignorance ou les traductions successives. Par exemple, le récit de la Genèse, dans la Bible, où est raconté ce que l'on appelle si improprement la chute de l'homme, et où, par une confusion voulue ou involontaire, mais source des plus funestes erreurs, le rôle de l'Hostile est attribué au grand Formateur, dont il avait essayé de prendre la similitude. Car ce fut toujours un des procédés favoris de mensonge de l'Hostile : se faire passer aux yeux de l'homme pour sa Divine Origine, et se faire adorer par lui, de façon à l'éloigner de plus en plus de la Véritable Lumière qu'il est appelé à manifester.

Cette lutte s'est terminée, non pas par la chute de l'homme, mais par une défaite passagère. Une défaite qui pourtant a été aussi le point de départ de l'évolution qu’a connu l'Humanité.

Le Triomphe de l'Homme

A mesure que cette évolution se poursuivait, le Grand Hostile, épuisé, disparaissait lentement, laissant la place à ses formations subalternes qui essayaient de continuer une lutte dont l'homme sortira triomphant.

Leurs moyens d'action sont toujours les mêmes : la crainte, la superstition, l'égoïsme, et l'ignorance – l'ignorance surtout!

La perpétuelle évolution de l’homme vers le perfectionnement des formations est le moyen éternel et naturel pour arriver à l'Immortalité intégrale.

II n'y a qu'une loi : la loi de Charité dont la forme supérieure est la Justice.

II n'y a qu'un déséquilibre : la violation de cette loi.




Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Philosophie Cosmique

Dieu et la matière

L'Univers

Les Formateurs

Le Déséquilibre


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : La Philosophie Cosmique




Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 12 Juillet 2017. Il est un peu ancien mais toujours d'actualité.